Détruire sa voiture pour se déplacer librement

prime-bruxellair

La Région de Bruxelles-Capitale (Belgique) vient d’instaurer une prime pour se débarrasser de sa voiture. L’automobiliste qui détruit sa voiture se voit octroyer un abonnement annuel de transports en commun, une prime vélo et un abonnement d’autopartage.

Avec la prime Bruxell’air, la Région de Bruxelles-Capitale renforce la lutte contre la pollution de l’air générée par la circulation automobile. L’objectif de cette prime est d’encourager les automobilistes bruxellois à renoncer à leur voiture au profit de moyens de déplacements plus respectueux de l’environnement : les transports publics, le vélo, la marche et l’autopartage.

Votre voiture vous pompe l’air

En renonçant à leur voiture, les habitants de Bruxelles peuvent se déplacer gratuitement dans la capitale belge.

Pendant un an, les automobilistes qui rendent leur plaque d’immatriculation et renoncent à leur voiture, reçoivent:

– soit un abonnement pour les transports en commun et un abonnement d’autopartage d’un an.
– soit un abonnement d’autopartage d’un an et une prime vélo (de 440 € maximum)

voiture-compressee

Pendant deux ans, si en plus de la radiation de la plaque, les automobilistes procèdent à la destruction de leur voiture. Les automobilistes qui, outre la restitution de leur plaque, font procéder à la destruction dans un centre agréé de leur voiture immatriculée avant le 1 er janvier 1997, pourront recevoir :

– soit un abonnement pour les transports en commun et un abonnement d’autopartage d’un an, tous deux renouvelables une fois.
– soit un abonnement pour les transports en commun d’un an, un abonnement d’autopartage d’un an renouvelable une fois et une prime vélo.
– soit un abonnement d’autopartage d’un an renouvelable une fois et une double prime vélo.

Cette prime à la destruction de voiture est vraie bonne nouvelle pour la santé des gens et l’environnement. Par un heureux hasard, Carfree France a réalisé récemment une campagne de communication dont le thème est « Une voiture en moins« , campagne qui cadre tout à fait avec l’initiative bruxelloise. On attend avec impatience ce genre d’initiatives à Paris et dans les agglomérations françaises.

Source: www.prime-bruxellair.be

Transports Gratuits

A propos de Transports Gratuits

Actualité de la gratuité des transports publics

4 commentaires sur “Détruire sa voiture pour se déplacer librement

  1. FranzFranz

    C’est une mesure extrêmement injuste : elle ne bénéficient qu’aux « repentis ». Pour ceux qui n’avaient déjà pas de voiture (par choix ou pour des raisons financières) ne bénéficient pas de cette mesure. On peut difficilement faire plus « bobo » comme écologie.

    Pour un argumentaire plus détaillé, lire ce texte concernant la même mesure (à quelques détails près) prise en région wallonne :
    http://bulles.agora.eu.org/20060726_tec.html

  2. CarFree

    J’ai lu l’article en question, qui est effectivement très convainquant et très bien fait par ailleurs. C’est en effet une question délicate, je partage l’idée que cela reste une mesure inégalitaire, prise telle quelle sans autres mesures d’accompagnement. D’un autre côté, je me félicite d’une telle mesure si elle permet de faire disparaître des voitures de la circulation: en outre, la mesure est temporaire (un ou deux ans selon les cas), et devrait être accompagnée d’aides au transport pour les plus démunis. Je ne connais pas la situation en Belgique, mais en France, les chômeurs ne payent pas les transports en commun et les jeunes et les étudiants bénéficient de tarifs préférentiels subventionnés particulièrement intéressants. Une telle mesure n’est donc acceptable que si les personnes les plus démunies ont un accès facilité aux transports en commun. Au-delà, cela pose aussi la question de la gratuité des transports en commun, elle aussi sujette à débat, mais qui a le mérite d’être une mesure forte de transformation des pratiques, si elle est couplée avec une restriction massive de l’automobile en milieu urbain.

  3. jack

    Pour ceux qui remplissent leur feuille d’impôts, notez que la déduction fiscale augmente avec votre pollution automobile (kilométrage)! Pour les cyclistes par exemple qui coûtent bien moins cher à la collectivité niveau santé, infrastructures, environnement, sécurité… Nada!

  4. CarFree

    jack, c’est ce qu’on appelle la société du tout-voiture….dans laquelle les vélos font chier car ils donnent mauvaise conscience à l’automobiliste de base qui fait fonctionner l’économie pétrolière et automobile et engraisse ainsi les profits des actionnaires!

Les commentaires sont clos.