Révélations sur la marée noire en Louisiane

Kindra Arnesen, jeune mère de deux enfants de 8 et 5 ans et épouse d’un pêcheur professionnel en Louisiane, s’est émue du suivi des opérations de secours de la marée noire BP dans le Golfe du Mexique. Dans une vidéo du 19 juin dernier, elle explique les insuffisances de BP pour nettoyer la pollution, la manipulation du groupe pétrolier pour masquer l’ampleur du désastre et les conséquences dramatiques de cette marée noire.

Elle a eu l’occasion d’enquêter sur place en participant à de nombreuses réunions avec des instances officielles et des visites sur le site même de l’accident.

Elle témoigne ici le 19 juin 2010 au Gulf Emergency Summit à la Nouvelle Orléans de la crue réalité de ce qui se passe réellement sur le terrain et du besoin de préparer l’évacuation des populations.

Traduction et présentation : http://projectavalon.net/lang/fr/what…

Site du sommet : http://www.GulfEmergencySummit.org

(merci à Guillaume pour l’info)

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

12 commentaires sur “Révélations sur la marée noire en Louisiane

  1. DEMEZ Robin

    Bravo! Enfin des américaines et américains se réveillent sur leur dépendance pétrole et tout faire pour changer les USA. Ils vont se bouger et imposer un moratoire certainement sur les forages pétroliers offshores, que des bonnes nouvelles.

  2. stefanopoulos

    Un témoignage émouvant et un cri d’alarme important. Pour autant, à aucun moment, cette femme ne pose la question de base : pourquoi tout ce pétrole ? Qui est responsable ? BP ? Seulement BP ?

    Pour se faire une idée de la place de la voiture aux Etats-Unis, il suffit de regarder les 30 premières secondes de cette vidéo. Quand cette femme de pêcheur donne son adresse, elle dit : j’habite à Point 5 sur l’autoroute 23 !

    Elle ne veut plus de forage chez elle. Mais entend-elle changer son comportement individuel et sa dépendance au pétrole ? Est-elle aussi sensible à la pollution due à l’extraction du pétrole dans le delta du Niger ? Où il y a aussi des pêcheurs professionnels comme son mari.

    Dans son discours, elle dit qu’elle a déjà emmené trois fois ses enfants en Floride depuis la marée noire… en bagnole, ça va de soi. J’espère me tromper, mais je ne crois pas que cette catastrophe servira de détonateur pour que les Américains changent de comportement.

  3. VIVIANE TITS

    Do you like the money and which value do you give to it ?

    Can you then answer a question?

    How much million dollars to resuscitate a small fish of the Gulf of Mexico?

    Only a fish and the smallest.

    Do you know that they are millions fishes to have died since a few months in the Gulf of Mexico and in the gulf of Niger ?

    Another question.

    What is the value of the money there where there is nothing more?

    Nothing more alive. Everything died.

    « Only after the last tree has been cut down.
    Only after the last river has been poisoned.
    Only after the last fish has been caught.
    Only then will you find that money cannot be eaten. »

    Géronimo.

    Viviane Tits.

  4. Goodmusik

    Quelques chiffres glanés sur le net sur BP : 15 millions de litres de brut par jour déversés, des réserves de 4 milliards de barils (et oui, le gisement fait la taille de l’Evrest, rien que ça les amis !) soit 2 340 000 000 000 litres de pétrole qui attendent pour jaillir dans les océans. Autant dire qu’avec une telle pression, bien malin l’ingénieur qui arrivera à colmater la fuite. Elle devrait durer un siècle…

    J’espère que ces chiffres sont faux, car ils signifieraient la fin de la vie marine sur la terre.

    Totalement d’accord avec les commentaires, c’est uniquement en renonçant à l’usage du pétrole qu’on peut éviter d’autres catastrophes, si ce n’est pas déjà trop tard.

    A mon avis, des têtes devraient tomber. Mais il n’en sera rien. Comme d’habitude…

  5. tommilidjeuns

    Of course, « notre mode de vie n’est pas négociable ».

    Notre mode de crever on le connaît par contre…

  6. Alain

    Elle habite au point 5 de l’autoroute, elle a une voiture, c’est de la faute aux multinationales mais la soif de pétrole est là quand même: c’est une occidentale.

    « On est des gens de l’occident
    On est pourri par en dedans »
    Phrase tiré d’une chanson des Vulgaires Machins, groupe punk québécois.

    Les galettes de pétrole sont arrivées sur les plages de Miami. Je me disais: enfin, les gros riches vont voir.
    Sauf qu’après avoir vu un vidéo de 4 mns effarante, je n’y crois plus. Les gens se baignaient au milieu des galettes, les enfants jouent avec le sable plein de pétrole, et d’autres bronzaient sur la chaise longue. Aucune prise de conscience. On est des gens de l’occident…

  7. CarFree

    Je partage assez cette incrédulité: d’un côté il y a une sorte de cri de révolte touchant et de l’autre, il y a une certaine incapacité à faire le lien entre notre mode de vie et cette catastrophe. Ce hiatus est à mon avis au coeur de notre incapacité profonde à changer quoi que ce soit à un ordre des choses dicté par le système politico-économique en place.

