Marseille: les vélos-taxis balancés dans le vieux-port?

velotaxi-marseille

A Marseille, on savait déjà que la municipalité construisait des pistes cyclables interdites aux vélos. Elle vient en outre d’interdire aux vélos-taxis de stationner sur le vieux port suite aux pressions exercées par les bons vieux taxis polluants…

La municipalité de Marseille, dont le maire est Jean-Claude Gaudin, a en effet gentiment demandé à Jonathan Karhouri, le créateur de la société gérant les 1ers vélos-taxis de Marseille, de quitter le Vieux-port et de ne plus jamais y remettre les roues. C’est Weelz qui nous l’apprend au détour d’un article intitulé « Marseille, les vélos-taxis se sont fait jeter du Vieux-port » et suite à un article paru dans le journal La Provence

La ville de Marseille cède ainsi à la pression des « artisans-taxis », qui, à coup de prétextes fallacieux (pas d’autorisation, dangerosité pour les piétons…) ont réussi à se faire entendre par la Mairie et à faire interdire ces vélos, pourtant à peine arrivés, puisque le service n’avait été créé qu’en Octobre 2009.

Et ce n’est pas tout. Jonathan Karhouri affirme que ses chauffeurs « ont été menacés à plusieurs reprises par des taxis ».« On nous a promis d’être poussés dans le Vieux-Port si on continuait », termine-t-il, « dans ces conditions, je préfère rebondir sur un autre créneau ».

Des vélos-taxis 100% écolo avec des tarifs imbattables, 1,50 euro le kilomètre

Les Taxis marseillais voyaient surtout là une concurrence déloyale à laquelle ils ont eu envie de mettre fin rapidement. Les vélos-taxis proposaient bien sûr des tarifs beaucoup plus alléchants que ceux, assez prohibitifs, que pratiquent les taxis auto. Cela avait de quoi séduire le client qui avait là un moyen écologique de se déplacer.

Bilan, les huit chômeurs qui avaient été embauchés par la société de vélos-taxis retrouvent le chômage… les courses en vélo-taxi pas cher pour les clients, c’est terminé, et on achève un service écologique, non bruyant, et non consommateur d’énergie fossile. Mais que fait Jean-Louis Borloo?

Pour finir, laissons la parole à André Caméra, l’élu marseillais aux voitures publiques (ça ne s’invente pas!), qui veut couper court à toute polémique: « Cette société s’est installée sans même déposer un dossier. Ces gens, on ne les connaît pas. Pour être taxi, il y a des règles à respecter, dont la première, disposer d’un compteur. Eux, ils n’en ont pas. Donc, pas d’autorisation ».

Il faut croire que la municipalité marseillaise préfère donc voir continuer les grosses berlines polluantes des taxis à faire leurs navettes plutôt que de tenter de faire cohabiter ensemble un mode de transport collectif doux. Si c’était un problème d’autorisation (que les taxis doivent payer à la ville), pourquoi ne leur avoir pas simplement donné. Bref, avec ce fait-divers, on voit qu’il est encore difficile de faire évoluer dans le bon sens les mentalités…encore moins lorsqu’il s’agit d’argent…

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

18 commentaires sur “Marseille: les vélos-taxis balancés dans le vieux-port?

  1. Sagel

    En même temps, quand on sait quelle est « l’organisation » qui « gère » les taxis marseillais …

  2. PetitVélo

    Bravo à la lâcheté de Gaudin sur ce coup-là… Même, si c’est assez gadget comme système, c’était aussi symbolique…

  3. Antec

    Effectivement, quand j’ai entendu ça je me suis dit c’est pas possible ! Quel bande de gros naz tout ces gens sans couilles…

    Et aujourd’hui à la radio quand ils interroge une dame qui fait son plein en prévision d’une probable pénurie de carburant qui sort un truc du genre « je préfère faire le plein parce que la voiture c’est mieux que le metro »…

    Punaise !

  4. steveB

    Je constate que VELOVE a toujours du mal à citer ses sources. Il n’y a pas de honte de faire de la reprise d’article (en l’occurence depuis le site weelz.fr). C’est plus honnete de respecter le taf des autres.

  5. CarFree

    Je constate que STEVEB a toujours du mal à lire les articles, car si c’était la cas, il aurait constaté que Weelz était cité dans l’article et qu’un lien était fait vers l’article d’origine… Lire les articles correctement avant de critiquer, c’est plus honnête de respecter le taf des autres….

  6. Plum'

    Je suis assez circonspect avec ces vélos plus électriques que mécaniques. Je ne pense pas que les qualificatifs d’écologique, doux et propres soient les bons. Sans parler de la publicité qu’ils arborent (ici quand même assez discrètement). De plus je ne vois pas pourquoi ces véhicules ont stationné dans des lieux soumis à autorisation sans en avoir la fait demande. A part ça, je trouve tout de même regrettable cette interdiction, c’est certes moins pire que les taxis automobiles.

