Et si les transports publics étaient gratuits ?

Compiègne, Châteauroux, et depuis peu Aubagne… une dizaine de villes moyennes ont décrété la gratuité totale des transports publics. Simple et généreuse en apparence, cette décision est plus compliquée qu’il n’y paraît, comme le raconte le mensuel « Regards« . Un journaliste de Télérama a joint au téléphone Emmanuelle Cosse, rédactrice en chef (en vacances) de la revue pour parler de cette question de la gratuité des transports publics. Citons seulement la conclusion de l’entretien: « La gratuité est aussi un moyen de développer les transports en commun »…

Écouter l’entretien ou télécharger le mp3

Transports Gratuits

A propos de Transports Gratuits

Actualité de la gratuité des transports publics

6 commentaires sur “Et si les transports publics étaient gratuits ?

  1. LGV

    Effectivement cela peut réduire fortement les voitures en ville, très bonne initiative, pour une fois ce n’est pas les riches qui peuvent continuer de polluer avec des taxes qui ne leur font rien, mais c’est les pauvres qui peuvent profiter de cela, bravo. Et perso, je préfère que mes impots payent la gratuité des transports en communs que certaines autres choses…

  2. pimousse3000

    Bien que je ne prône pas la gratuité des transports publics, c’est toujours bon de savoir que des gens vont dans le sens de la promotion de celui-ci.
    Pour moi, la gratuité ne montre pas le transport public à sa juste valeur. Personne ne se rend compte de ce que cela coute et considère que c’est à lui, alors que c’est une chance. Je suis plutôt pour une somme modique voire symbolique pour son utilisation à bon escient. (C’est également valable pour l’entretien des voiries et tout le reste).
    Lorsqu’il y a quelque chose de gratuit, les gens ont tendance à se jeter dessus comme des mouches! Pour l’exemple pourri argumentant cette dernière phrase, je pense à la dame que j’ai aperçu ce matin en train de « dérober » une bonne dizaine de sacs à crotte pour les déchets canins (…. bon elle était en 4×4 + warnings double file mais rien à voir!) avant de repartir comme si de rien n’était!

  3. Sil

    Un système transport payant …coûte. Réseau de distribution, distributeurs de titres de transports, entretien, salaires des employés à la vente des titres et au contrôle, etc.. tout cela coûte à l’entreprise de transport. Il serait intéressant de savoir quel est le gain réel déduit de tous les frais de mise en place d’un système payant.
    Par rapport au comportement irrespectueux des usagers d’un service gratuit, faut voir… La majorité des services de transport sont payants et cela n’empêche pas le vandalisme des véhicules et des bâtiments. En fait, le problème est à mon avis notre rapport aux biens publics vs biens privés. Valorisation extrême (jusqu’à la sacralisation parfois) de la propriété privée, dénigrement des biens communautaires…

  4. Christophe

    Bof,

    ce sont les impots locaux qui payent alors les transports en communs
    et comme ils sont proportionnels et non progressifs par tranche comme l’IRPP, ils sont moins équitable vis à vis du revenu des contribuables…
    Les pauvres payent proportionnellement plus que les riches (ce qui est d’un autre côte normal car ils utilisent plus les transports en commun, proportinnellement !!!)

    @SIL : de plus en plus de transports en commun sont exercés par des sociétés privées…

  5. stoppeur

    Gratuits=disponibles pour tous.Mais… accessibles pour tous?C’est la vrai e question!Si les + démunis,les handicapés,les vieux,les mamans avec po ussette,les vieux,les + faibles disposaient des transports publics-en veux- tu,en voilà-alors,ils seraient vraiment publics!!!Et personne n’aurait d’excus e pour ne pas les utiliser…Et si tout le pognon dépensé en bagnoles finan çait les transports en commun,on aurait certainement des réseaux de tran sports bien équipés,performants,et,qui plus est:pourvoyeurs d’emplois!!!D’ où l’utilité incontestable des transports publics…gratuits et accessibles à tous!!!C’est aussi incontournable que la SS!D’ailleurs,il y a un autre « argu ment » qui plaide en leur faveur:ils sont reconnus comme un véritable pou mon pour l’activité économique des villes,des régions.Sans cela…

  6. CarFree

    Non, ce ne sont pas les impôts locaux qui payent la gratuité, mais les entreprises, avec une augmentation du versement transport payé par les boites.

    Sinon, le bilan d’un an de gratuité à Aubagne semble plus que positif:

    Aubagne : gratuité rime avec succès (14/05/2010)

    Depuis l’instauration de la gratuité des transports collectifs, il y a un an, la communauté d’agglo du Pays d’Aubagne et de l’Etoile a enregistré une hausse de la fréquentation de 71%.

    L’objectif fixé lors de la mise en place de cette politique de gratuité était une augmentation de 50% au bout de deux ans. Des prévisions largement dépassées, donc.
    Le phénomène touche « l’ensemble des lignes » a indiqué à l’AFP le président de l’agglo, Alain Belviso. La hausse concerne ainsi les lignes régulières, le transport à la demande, et même le transport scolaire, qui a progressé de 20%. Ce succès important a conduit à l’achat de 18 véhicules supplémentaires.
    La gratuité a représenté pour la collectivité un investissement de 1,1 million d’euros (dont 700 000 euros de pertes de recettes), largement financé par le relèvement du versement transport des entreprises de plus de neuf salariés, opéré par les 12 communes de la communauté d’agglo.

    Source: http://www.territorial.fr/PAR_TPL_IDENTIFIANT/6174/TPL_CODE/TPL_HYPERBREVE_FICHE/PAG_TITLE/Aubagne+%3A+gratuit%E9+rime+avec+succ%E8s/803-actualite.htm

Les commentaires sont clos.