L’auto-nostalgie

Une star vieillissante au volant d’un modèle ancien montre l’évolution de la représentation de cet objet de grande consommation dans les mentalités.

En ce moment, il y a plein d’indices qui montrent cette nostalgie de l’automobile qui renforce le contraste entre la représentation idéalisée du passé et l’avenir obscur de l’automobile.

Par exemple, à côté de chez moi, il y a eu une vente aux enchères de voitures de collection à l’occasion de la fermeture (une bonne chose!) d’un musée de l’automobile.

On a aussi le salon rétromobile alors que les constructeurs se gardent bien d’évoquer la prospective automobile parce qu’ils savent bien que penser le futur de l’automobile c’est envisager son déclin. L’industrie automobile a peur de son devenir et se console en célébrant son essor passé au XXème siècle révolu.

A force de vouloir nous faire rêver, la publicité automobile a réussi à transformer l’espace routier en cauchemar.

Source: http://agonieautomobile.blog.fr/

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

11 commentaires sur “L’auto-nostalgie

  1. Vincent

    Bonjour,

    le plus bel exemple de nostalgie de l’automobile, ce sont les modèles actuels qui rappellent les voitures des années 50 : Mini, Fiat 500, et bientôt la DS. Le succès de la Fiat 500 est vraiment symbolique de la tendance.

    à +

    Vincent

  2. CarFree

    C’est très vrai, je n’avais pas pensé au retour annoncé de la DS. Quand l’avenir de l’automobile est dans son passé…

  3. Philippe Schwoerer

    Le sigle DS ne servira qu’à distinguer les versions haut de gamme des Citroën C3, C4 et C5. Rien à voir avec la DS de 1955 à 1975.

    D’ailleurs les appellations C3, C4 et C6 désignaient déjà des modèles Citroën des années 20.

    C’est du marketing de bas étage !

    C’est fou qu’on se laisse prendre encore aujourd’hui à ce jeu.

    Quant aux voitures dans les musées : au moins, quand elles y sont, elles ne polluent pas. Remise en vente…

  4. Vélove

    Il y avait aussi la coccinelle rebaptisée New Beetle et qui consomme au passage autant d’essence que la coccinelle de 1945! L’industrie automobile semble prisonnière de son (glorieux) passé et incapable de se projeter dans le futur (sinon dans le mur?)

  5. Philippe Schwoerer

    Sur l’histoire de la consommation de la Coccinelle et de la New Beetle, il me semble, mais il faudrait vérifier, que ça s’expliquerait par l’ajout du système de dépollution (échappement catalytique) qui aurait imposé d’augmenter la puissance pour conserver les performances.

    Autrement dit, sans ce système, elle consommerait certainement 1,5 litres de moins environ.

  6. Vélove

    du système de dépollution, et des airbags, ABS, lecteurs DVD et toutes les options et autres équipements en série qui se sont accumulés au fil du temps…

  7. CJ

    Gilles Chomel se complaît à emmerder son voisin. Coûte que coûte. Il préfère encore marcher à pied du moment que l’autre n’ait pas de voiture, ne soit pas autonome.

    Gilles Chomel appartient au groupuscule haineux des hargneux sans condition, de la branche extrémiste des grincheux sans complaisance.

    Par exemple dit-il, « à côté de chez moi, il y a eu une vente aux enchères de voitures de collection à l’occasion de la fermeture (une bonne chose!) d’un musée de l’automobile. »

    Une bonne chose ! Voilà.

    Ce musée qu’avait-il a lui reprocher au juste ?

    Rien.

    Simplement c’est une bonne chose qu’il ferme. Ca ne changera rien à sa vie mais Dieu que c’est bon, d’emmerder son prochain. Et puis tiens ça fera le cul à ceux qui travaillaient pour ce musée. Allez mécréants, allez pointer au chômages, tas de fainéants !

    Quand la bagnole n’existera plus, Gilles Chomel s’attaquera sans doute aux chevaux. Il pestera contre le crottin nauséabonds qui empeste nos campagnes et tue nos enfants. Ou autre chose. Peu importe.

    L’important, c’est d’emmerder son voisin.

  8. ChristopheN

    Bonnes remarques de Philippe et Vélove.
    Bien qu’étant contre la vente de voiture neuves en permanence alors que de nombreuses occasions pouraient encore servir longtemps je pense qu’il faudrait surtout s’inquéter de l’usage de l’objet plus que de l’objet lui même.
    Je ne démarre pas ma voiture pour un trajet de moins de trente km et ne roule pas en ville, aussi, au bout de trente ans j’ai acheté une modèle de voiture fortement inspiré de celui qui consomait à l’époque 25L/100 pour une cylindrée moitié moindre. Certes, n’achetant que d’occasion (de plus de cinq ans) je n’ai pas chosi la motorisation. Mais pour le prix d’une inconfortable Twingo j’ai une berline dont le kilométrage correspond à celui d’une Twingo en fin de vie, sauf que ma voiture de « rêve » en est, elle, au quart de sa vie! Je parcours moins de 8000km annuel sur des routes de plus en plus encombrées, mais pas par des bus, quand le temps ne me permet pas de circuler à moto ou que j’ai des marchandises ou des personnes à transporter (covoiturage). Je circule dans un rayon de 5km à vélo. Je ne pense pas être un exité des véhicules à moteur mais je constate que les discours enflammés sur l’automobile sont parfois tout aussi violent que les dégats qu’elle occasionne…

  9. louison

    je viens d’acquérir une Cadillac seville de 75. V8 7.7 litres. 30 litres au 100. un bruit de malade, un couple de camion, une puissance de fou, trop de la balle. et les filles adore y faire un tour. je ne regrette pas mon investissement

  10. Philippe Schwoerer

    As-tu des enfants Louison ? Penses-tu à eux ? A ceux à venir si tu n’en as pas encore ?

    Aujourd’hui, ce genre d’acquisition est tout à fait dépasser. Et c’est un ancien collectionneur de voitures anciennes qui te parle. Des bagnoles anciennes, j’en ai eu une bonne dizaine. J’allais au travail tous les jours avec. Idem pour les vacances.

    Le bruit, la puissance, la frime… c’est quasi une caricature des jeunes des années 70-80.

    Ta bagnole pollue sans doute comme une cinquantaine de voitures actuelles rassemblées, à moins que tu ais au moins prix le soin de l’équiper au GPL, d’y mettre un fuestar ou un fuelsaver qui n’aura de toute façon qu’un impact limité.

    Ton message est avant tout provocation. Peut-être n’imagines-tu même pas le nombre d’anciens propriétaires de véhicules anciens qui ont su évoluer en pensant à l’avenir de la planète et de ceux qui la peuplent.

    Un film est sorti qui s’intitule « Nos enfants nous accuseront ». Ne te mets pas dans une situation où tu ne pourras pas justifier dans 20 ou 30 ans des choix arbitraires que tu auras fait.

Les commentaires sont clos.