Peut-on vivre sans voiture ?

Ce qui est sûr c’est que beaucoup se posent la question d’en limiter l’usage !

De là à faire sans…

Vu les hausses fréquentes de l’essence et le budget moyen d’entretien d’un véhicule que l’Ademe estime de 5.000 à 6.000 euros par an, certains commencent à rêver « d’un monde presque sans voiture » !

Déjà la fréquentation des trains régionaux est en forte hausse et la SNCF prévoit de multiplier leur fréquentation par 4 d’ici 2030. Il y a aussi le choix du covoiturage qui semble se développer…

Et puis, il y a ceux qui penchent pour « pas de voiture du tout »! Il y a même les partisans de la décroissance qui militent sur certains sites du net pour des villes et des villages sans voiture! Il parait que certaines grandes villes comme Lyon et Toulouse ont des projets sur lesquels elles réfléchissent et qui vont dans ce sens.

Alors pour se passer de la voiture, il vaut mieux adapter son mode de vie en conséquences… Il vaut mieux habiter dans un endroit bien pourvu en transports en commun…

Il est aussi préférable d’avoir un vélo bien équipé pour aller faire les course ou même se rendre au travail, si ce n’est pas trop loin… On peut même se faire livrer les courses en passant la commande sur internet (pour des malins qui ont quelques moyens…)

Certains qui franchissent le pas de se déplacer sans voiture en font également une philosophie. (respect de l’environnement, consommer moins, être plus solidaire, etc…)

Et vous? Roulez-vous toujours en voiture? Essayez-vous de vous en passer? Pensez-vous laisser la vôtre au garage?

(Source ledauphiné.com)

Décroissance

A propos de Décroissance

Actualité de la décroissance

3 commentaires sur “Peut-on vivre sans voiture ?

  1. Claude

    J’ai acheté un appartement dans une petite ville moyenne , situé tout près d’un centre commercial, j’ya ia trouvé médecins, infirmiers, dentistes, …. et transports en commun
    Avant, j’habitais à la campagne et je parcourais 30000 kms/an en voiture, maintenant, j’utilise mes jambes,mon vélo (notamment pour me rendre à mon travail (13 kms A/R) , les bus, le train (train+ vélo) …

    Par contre, lorsque je vais rendre visite à ma fille , dans le Morvan …. la voiture est pratiquement indispensable, les transports en commun sont pratiquement inexistants …

    Il reste beaucoup à faire……

    1) le gouvernement aide les automobilistes à acheter des voitures (bonus) , que fait il pour l’achat des vélos : RIEN
    2) les pistes cyclables que j’emprunte, sur l’agglomération de Nancy, sont parsemées de stop , etc …. je voudrais etre proritaire sur les voitures , et non l’inverse …
    3) chaque publicité faite pour une manifestation quelconque est rarement accompagnée d’un texte, expliquant comment s’y rendre avec les transports en commun ………. ceci devrait etre systématique ………. Au contraire, on prévoit à chaque fois les parkings pour la sacro sainte bagnole… mais pas les navettes ……

  2. Lutzburg

    Comment voulez vous vivre AVEC une voiture ? C’est plutôt la question que je me pose.
    – le stationnement n’est pas gratuit autour de chez moi
    – un marché bloque la rue 2 demi-journées par semaine
    – je gagnerais au mieux 10mn à aller travailler en voiture
    – je perdrais 2h pour rendre visite à ma famille (par rapport au train) …
    – … et ça me couterait le double
    – il faudrait emprunter pour acheter une voiture
    – payer une assurance
    – ou payer une fortune pour louer une voiture
    – je perdrais du temps pour aller faire les courses (tous commerces à moins de 300m)

    En 2 ans je n’ai eu besoin que d’une location de camionnette pour déménager. Dans tous les autres cas la voiture est remplaçable.

    Tout ça pour dire qu’il y a déjà beaucoup d’endroits en France où, de mon point de vue, vivre avec une voiture est bien plus compliqué et onéreux que vivre sans.

    Sur l’année mes dépenses en abonnement transports en commun + train +vélo s’élèvent à environ 1600€ pour 20000Km parcourus soit 8 centimes/km.
    En incluant essence+assurance+amortissement de la voiture+controle technique+stationnement+péages … et rapporter ça au kilométrage parcouru dans l’année, je serais surpris qu’un automobiliste trouve beaucoup moins. (surtout au vu des estimations de l’ADEME que vous citez)

  3. Cyclotan

    C’est incroyable ce que l’on peut faire SANS voiture.
    Depuis 2 ans, je me suis séparé de ma voiture.
    Certes mon épouse à gardé la sienne, c’est donc uniquement la deuxième voiture que nous avons supprimé. Il faut bien commencé par un bout. Je ne pense pas que mon épouse se sépare de sa voiture un jour.
    Par contre j’ai remplacé tous mes déplacements personnels.
    Au boulot en vélo (25 km AR par jour) + train.
    J’habite à 7 km du centre de Metz et tous mes déplacements dans la ville se font en vélo, et c’est un grand bonheur que de pouvoir respirer ainsi. Quand je dois me rendre dans une ville voisine (Nancy, Luxembourg, Tréves, Saarbruck.. par exemple) je prends mon vélo dans le train. Cela fonctionne à merveille et pour des coûts d’environ qutare fois moindre qu’en voiture.
    Alors, globalement mes déplacements me prennent légérement plus de temps qu’avant, mais largement compensé sur les points suivants:
    – je n’ai plus besoin d’aller faire du sport 2 ou 3 fois par semaine comme je le faisais auparavant, car rouler tranquillement uen vingtaine de km par jour en vélo est extrémement bénefique.
    – avec l’argent économisé, je peux maintenant travailler à temps partiel à 90 % ce qui me libère 5 semaines de congés supplémentaire par an. En tenant compte des impôts et de la voiture en moins, j’ai exactement le même budget qu’auparant mais avec 5 semaines de congés en plus. De quoi prendre le temps de se ballader en vélo!
    En y regardant bien, ,il y a peu d’endroit où je ne peux pas me rendre. sachant qu’avec mon vélo, je peux facilement me rendre à 10 ou 20 km d’une gare.
    Mes vacances: découverte de la région…en vélo…on découvre sa région, ses habitants…
    Un style de vie beaucoup plus zen, du temps pour soi La satisfaction de ne plus vivre dans cet unvivers de comsommation et de pollution à outrance…
    NON je ne regrette pas et je ne suis pas prés de revenir en arrière.

Les commentaires sont clos.