Acheter une voiture pour réussir sa vie?

reussir_autopartage_provence

Alors qu’un publicitaire du 20ème siècle affirme « Si à cinquante ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie ! » [1] Voir ici. Nous pensons avec Aristote que « la richesse consiste bien plus dans l’usage que dans la possession ».

C’est pourquoi, il nous semble tout à fait possible de ne pas avoir de voiture ou de rolex à 50 ans sans pour autant avoir raté sa vie.

Nos 900 abonnés marseillais en font la démonstration tous les jours, en combinant liberté de mouvement, tranquillité d’esprit, économie financières et réduction de la voiture en ville. Pratiquer l’autopartage c’est certainement réussir sa vie !

Source: http://www.autopartage-provence.com/

Notes
[1] Jacques Séguéla, 13 février à l’émission « les 4 vérités » sur France 2

Karl

A propos de Karl

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions de transports collectifs

6 commentaires sur “Acheter une voiture pour réussir sa vie?

  1. anthonin

    hmm. Lorsque ma femme et moi avions la trentaine et habitions en campagne, nous avions deux voitures..et l’impression de rater notre vie. Faire 80 km par jour pour aller au taf, a hurler sur les automobilistes qui vont trop vite, pas assez vite…
    Nous les avons vendu…sommes passes au velo.
    On prenait notre velo pour aller a la gare TER la plus proche et embarquions avec notre velo. Puis arrive en ville, reprenions notre velo pour nous rendre au travail. De-stresse, economie, et j’en passe.
    Il ne fut pas tres long pour que je decide de me taper les 80 km par jour en velo lors des belles journees.
    ha, oui. indispensable la carriole, pour emmener les mioches a l’ecole avant d’aller au travail, ou pour aller faire les courses.
    Maintenant nous vivons a Montreal, toujours pas de voiture. J’ai (plus que) 30 km/j a faire pour aller au travail (snif) avec mes deux bolides (un velo d’hiver et un course pour le reste de l’annee).
    Lorsque nous avons vraiment besoin d’une voiture (et c’est tres rare), on prend un taxi ou prenons une voiture communauto (auto-partage).
    On realise de superbes economies, faisons notre sport quotidien, et sommes tout simplement libres. Si a 50 j’ai une voiture, j’aurai louper ma vie.

  2. Helder

    Anthonin, vous habitez le Montréal de France ou du Québec ? C’est une précision qui est de taille. Si vous êtes dans le Montréal de France, alors chapeau.
    Et puis bravo de toute façon aussi si vous êtes dans le Montréal du Québec, car les distances sont vite longues et la vitesse moyenne des autos sur l’île de Montréal est bien plus impressionnante qu’à Paris. Je me tapais régulièrement aussi des 30km sur l’île et ça revivifiait en hiver.

  3. anthonin

    @Helder,
    Oui Montreal au Quebec.
    Effectivement, il faut etre equipe pour l’hiver et de pas avoir peur des 4×4 avec pare-buffle qui regnent en maitre de la route et ne vous respectent pas lorsqu’ils vous voient…
    Mais cela reste toujours un plaisir.

  4. stefanopoulos

    @ anthonin

    Ce ne sont pas des pare-buffles, mais des pare-cyclistes ! Car même dans leurs gros 4×4, les conducteurs ont peur des cyclistes, ces êtres étranges tournés vers le futur…

    Bravo à vous ! Take care.

Les commentaires sont clos.