Livraisons à vélo : la solution pratique et efficace

coursier-velo

La livraison urbaine à vélo est incontestablement la plus efficace, la moins coûteuse, la plus rapide, et ce dans n’importe quel dénivelé et n’importe quel rayon d’action en zone intra-urbaine.

Je suis coursier à vélo à Lausanne (Suisse), ville où le lac est à 300 mètres d’altitude et où le point culminant s’élève à 900 mètres. Plutôt ouvert à l’idée que le vélo était sûrement un moyen de transport utilisable pour les livraisons urgentes, je suis, après un an de travail, convaincu de la supériorité indiscutable du vélo en ville sur tous les autres moyens de livraison, y compris les 2 roues motorisés-légers.

On porte toutes sortes de choses fréquemment lourdes ou encombrantes de n’importe quel point de l’agglomération à un autre. Depuis peu, nous livrons à domicile les courses faîtes dans des commerces ou grand magasins (courses payées en partie par la ville et les magasins) et avons donc recours à des cargo-bike qui sont eux équipés d’Assistance électrique (cela devient nécessaire pour des dénivelés tels avec autant de poids).

Avec ces engins, on charge facilement 8 cabas remplis, ou 80 kilos de papier par exemple. Là où un deux-roues motorisé devrait laisser place à une voiture, nous utilisons encore un deux-roues à propulsion humaine incontestablement plus rapide, efficace et écologique / économique, surtout dans un contexte d’arrêts fréquents de quelques minutes pour livrer.

Je précise que l’assistance électrique s’arrête à 25 km/h, ce qui n’empêche pas le cycliste, non-bridé lui, d’emmener le véhicule à 45 km/h (ceci n’est pas une fiction).

Tout ça pour dire que le vélo permet réellement de tout faire, y compris la livraison de pizzas ou les déménagements d’appartements !

Même partant d’une bonne volonté, on peine parfois à admettre la pertinence de l’utilisation du vélo avant d’avoir concrètement essayé ou constaté que ça peut (étonnamment) marcher! C’est comme penser qu’aller toute l’année au travail en 2km de vélo est compliqué pour les non-puristes. C’est finalement aisément faisable pour peu qu’on s’y essaie et qu’on s’en rende compte…

Le fait que la grande majorité des livraisons urbaines soient faîtes en véhicules motorisés est complètement dû aux mentalités, et à la lenteur d’évolution de celles-ci. Pour l’entrepreneur d’un projet de société de livraisons urbaines en vélo, il faudra plus que prouver, convaincre, que le vélo a la suprématie dans ce domaine.

Notons que récemment, beaucoup de grosses sociétés de livraisons utilisent des vélos pour certaines de leurs livraisons, mais hélas, avec une mise en application molle et inadaptée, car le seul but de l’opération est souvent de donner une image “écolo” de la boîte (”Nous avons des livreurs à vélos!”).

Je pense que les choses avanceront considérablement le jour où les gens comprendront enfin que l’avantage du vélo sur les autres moyens de transport individuels n’est pas seulement écologique ou économique mais PRATIQUE, assurément!

Le Chat de Gouttière

A propos de Le Chat de Gouttière

Contributeur du site Carfree France

7 commentaires sur “Livraisons à vélo : la solution pratique et efficace

  1. Jean

    Complètement d’accord. Les personnes voulant développer l’usage du vélo en milieu urbain ont tous les arguments: économie, santé (effort physique nécessaire), écologie, et surtout l’argument si important aux yeux des gens peu sensibles aux arguments précédents: performance (temps économisé). En tout cas dans mon cas, tous ces points ont été vrais depuis que je vélotaf (2 ans Antibes -> Sophia Antipolis, 1 an au Pays-Bas, 1 an Centre de Bordeaux -> Talence).

  2. JM

    « Pour l’entrepreneur d’un projet de société de livraisons urbaines en vélo, il faudra plus que prouver, convaincre, que le vélo a la suprématie dans ce domaine. »
    Ayant débuté mon activité il y a peu, c’est exactement le problème que je rencontre. Faut sortir le chapelet d’arguments, même auprès des commerces estampillés « bio », « équitables » et se disant engagés dans l’écologie, qui préfèrent passer par le réseau postal traditionnel même pour les livraisons dans la même ville.
    En tout cas, merci pour ce témoignage qui va me permettre d’étayer encore mon argumentaire.

  3. chatdegouttière

    Merci beaucoup CarFree pour la publication! Il me va parfaitement comme ça cette article finalement…

Les commentaires sont clos.