Vélo urbain, gare aux vols !

La plaie des cyclos en ville, ce sont les vols. Il y en aurait 400.000 par an! Il s’en vole tellement qu’à Strasbourg le marché de l’occasion est plus florissant que le neuf.

Remèdes:

– l’antivol
– le marquage du vélo

Et encore!… Il y a antivol et antivol…

Ceux en forme de U seraient les plus résistants et les petits en forme de tire-bouchon seraient tout juste bon à acheter son pain sans perdre de vue sa bécane devant la vitrine tellement on peut les sectionner facilement!

La Fubicy a mené l’enquête.

Sans appel!

velo-urbain-gare-aux-vols

Même ce magnifique U en photo de marque Michelin n’est pas très résistant puisqu’il n’obtient qu’une « roue » au label « Fubicy »

Alors avant de choisir, s’armer de patience et cherchez l’antivol miracle et préparez votre carte bleue. C’est pas donné!

Un dernier conseil: bannir toutes les attaches rapides de selle et de roues et vérifier que votre support d’ancrage n’est pas lui-même amovible!

S’agissant du marquage du vélo, j’ai des doutes sur l’efficacité du système…

Source: http://velomaxou.sport.fr/

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

11 commentaires sur “Vélo urbain, gare aux vols !

  1. alain

    La meilleur des protections, c’est:
    1. Graver son vélo (marquage fubicy)
    2. mettre 2 antivols.
    Perso, je mets un antivol moto en U et un antivol de vélo classique. Sauf sur un de mes vélos qui dort tous les soirs sur un quai de gare et qui me sert pour mes trajets jusqu’au boulot. Lui, possède 1 antivol moto en U+ 1 antivol scooter en U.
    Où trouver ces antvols à pas chers? D’occaz sur le net ou ailleurs. Personnellement, le site « le bon coin » m’a permis d’en avoir à des prix très correct (5 euros un antivol moto. Qui dit mieux?)

  2. URB

    Après il ne faut pas oublier comment bien attacher son vélo.

    Quand on voit la photo, ça fait rire quand même, il n’y a que les roues qui sont attaché, donc en plus :
    – attacher le cadre avec les roues sur un point fixe.

    Mais bon le seul soucis c’est quand même les antivols avec leur poids et leur façon de les transporter.

    Quand ils sont directement fixé sur le cadre ou dans un panier ça va, mais quand ils sont transporté dans un sac à dos, c’est pas vraiment le top.
    – 1 parce que ça fait une charge supplémentaire sur le dos
    – 2 en cas de chute, si on tombe sur le dos contre le sol ou un trottoir, on peux se faire encore plus mal.

    Le mieux c’est quand même des endroits habituels (boulot, maison) ou l’on peux laisser les gros antivols sur place et se balader avec un U (par exemple) fixé sur le cadre pour les petits arrêts.

    Après contre le vol, si le voleur veux vraiment voler, ben il vole, le plus efficace reste le passage des gens.
    Un endroit ou il y a du passage peux (pas toujours) dissuadé de piquer un vélo (ou autre).

  3. Sissi

    C’est vrai, le lieu et la durée du stationnement sont importants.
    Perso je tourne avec un U costaud (et cher) et un antivol fixe sur roue arrière (aussi résistant qu’un U et super rapide à actionner, valable pour les arrêts courts).

  4. Antec

    Le coup de la rue passante faut pas y croire trop non plus, du moins au US, y’a une video qui tourne (faudra que je la retrouve) avec un gars qui prend des outils de ouf pour fracturer son antivol et les gens passent sans rien demander !

    Sinon en hollande il y a ceux qui mettent 3 anti vol avec un velo de ouf à 600€ et ceux qui prennent des vélos d’occas tout rouillé à 15€ et qu’ils changent dés qu’ils se le font piqué….

    De toute façon le plus dangereux c’est la bétise humaine et contre ça on peux pas grand chose.

  5. PHI

    Merci de rappeler ces précautions élémentaires pour tout cycliste urbain qui souhaite retrouver sa bicyclette quand il la stationne dehors. J’ajouterais que deux solutions méritent d’être plus connues.

    La première est très fréquente en Europe du Nord : l’antivol de cadre ou sabot, qui bloque la roue arrière. Sous des formes variées et quelquefois incorporées aux vélos, les antivols de cadre permettent des arrêts-minute, idéaux pour faire une course en chemin.

    La seconde, très innovante, est le i-lock, une bague fixée sur la tige de selle (attache rapide de préférence). qui permet d’utiliser la selle comme sabot, en barrant la roue arrière.

    Dans tous les cas, un bon antivol est un investissement qui paye, et ce d’autant plus qu’on assèche des filières clandestines de vol et revente (à prix séduisants…) de vélos dans les villes où il y a le plus de cyclistes.

