Des téléphériques plutôt que des périphériques!

Téléphériques, télécabines et trams aériens descendent de leur montagne. En France, c’est souvent les skis à la main qu’on monte à leur bord, mais ailleurs, on l’utilise aussi en ville, en costume-cravate-attaché-case. Exemple à Taipei (Taïwan), ou, dernière réalisation urbaine, à Medellin (Colombie), qui dispose désormais d’un métrocable, emprunté par près de 45 000 voyageurs chaque jour (photo).

On trouve également ces drôles d’engins à New-York, Barcelone, ou à Grenoble, qui dispose d’un téléphérique depuis 1934. Contrairement aux idées reçues, pas besoin d’une ville en dénivelé pour faire son bonheur. Et le téléphérique coûte nettement moins cher que le tramway: au kilomètre, la construction d’un tram coûte 5 millions d’euros de plus qu’un véhicule sur câble. Soit, sur un parcours de 4 km, une différence de 20 millions d’euros. Le tram aérien est certes un peu moins rapide, mais en pleine course, il frôle les 30 km/h. Et son débit, pour les projets actuels, oscille entre 3 000 et 5 000 passagers par heure.

Pierre Jaussaud, expert auprès des tribunaux pour les transport par câble, dresse un constat simple. Selon les connaissances actuelles, la télécabine est sans nul doute le véhicule de l’avenir.

telepheriques

La suite: http://www.rue89.com/2008/05/02/demain-je-vais-travailler-en-telepherique

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

4 commentaires sur “Des téléphériques plutôt que des périphériques!

  1. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Juste pour dire que la ville de Grasse, près de chez moi, va réaliser un périphérique pour relier la ville à sa gare SNCF qui est située en contre-bas. Plus généralement, toutes les communes du bassin cannois prennent des dispositions pour dissuader les bagnoles (élargissement des trottoirs, dos d’âne, voies exclusives pour les bus…).

    Bravo Marcel pour ton nouveau site et longue vie à Carfree!

  2. Gilles ChomelLécoLomobiLe

    Oups! la ville de grasse va réaliser un t é l é phérique (et non un périphérique !). Déjà qu’ils ont commis une horrible « pénétrante » entre Cannes et Grasse, ça suffit !

  3. Sautter

    Quelle bonne idée d’avoir relayé cet article sur votre site.

    Lorsqu’on voyage sans voiture, ce que nous faisons en famille depuis trois ans, on apprécie ce genre d’installation qui permet de faire un peu de tourisme. L’impact écologique du téléphérique existe (visuel, un peu de bruit, consommation d’électricité) mais bien moindre qu’une route d’accés à un village ou à une station de ski. En outre il permet de mieux « canaliser » le tourisme pour éviter la dégradation de l’environnement.

    Pour ce qui est des déplacments urbains, je précise que les concepteurs de téléphérique intégrent la possiblité de prendre son vélo dans la cabine.

    Le téléphérique est vraiment une carte à ajouter dans la multiplicité nécessaire des alternatives à la voiture.

    … et bravo pour le nouveau site !

  4. CarFree

    merci pour les compliments, je pense aussi que le téléphérique est une alternative intéressante en milieu urbain, qui montre une fois de plus que la bagnole n’est pas une fatalité, mais une facilité, dans la tête des politiques, des pouvoirs publics et de beaucoup de gens…
    n’hésitez pas à publier sur le site des infos de ce type, voici l’adresse pour devenir rédacteur de Carfree France:
    http://carfree.fr/wp-login.php?action=register

Les commentaires sont clos.