Campagne nationale pour la décroissance

Mes chers compatriotes, l’heure est grave, très grave. C’est aujourd’hui l’existence même de la nation qui est en péril. Vous le savez, la croissance économique mène notre monde au suicide écologique.

En effet, plus de croissance, c’est inéluctablement plus de pollutions et moins de ressources naturelles. Aujourd’hui, la pollution a atteint un seuil critique pour notre planète. Evidemment, la planète détruite, ce serait la fin de la France ! Il faut donc sauver le monde pour sauver la France. Le niveau moyen de consommation des Français est devenu insupportable pour la Terre et seule la décroissance économique permettra de réduire la pression que nous exerçons sur la nature. Ainsi, fidèle à sa vocation universelle et humaniste, la France, qui a éclairé le monde avec les Lumières, sera de nouveau exemplaire : elle montrera aux pays riches le chemin de la justice en réduisant de manière drastique sa consommation, ceci afin de partager avec les bientôt 7 milliards de Terriens des ressources planétaires qui ne sont pas extensibles. Aussi, je vous engage dès aujourd’hui, solennellement, à réduire, et ceci de la façon la plus radicale qui soit, votre consommation. Chers compatriotes, gageons que nous serons plus épanouis, dans une France et sur une planète qui ne verra plus jamais l’Humain seulement dans sa dimension marchande, c’est-à-dire de consommateur.

Vive la République, Vive la France, vive la Terre et vive la décroissance !

Le Président

Source: 10 premiers conseils pour rentrer en résistance par la décroissance

Décroissance

A propos de Décroissance

Actualité de la décroissance

Un commentaire sur “Campagne nationale pour la décroissance

  1. Philippe Schwoerer

    J’ai lu les premiers 10 conseils. Je suis tout à fait d’accord avec cette liste. Et vous avez bien fait de placer la télévision en tête de liste. La télévision est devenue ‘l’opium du peuple’. C’est elle qui endort. Chez nous, nous l’avons supprimée depuis plusieurs années. Nous restons malgré tout étonnés de l’influence qu’elle a sur nos enfants, par camarades de classe interposés. Sans voir de films ou émissions télévisées de bas étage, ils en ont le langage, ils en ont les gestes… mais ils restent tout de même eux-mêmes, bien différents.

    J’apprécie que vous preniez à bras le corps les différents points qui posent problèmes et nous engluent tant ils font désormais partie du quotidien de beaucoup : automobile, téléphone portable, alimentation…

Les commentaires sont clos.