  6. Laurent

    et le meilleur vélo urbain
    cotre le vol c’est …
    Monsieur Brompton, il est toujours à côté de son utilisateur, dans l’appart, sur le balcon, sous son bureau et même dans le magasin transformé en caddy pendant les courses ….
    CQFD
    depuis 2 ans, les ventes des Brompton explosent sur Paris Ile de france !
    Est ce une simple hasard ou le meilleur remède quand nous manquons de place pour le garer, pour lui faire prendre l’ascenseur et surtout pour que ce vélo nous suive partout
    et pour finir dans le train, il ne paie pas !

  7. URB

    C’est clair que c’est pas mal comme vélo.

    J’en vois quelques fois par chez moi, mais dans les côtés ça doit pas être évident, c’est bien pour les trajets plat.

    Dommage qu’ils soient si cher.

  8. apanivore

    @Laurent : Est-ce que tu as des chiffres de ventes de vélo pliants en france pour qu’on puisse juger de l’évolution ?

    Brompton n’est pas la seule marque de vélos pliants, … et est l’une des plus onéreuses je trouve. Quand on cherche un peu à s’en procurer un on trouve vite un petit paquet de marques mais j’ai l’impression (dans la rue) que 2 marques dominent le marché.

    J’en ai essayé d’autres marques et il y avait 7 ou 9 vitesses alors je pense que c’est tout à fait utilisable sur un trajet avec du relief (bien plus que les single speed et autres pignons fixes à la mode). Par contre le plus grand développement reste à mon avis un peu petit (sur ce que j’ai vu), on mouline vite.
    Bien pour des petits trajets (à l’appréciation de chacun ;).
    Idéal pour l’intermodalité.

  9. Laurent

    quel investissement pour éviter le vol de son vélo ?
    – un bon U (abus Granit) de 80 à 100 € (un à l’arrivée et un à la maison pour éviter le transport, et se faciliter la vie)
    – le guidon debrayable de 59 € à 79 € (chez Orédon) facilite le rangement (le vélo devient aussi plat qu’un colis IKEA)
    – un marquage anti-vol
    – une assurance contre le vol
    – système anti-vol pour la selle (une petite bague)
    – système anti-vol pour la roue avant et pour roue arrière
    – un support vélo digne de ce nom (52 €) pour garage non sécurisé
    – location du garage
    – stationnemnt en copropriété – la pièce dont tout le monde à la clef

    avec un vélo pliable (la marque que vous voulez) plus aucun souci de ce genre – jamais dehors ! toujours à la maison
    L’utilisation et le rangement des vélos pliables mes font penser aux rollers …
    La cerise sur le gateau : en plus, avec ce type de vélo, plus de souci de stationnement
    CQFD : vélo rubain qui lutte contre le vol et les pb de stationnement = VELO PLIABLE
    pour un vélo que l’on garde 10 ans et avec tout les économies sur l’anti vol (panoplie large) le B……pton, est un bon invetsissement !!
    et il est surtout + léger, + pratique que le vélo pliable de DKT

  10. Fabrice EscalierJzucri

    Pas trop convaincu par le label « fubicy » : « 2 roues » (note maxi) pour les antivol en U … enfin merci pour l’info !

    Si votre antivol en U est accroché à un truc solide avec une bonne barre de fer (barre d’Haltères pour la muscu, ou pied de biche) il suffi de le tordre en 8. Avec la rigidité du U c’est pas trop difficile, l’encoche dans la serrure fini par arracher à tous les coups.

    En quelques secondes c’est ouvert, juste le temps de trouver une bonne prise !

    Pour les autres antivols même les gros boa, malheureusement c’est la même chose : faites un 8 avec et tournez jusqu’à ce que l’encoche dans la fermeture casse … le seul risque c’est de voiler la roue ou le cadre, ou d’arraché le support de fixation.

    Je ne vous parle même pas des « coupe câble hydrauliques ou coupe boulon hydrauliques » CF. http://www.dubuis.com/modules/oledrion/category-11-frcoupe-cables-manuelsfrenhand-cable-cuttersen.html pour les plus portables …

    Ces trucs là sont justes … redoutables. Et mis à part le prix de l’outil pas grand chose peut dissuader le voleur qui de toutes façon se le procurera d’un façon ou de l’autre …

    Du coup mis à part l’éducation et la probité de notre voisin, l’antivol ou un cierge à l’église, c’est un peu la même chose, non ?

    Si on se rejoint sur une chose, c’est la société des Hommes qui doit changée, avec l’éducation, la prise de conscience, etc … des sites comme celui-ci …

    Fabrice

Les commentaires sont clos.