Eurostyle : 400 licenciements

Le sous-traitant automobile stéphanois GMD a été désigné comme repreneur du fabricant de garnitures plastiques Eurostyle, fournisseur de Renault et PSA Peugeot-Citroën, et environ 400 des 1030 salariés seront licenciés, a-t-on appris lundi auprès de la CGT, syndicat majoritaire.

Le tribunal de commerce d’Evry a désigné GMD comme repreneur d’Eurostyle, en redressement judiciaire depuis le 27 octobre, « ce qui se traduira par 400 licenciements », a indiqué à l’AFP Eric Defait, délégué syndical central CGT.

« On a fait du 200 à l’heure, soit 400 licenciements en deux heures », a ajouté M. Defait, en évoquant la courte durée de l’audience. « On n’a parlé que des machines, des murs, les salariés c’est secondaire », a-t-il déploré.

« L’administrateur judiciaire a trente jours pour lancer les 400 licenciements », a précisé Claude Llodo, secrétaire (CGT) du comité central d’entreprise.

Les principales usines d’Eurostyle, basé aux Ulis (Essone), sont situées à Châteauroux (Indre), où travaille la moitié des 1.030 salariés, Sens (Yonne) et Valenciennes (Nord). Les autres sont à Lieu Saint-Amand (Nord, 237 salariés), Saint-Clément (Yonne, 249) et Falaise (Calvados, 20).

Source: Daily Bourse

Autocrisis

A propos de Autocrisis

Théoricien de la crise automobile