  7. Tassin

    @ PLUM’:

    « Je ne pense pas que les qualificatifs d’écologique, doux et propres soient les bons. »

    C’est sûr qu’à côté d’une BMW 530d de 1,7tonnes et 230ch (un classique parmi les taxis) c’est très polluant…
    Sérieusement essaye d’avoir le sens des grandeurs.

  8. Plum'

    Tassin, primo je n’ai pas fait de comparaison quantitative, mon propos était autre. Deuxio, puisque tu m’amènes sur ce sujet, je prônerais des taxis automobiles qui consomment du quatre litres au cent, que je pense guère plus polluants au km que l’électricité et les batteries de ces vélos, en faisant une estimation globale au pif, pas seulement sur le CO2… et je pourrais évoquer les passagers qui ont de gros bagages et les jours de pluie et d’orage…

  9. Tassin

    @ PLUM :

    On peut débattre sur laquelle pollue le plus entre une voiture électrique et thermique de même format. Mais entre un vélo électrique de 150kg (chargé) et une voiture électrique de 1,5tonnes… On passe de 20kWh/100km à peut-être 1kWh/100km. On ne peut comparer que ce qui est comparable. Et c’est la quantité d’énergie qui importe.

  10. Plum'

    Tassin, on ne peut pas comparer non plus le service rendu, il n’est pas le même. Va faire 100 km sur un vélo, même électrique, et 100 km sur une voiture… Les vélos sont bien incapables de remplacer les taxis autos dans la plupart des cas. Ca ne peut être que marginal. Il serait beaucoup plus pertinent de remplacer les gros taxis par des petits beaucoup plus économes. Et les pouvoirs publics ne font rien pour aller en ce sens…

    C’est se tromper de cible que de croire que le taxi-vélo peut remplacer le taxi-auto, tout du moins à court et moyen terme. Son intérêt est plutôt symbolique et en cela, il est dommage de le refuser… Mais ce n’est pas une raison pour dire qu’il sont propres et écologiques comme on le dit trop souvent des voitures électriques.

  11. Tassin

    PLUM :

    Mauvaise foi détectée! On parlait de taxis en ville (on fait pas 100km en ville).
    Sans parler du « Mais ce n’est pas une raison pour dire qu’il sont propres et écologiques comme on le dit trop souvent des voitures électriques. »

    Tu confonds 1 et 100.

  12. Pas d'accord

    Rendons à César… L’article vient de  » La Provence »
    Et c’est là qu’il faut se méfier, car ce quotidien n’est pas vraiment intègre…

  13. Mistral

    Mais non ! Faut arrêter tout ça !!! la mairie n’est pas si faible ! Au contraire ! Elle est très maline … en tout cas, apparemment, plus maline que vous tous réunis … et c’est bien ça le malheureux ! Tous autant que vous êtes, vous vous faites manipulés par les uns, par les autres et vous êtes encore persuadés d’avoir une opinion bien à vous ! Mama milla !!!

    Maintenant, essayez de réfléchir par vous même, avec quelques données supplémentaires … peut-être que ça va venir …

    Premier point : La Provence / Lcm (celui qui a dit qu’il fallait se méfier de ceux là, il a carrément pas tore …) soutiennent à fond les vélos-cabs (et uniquement les vélos-cabs … faut savoir qu’il y a d’autres entreprises de Pousse-Pousse sur Marseille et notamment la première apparut 8 mois avant les vélos-cabs, qui n’existe pas chez eux ??? …) …
    L’affaire des Taxis, les médiats la connaissaient depuis déjà 4 mois … ils décident avec les vélos-cabs, de la sortir aujourd’hui ??? Pourquoi pas hier ? Pourquoi aujourd’hui ?

    Deuxième Point : En même temps que sort cette affaire, la mairie centrale sort un appel d’offre sur 16 Pousse-Pousse pour Marseille.

    Une contradiction ? Pas du tout : un super calcul !

    Peut-être faudrait-il chercher du côté de qui est en train de tirer sont épingle du jeu par une histoire montée de toute pièce et dont les médiats ne sont que le jouet docile et obtempérant ?

    Qui va bientôt apparaître comme la grandes « glorieuse » après avoir travaillé au corps une opinion publique « simplette » aisément manipulée et du coup toute acquise ?
    Résultat des courses, une grosse entreprise débarque soutenue par toute l’opinion reconnaissante … Mais alors, la question centrale, elle est là selon moi : qu’est ce qu’on veut pour Marseille comme type d’entreprise qui développe ça. Le montage du type vélo-cab qui exploite les auto-entrepreneurs et qui d’un autre côté ramasse la mane d’une pub pour lesquels les véhicules sont en fait, totalement voué par leur caractéristique (lourd /moteur à moyeu peu puissant)? Le poids de la pub prévue par un super carénage plastique hyper lourd transporté par des cyclo-guide esclaves ne tirant leur petit bénèf que du service le moins rentable ?
    Ou un autre montage de la sorte au vu des derniers évènements qui rendent maintenant ce montage totalement inutilisable ? Quoiqu’il en soit, s’il y a emballement aveugle en faveur des Pousse-Pousse, il sera beaucoup plus difficile après, de jouer les fines bouches en refusant la couleuvre d’une pub, dédié à Macdo, Peugo, Orange et pourquoi pas Total !!! (et y en a encore d’autres…).

