Vive le pétrole à 100 dollars !

Fêtons les 100 dollars le baril !

Mercredi 2 janvier 2008, le baril de pétrole a atteint à New York le niveau historique des 100,09 dollars en séance, après avoir touché la veille la barre des 100 dollars.

Quoi qu’en disent les médias, ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Cet évènement doit être l’occasion de repenser la société fondée sur le tout bagnole, de relocaliser l’économie, de privilégier les transports en commun et le vélo, d’arrêter la course en avant et de chercher enfin à réduire la pollution.

Retrouvons-nous pour une petite fête spontanée ce samedi 5 janvier à 16h dans chaque ville de France afin de célébrer l’entrée dans l’ère du pétrole cher et l’annonce du crépuscule d’une économie basée sur cette énergie polluante et mortifère.

Pour les Lyonnais, le rendez-vous est fixé avenue Henri Barbusse à Villeurbanne (GratteCiel) près de la statue du « Répit du travailleur ». Nous nous dirigerons ensuite vers un lieu symbolique à proximité et à l’abri, où chacun amènera de quoi organiser une petite fête (musique, bouffe, boisson, bonne humeur, idée artistique, etc).

Merci de faire circuler l’information au plus grand nombre

Vive le pétrole à 100 dollars !

http://fete100dollars.free.fr/

Vive le pétrole à 100 dollars !

Mercredi 2 janvier 2008, un baril de pétrole brut s’échangeait contre 100 dollars exactement. Faut-il se réjouir de cette flambée des prix de l’énergie fossile ?

Malheureusement oui, sans doute, car la prise de conscience qu’a semblé traduire le « Grenelle de l’environnement » n’a eu à ce jour aucun effet concret, en particulier sur la nécessaire modification de nos pratiques collectives en matière de transport : nos besoins en déplacements doivent être revus à la baisse et les modes les moins gourmands en énergie, parmi lesquels la marche à pied, les transports en commun et bien sûr le vélo, doivent être favorisés par une politique ambitieuse de relocalisation des activités. Une telle politique implique une réduction de l’offre de transport, notamment par la réduction de la vitesse maximum autorisée et le développement de l’intermodalité.

Le 5 janvier, les vélorutionnaires de Paris partiront en vélo ou rollers de la place du Châtelet à 14h et se rendront sur le parvis de la gare du Nord, réaménagé au profit des piétons, cyclistes et autobus, puis à Clichy, dont la vitesse sur le réseau de rues communales a été limitée à 30 km/h. En refaisant de la rue un lieu de vie et d’échange, ces aménagements participent à la réduction des besoins de transports et contribuent ainsi à réduire le gouffre financier provoqué par l’utilisation de véhicules motorisés individuels. Contrairement à la fuite en avant largement admise et colportée par les médias et les décideurs, selon laquelle il faudrait trouver, développer et distribuer d’hypothétiques carburants « propres », ces aménagements font partie des solutions concrètes aux problèmes sociaux liés à l’énergie chère.

Rendez-vous à vélo : samedi 5 janvier à 14h. place du Châtelet (Paris 1er)

Source : www.velorution.org

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).