Spéculez sur le pétrole!

La spéculation sur le pétrole consiste à acheter sur le marché pétrolier de grandes quantités de pétrole à un prix donné dans le but de les revendre quelques semaines ou quelques mois plus tard quand le cours du pétrole aura augmenté. Jusqu’à présent, la spéculation était réservée aux gros acheteurs. Par exemple une compagnie aérienne, qui peut acheter aujourd’hui le kérosène que ses avions vont consommer durant le mois de janvier 2009 ou même un fond spéculatif qui achète et vend toutes sortes de produits selon l’évolution des cours.

Un petit automobiliste ne pouvait pas faire cela, il le peut désormais (du moins s’il est américain) grâce au site MyGallons.com. Il faut s’y inscrire, payer une cotisation de 30/40 $, et on devient membre après avoir reçu une carte de crédit. Il s’agit plus précisément d’une carte de paiement à débit immédiat, qui n’est utilisable que dans les stations-services (dans 95 % des stations des Etats-Unis, d’après l’entreprise), pour acheter du carburant. On alimente au préalable le compte qui lui est associé en faisant des virements à partir du site MyGallons.com. L’idée est de permettre d’acheter aujourd’hui son carburant pour demain. J’achète aujourd’hui sur MyGallons.com pour 100 $ d’essence à 4 $ le gallon, donc 25 gallons, et si dans 6 mois, le gallon est à 5 dollars, je n’obtiendrai plus que 20 gallons de mes 100 $. Mais en ayant pré-acquis mon essence quand elle était à 4 $ le gallon, je pourrais toujours l’acheter à ce tarif, même quand la pompe dira que le prix est de 5 $ le gallon. Je gagnerai donc 5 gallons, soit 25 $. Vive le capitalisme !

Ce que ne dit pas l’histoire, c’est qu’en achetant de l’essence avec ce système pour se prémunir de la hausse des cours du pétrole en partie liée à la spéculation, on alimente la spéculation et donc la hausse des cours du pétrole…  Car si les automobilistes « placent » une partie de leurs économies sur ce système, le site internet opère quant à lui comme un vulgaire fond spéculatif en achetant sur le marché des quantités importantes de carburant.

En fait, c’est un système qui revient à « payer moins pour payer plus »… Et pour ceux qui n’ont pas les moyens de spéculer, il reste alors les prières

mygallons
Source: www.moteurnature.com

Steve

A propos de Steve

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste du pic pétrolier et des questions d'étalement urbain et de consommation d'espace.