    L’opinion public, si elle veut vraiment servir à quelque chose de vraiment utile, qu’elle s’occupe alors de faire en sorte qu’elle soutienne un montage qui permette infiné que ces espaces pubs soient dédiés à la culture et à l’art ! A Marseille, on aura alors l’air moins « con » que toutes les villes qui développent déjà ça et pour la plupart desquelles, on tombe systématiquement dans le type de montage tout aussi standardisé que leurs véhicules avec une rentabilité accès de 60 à 70 % sur l’exploitation des espaces publicitaires ! Là, on est au cœur du sujet !!! Quant on veut être « novateur », il faut y aller jusqu’au bout !!!!

    Un conseil pour finir, si vous me le permettez : vous devriez vous méfier des raisonnements « manichéens »: Si on est effectivement dans un western, y a pas les bons d’un côté, les mauvais de l’autre. y a juste un gros pouvoir roué aux stratégies de manipulation (qui finit par remplacer la véritable histoire par une jolie illusion), à côté, ceux qui trouvent bon de s’y greffer et de le faire grossir tout autant que leur propre Bizness et par ailleurs (mais tout ça se rejoint et forme finalement la même famille), les dindons de la farce, les victimes des dommages collatéraux, les poêtes, les inventeurs, les laissés pour comptes … qui eux même, par leur naïveté et leur aveuglement, leur persévérance dans « l’inconscience », ne sont pas exempt de tout reproches et sont même tout à fait apte à faire grossir le pouvoir en place qui pourtant les dessert, les spolie et les tue. Faudrait ptêtre penser à tomber les lunettes !

    Maintenant, c’est vrai qui peut encore y en avoir d’autre d’un autre genre : LES RÉVOLUTIONNAIRES.
    Mamamilla !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Rem: Pour briser également le « couplet » du « c’est pas vraiment écolo ces véhicules » : on dispose ici d’un véhicule qui (quant il est bien choisi, c’est à dire moteur puissant bien découplé et poid léger du véhicule), peut transporter 4 personnes. Il utilise pour bonne part, sur du plat et en descente, l’énergie musculaire (ici c’est un vélo).
    Il marche à électricité … Il faut savoir qu’il n’y pas qu’EDF sur terre … d’autres sources d’électricité non nucléaires peuvent être trouvé.
    Par ailleurs, il est susceptible d’améliorations : utilisation de l’énergie cinétique produite par le mvt des roues et réinvestissement de l’énergie musculaire par un système de dynamo. Dans une moindre mesure, un panneau Photovoltaïque sur la canopée, peut encore constituer une source supplémentaire.
    La question n’est pas d’imaginer que du jour au lendemain un véhicule totalement propre va apparaitre et d’être « attentiste »et passif par rapport à ça. La question est de comment « tendre vers ça » en appuyant pour que des entreprises se lance dans la conception de prototype de plus en plus propre et de moins en moins couteux pour le quidam. Faut déjà que le publique commence à s’intéresser sérieusement à ce qu’il existe déjà sur le marché. Une entreprise qui développe des services en Pousse-Pousse, n’aura véritablement fait son travaille que quand elle aura donné à tout le monde, l’envie de se procurer perso, ce type de véhicule … Une fois ça fait, la recherche peut miser ses billes dessus. Et nous, on aura fait qu’activer les choses.
    Alors, arrêtons là, l’idéologie du « c’est pas vraiment propre » ! Et agissons plutôt !

  14. Plum'

    Tassin, je serais de mauvaise fois parce que les taxis en ville ne font pas plus de 100 km ? Tu habites sur quelle planète ? Quant a estimer qu’il y a un rapport de 1 à 100 entre un tel taxi-vélo électrique et une voiturette électrique sur trois roues, voire quatre, avec une robustesse et un confort plus importants, ce n’est effectivement pas mon propos.

    Pour ce que dit Mistral, je n’ai pas compris son propos sur la pub, et je suis d’accord avec lui sur le fait de faire des expériences qui « tendent vers » (même si ce n’est pas « propre », même s’il y a de la pub, encore faut-il ne pas le nier ni le cacher). Il n’empêche pas que j’estime qu’à court terme ça ne peut être que marginal et que la priorité serait d’interdire les taxis de grosse cylindrée et de gros gabarit. Il y a beaucoup à gagner de ce côté là et pratiquement sans changer les habitudes des usagers.

Les commentaires sont clos.