Les profits des pétroliers sont indus

Une étude de la nef (la new economics foundation) montre sans mal que les profits records réalisés par les sociétés pétrolières ne sont pas légitimes.

Alors que les automobilistes sont taxés dés l’immatriculation de leurs automobiles, s’ils choisissent un modèle qui rejette plus de 200 g/km de CO2, les pétroliers, fournisseurs des produits avec lesquels les automobilistes sont rendus responsables de l’effet de serre, ne sont eux absolument pas taxés pour ce fait. Leur responsabilité est tout simplement exonérée. Alors que le Ministère anglais de l’Environnement a chiffré le coût des dommages environnementaux causés par une tonne de CO2 à quelques 30 euros. C’est dire qu’une entreprise comme BP, qui a présenté un bénéfice de plus de 16 milliards d’euros en 2005, si elle devait s’acquitter du coût des dommages causés par les carburants qu’elle a vendus, aurait à régler une somme de 42 milliards d’euros, et aurait alors un déficit de 26 milliards d’euros (exemple donné par la BBC). Ce qui la mettrait en faillite, pour bien prouver que dans tous les cas, la situation présente n’est pas durable, puisque même si les pétroliers étaient rendus responsables des émissions causées par leurs carburants, ils n’auraient pas les moyens d’assumer leurs responabilités.

Pendant ce temps, le magazine Science publie une excellente étude de Timothy J. Osborn et Keith R. Briffa, où il est expliqué que les températures n’ont jamais été aussi élevées depuis 1200 ans.


Addict poster par www.artnotoil.org.uk

Source: www.moteurnature.com

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France