Voiture contre nature, le jardin de la fin de l’automobile

voiture-contre-nature-vue-generale1

Louis Djalaï et l’équipe des Espaces Verts de Boulogne-sur-Mer ont installé en juin dernier devant la mairie de la ville un jardin éphémère sur le thème “Voiture contre nature”. Voici les premières photos de cette œuvre imposante de 1.100 m² qui propose jusqu’à la mi-novembre un questionnement sur notre rapport à la voiture et à la société de consommation.

Un parc urbain dédié à la fin de l’automobile

Aménagé sur un espace de 1.100 m2, place G. de Bouillon dans la Ville Fortifiée de Boulogne-sur-Mer, le jardin évènementiel, « Voiture contre Nature » ne manque pas d’étonner et de surprendre… pêle-mêle insolite de végétation, de voitures et d’accessoires, qui invitent à une réflexion sur les rapports entre les biens de consommation éphémères et la nature intemporelle.

La voiture, conçue pour dominer la géographie, se fait récupérer par les végétaux…Volants, banquettes, parebrises, rétroviseurs, pneus et autres accessoires peuvent jouer un rôle dans les projets d’abondance de la Nature. L’objet automobile devient minéral et végétal : au-delà des créations de l’Homme, la Nature reprend toujours ses droits.

Les banquettes, autrefois si moelleuses, servent maintenant de refuge à la végétation et de terrain de chasse pour insectes. Le soleil et la pluie travaillent tranquillement les chromes et les peintures, les plantes grimpantes prennent possession des colonnes de direction et des grilles de radiateurs. Doucement, les roues s’enfoncent dans le sol, les pneus se confondent avec la terre.

Quel triomphe pour la nature !

voiture-contre-nature-21

Allées : revêtement en billes de pneus agglomérées
La serre : assemblage de pare-brises de voitures fixés sur une structure métallique
Aires de repos : banquettes de voiture en cuir
Tables de jardin : amortisseurs surmontés de volants
Entrées piétonnes : portes arrière de fourgonnettes couronnées d’une treille végétalisée
Entrées principales : barrières de parking (contrepoids composé de boîtes de vitesse et d’engrenages de camions)
Etiquettes : rétroviseur
Massifs : aubergines et pervenches, survolés de papillons en métal et en papier (PV), et plantés «d’arbres à prunes» (prunus) et d’arbres à papillons (buddleja)
Véhicules : 6 voitures, 1 tracteur, 1 cyclomoteur et 2 vélos
Les Pots : Pot Rouge, Pot de bettes, Pas de Pot, Pot de Pots (bouquets de pots d’échappement), Pot Lys

voiture-contre-nature-3

voiture-contre-nature-5

Source: www.ville-boulogne-sur-mer.fr

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

10 commentaires sur “Voiture contre nature, le jardin de la fin de l’automobile

  1. K_az

    Ouai enfin faut quand même remarquer qu’il a utilisé de vieille bagnole… Pourquoi qu’il a pas acheté de gros 4×4 pour faire ça, ça motivation serai prouvé d’emblée!

  2. MICHEL

    Merci pour ce joli article invitant à méditer sur:
    « LES RAPPORTS ENTRE LES BIENS
    DE CONSOMMATIONS EPHEMERES
    ET LA NATURE INTEMPORELLE » .
    Evidemment la nature, n’ a que faire de productions surannées des créatures humaines.
    Séraphique, exquise et aérienne, elle pousse dessus et dessous sans querelle et sans question, glorifiant le seigneur des cieux et de la terre.

  3. tommilidjeuns

    Moi mon pépé il a acheté à la casse une vieille camionette et il l’a transformée en poulailler, çà se fait beaucoup à la campagne, et çà c’est pas de l’art comtemporain, juste du sens pratique de paysan économe et pragmatique qu’il faut rien perdre, c’est péché.
    Toute façon, pour fabriquer les bagnoles on extrait tout de la Terre, et donc tous les composants à la Terre retourneront.

    ( Et poussière tu redeviendras, pas vrai Frère Michel ?)

  4. MICHEL

    Super la camionette poulailler! Toutes options, tout confort pour les poules.
    Et poussière tu redeviendras poussière.
    En effet la tombe, la « tirelire » de nos bonnes actions, nous attend.
    Tout disparaitra sauf nos actions. Elles, restent.
    Et un jour qui passe ne reviendras plus. Gloire à Dieu.
    Et Dieu fait bien les comptes.

  5. Tommilidjeuns

    Non, Dieu n’existe pas, car sinon il n’aurait pas fait l’erreur grossière de créer les humains et surtout de les laisser croître et multiplier, lui et surtout ses bagnoles, comme d’immondes parasites à la face de cette planète.

    Ou alors il existe et c’est un vrai tordu, puisqu’il nous a fait à son image, et là il faut lui faire un procès.
    Non, l’Homme est un self made Man qui s’est fait tout seul comme un grand, na, et il est descendu tout seul de la branche où il croupissait avec ses cousins singes, voilà.

    Il n’est d’autre Dieu que le Pognon, en vérité je vous le dis mes frères,
    venez me prouver le contraire qu’on rigole…
    Et tout est bon dans le pognon, et sans pognon y a pas d’oignon, pas de soupalognon, pas de croûton

    Mais on s’éloigne du sujet on dirait, Carfree va nous virer…

  6. MICHEL

    Tu sais si tout l monde etait né, croyant, alors Dieu n aurait pas tout son pouvoir.
    Nietzche parle bien du berger assujetti par son troupeau car il en a la responsabilité. Ainsi Dieu n est pas responsable du désordre: pollution, alcool, capitalisme…
    Le péché et la désobéissance laisse la porte ouverte au mal, car Dieu délaisse ceux qui ne le prie pas. Le mal et l affliction vient de notre manque de foi.
    Cherchons la protection divine et sa bénédiction dans la simplicité et la crainte pieuse.
    Ainsi Dieu n est pas berger de l homme mais il est bien le maitre de toute sa création.
    Et le sujet, c est l homme: lui a la responsabilité de sa foi, de son Dieu.
    La voiture aujourdhui domine t elle l homme. Pourtant elle etait faite pour le servir.
    Dieu domine l homme. Et il n est pas Vivant, Absolu pour servir l homme.
    Il donne ses bienfaits quand il veut à qui il veut.
    C est lui le généreux.
    Quand au « dieu » pognon: il n achete pas la santé ni la vie…ni le paradis et ne délivre pas de l enfer.

  7. Tommilidjeuns

    Frère Mich’, tu sais avec moi tu perds ton temps sur cette affaire là.
    Je suis athée, mécréant, incroyant, cartésien et j’aime la science, alors crois ce que tu veux et en qui tu veux, mais ne prêche pas à tout va, car nous avons les preuves flagrantes et cuisantes qu’il n’existe aucun dieu (à part le dieu Pognon, maudit soit il) je lui mets pas la majuscule au tien, çà lui apprendra
    Ou alors qu’il s’amène et se présente, qu’on discute entre gentlemen.

  8. pimousse3000

    Je crois que ce n’est pas le sujet….. Il doit bien y avoir des sites super intéressants pour en débattre. Sinon y a aussi France 2 le dimanche matin….

  9. fleurs

    J’adore l’idée mais personnellement quand je vois ça je ne peux m’empêcher de penser aux voitures réellement abandonnées dans la nature et qui pollue visuellement et physiquement

Les commentaires sont clos.