Le Don Quichotte du guidon

le-don-quichotte-du-guidon

On pourrait s’en gausser ou mieux lui crier dessus. Cette minorité de citoyens qui s’entête à rouler sur des vélos en ville pour faire des courses, aller au travail (lorsqu’ils en ont un) ou pire, mener des enfants à l’école n’est-elle pas tout simplement l’expression d’êtres inadaptés? incapables de communiquer et de comprendre leur monde? des êtres égoïstes incapables de s’identifier à l’autre et enfermés dans des certitudes rétrogrades?

Des êtres du refus. Qui ne suscitent que moqueries, voire de la compassion pour les plus vieux.

Oui, un vieux à vélo, après tout, on peut très bien l’admettre: il est vieux! Il ne dérange pas. Enfin pas trop. Aux carrefours, il a le temps d’attendre que la caravane passe.

Après tout, on devrait instituer un jour de vélo pour les vieux.

Par exemple le mercredi…Comme pour faire les courses.

Afin qu’ils ne dérangent pas trop aux heures de pointes dans la rue et aux caisses de Super U.

Et en plus, un vieux à vélo, ça fait couleur locale. Comme les vieux à béret, il y a les vieux à vélo, susceptibles d’attirer les touristes étrangers et de regonfler notre balance commerciale! Pourquoi pas?

Le problème, c’est les jeunes. Ceux-là refusent l’évidence: la supériorité et l’universalité de l’auto. Mobile.

Combien de temps allons-nous devoir les tolérer, sur ces vélos grotesques et salissants?

Oui, ceux-là refusent l’évidence: on n’a rien inventé de mieux pour s’extraire de l’environnement froid, bruyant, pollué, malodorant et agressif de la rue que…la voiture. Hermétique, départiculée, aseptisée, dépollenisée, insonorisée, antiparasitée…la voiture!

Ces citoyens du refus qui rechignent à se déplacer au volant d’un cabriolet confortable en écoutant RTL ne sont-ils pas tout simplement introvertis? frustrés? incapables de s’adapter au monde moderne qui leur tend la main?

Bref, ces jeunes là sont des fils de soixante-huitards qui auraient mal tournés! Après leurs parents.

C’est qu’ils nous coûtent en dérangements ces cyclistes handicapés: peintures et panonceaux spécialisés, emprise de chaussées rétrécies…et du stress ajouté pour la gent motorisée angoissée par ces « Don Quichotte » du guidon qui surgissent inopinément devant les capots.

Mais la République généreuse va les encourager: permis simplifié pour les plus jeunes, prime à la casse pour les moins convaincus et pénétrantes urbaines élargies pour sortir la bagnole du marasme qui guette.

Source: http://velomaxou.sportblog.fr/

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

4 commentaires sur “Le Don Quichotte du guidon

  1. Alain

    Vu sur le site de la nouvelle république, journal local de Tours.
    J’ai moi-même plusieurs fois été « agressé » verbalement sur cette piste cyclable par des autos qui s’en foutaient de ce que je leur disais. Je donnais alors un coup de pied vengeur dans leur carroserie en fer provoquant leur surprise.

    « J’aimerai revenir sur votre article concernant les nouveaux dispositifs mis en place pour assurer la circulation et la sécurité des cyclistes devant la gare de Tours… Il y a quelques jours ma mère a voulu circuler sur la piste cyclable mais elle fut bloquée par une voiture. Ne pouvant la contourner, elle a demandé poliment à la conductrice de se déplacer. Aussitôt la conductrice s’est braquée et lui a dit de passer sur le côté, au risque de se faire écraser. Apparaît alors un homme qui monte dans la voiture, qui crie contre ma mère, les poings levés, l’attitude menaçante : on s’en fout si tu crèves, ça fera une vieille grincheuse en moins sur cette terre ! Comment une telle situation peut-elle provoquer le désir de souhaiter la mort de quelqu’un. Jusqu’à quel point les gens peuvent faire preuve d’incivilité pour stationner devant la gare ? Afin d’éviter qu’une telle chose se renouvelle, rajoutons des poteaux devant la gare. » Lorine, Tours.

  2. Tom34

    Des années de vélotaf, et personne ne m’a engueulé. Ni automobiliste ni piéton, ni motard.
    Quand une auto ne fait pas assez attention à moi, je la rattrape au prochain bouchon (façile) et en parle amicalement au conducteur(trice) en finissant par un « bonne journée).
    Evidemment, je respecte le code de la route et ses usagers.

    A+
    TOM.

  3. fromage à trous

    ui c’est ce qu’il faut faire rester courtois en cas d’engueulade avec un ou une automobiliste,keep col

    qui fait le mali tombe dans le ravin

Les commentaires sont clos.