  8. Marie-Pierre

    Bonjour,
    Hier après-midi j’ai écouté sur BBC Radio 4 une interview très intéressante : l’Américain John Francis qui, suite à une marée noire dans la baie de San Francisco en 1971, a carrément refusé d’utiliser toute forme de transport motorisé, même en tant que passager, pendant 22 ans. A force de se disputer avec les gens qu’il croisait sur son chemin et qui ne comprenaient pas son choix de vie, il a par la suite fait voeu de silence, d’abord pour un jour, et finalement pour 17 ans.
    Je ne sais pas si vous pouvez réécouter cette émission sur http://www.bbc.co.uk/radio/ ou http://www.bbc.co.uk/blogs.pm
    L’émission s’appelle PM et est diffusée tous les jours de la semaine de 17 H à 18 H heure anglaise.
    Je ne sais pas si son livre « Planetwalker » a été publié en France ?
    Marie-Pierre.

    http://www.planetwalker.org/

  9. Joshuadu34joshuadu34

    le 7 juin, j’avais parlé de l’arrivée des tempêtes tropicales, et du risque bien plus important que les autres années que ces cellules se transforment en cyclone (voir http://carfree.fr/index.php/2010/06/03/leternel-principe-de-la-maree-noire-eclaboussures-pour-tout-le-monde/#comments ). Ailleurs, j’avais même, la veille (le 6, donc), posé ma prose, allant dans le même sens, que j’avais intitulé « en attendant Alex » (du nom prévu pour la première tempête). Et aujourd’hui (enfin hier), tous nos bons et si courageux médias s’étonnent que la toute première tempête tropicale (Alex, donc) se soit déjà transformé en cyclone se dirigeant vers les côtes US, et des risques majeurs d’agravation de la pollution que ce cyclone porte… Eux s’étonne là où nous leur prédisions déjà cette catastrophe et ses conséquences, comme d’habitude, d’ailleurs… Devons nous, pour autant, réclamer notre diplôme es-devin ?

    Arf !!!

    Je constaterai juste que, bizarement, notre catastrophisme se trouve, ici comme dans bien des cas, confirmé, mais il s’en trouve encore pour nous repprocher ce catastrophisme en refusant de se bouger pour, justement, éviter les immondes conséquences de leur agissements, s’étonnant juste, après coup, de constater que « ça va mal » en ayant juste oublié, au passage, non seulement nos réactions qui pourtant prédisaient de ce qui se passerait, mais aussi les leurs qui cherchaient, par l’absurde, à renier l’évidence (on pourrait relire, sur le même billet et le même jour, la réaction de Goupilette sur la fin de la fuite ! Ça en serait risible si les conséquences du déni que portent ces personnes n’était pas si destructrices)…

  10. Alain J. Laurendeau

    C’est pas parce que qu’il y a des cons qui se font dorés au soleil que c’est la faute de tous!! alors arrêter de généraliser et soyez objectif ; Ce sont les Élites qui pendant un siècle ont empêcher par tout les moyens de passé a autre chose que le pétrole!! Alors arreter de charrier la haine contre les innocents!

  11. Joshuadu34joshuadu34

    objectif, c’est justement ce que vous n’êtes pas, Alain, refusant VOTRE part de responsabilité, celle qui vous fait apprécier votre confort quotidien au son de « les autres, rien à foutre »…

    Les élites ne sont en place que parce que vous les tolérez ! Elles ne représentent rien, dans la population mondiale, si ce n’est ceux à qui vous donnez le droit hallucinant de décider à votre place !

    Et quand ces élites vous affirment que tout est beau, dans votre monde, vous fermez les yeux sur tout ce qui vous entoure, sur la surconsommation, sur le ridicule de votre vie chronométrée, sur la pauvreté qui tend la main devant votre porte, sur votre surconsommation énergétique nécessaire, selon vous, pour maintenir un mode de vie qui inclus la nécessité ridicule de conserver vos gadgets au prix de la vie des autres, de la majorité de la population mondiale !

    Cette haine que vous nous reprochez, vous aidez les élites, justement, à l’entretenir chez vous, à la porter contre les « pas français », contre les enfants qui subissent le travail imposé pour que vous ayez votre t-shirt ciglé et votre auto vous permettant de perdre votre temps en croyant le gagner, contre ceux qui, justement, refusent cette haine de l’autre et estiment qu’il n’est pas normal que la majorité crève de faim pour qu’une ultra minorité, protégée par des chiens de garde à qui on jette un os, s’empiffre en détruisant tout autour d’elle !

    Cette haine là fait des millions de morts tous les jours, quand, encore, elle ne se sert pas des guerres pour se maintenir avec votre assentiment ! Votre violence, votre haine, cachés par votre aveuglement, sont bien au delà que ceux que vous nous prétez et même de ceux que nous pourrions déployer !!!

  12. MinouMinou

    Alain, les élites ne sont pas les seules responsables. Pendant la Révolution française s’est réveillée une conscience de classe dans la masse servile. Les pauvres, les esclaves ont demandé des droits. Petit à petit, ils ont fini par rendre tout ce qu’ils avaient obtenu.

    Aujourd’hui c’est pire que tout : ce sont eux qui demandent à ce qu’on leur enlève le pain de la bouche. Cela s’appelle la servitude volontaire. En France, les esclaves, les pauvres ne se réveilleront pas, parce qu’ils ont les même rêves de beaufs que leur président. Je vous rappelle que Sarko a été élu par les pauvres. Les pauvres ont voté pour les riches. Certes il faut prendre en compte tous ceux qui se sont abstenus, mais aussi évidemment tous ceux qui se sont extasiés devant les promesses d’ordre et de « remise de la France au travail ». Car c’est ce que veulent les Français, riches et pauvres : un « mec viril », « autoritaire », « fort », « énergique » en un mot — un papa. Nombreux étaient, en 2007, ceux qui ne croyaient pas qu’un type aussi vulgaire et simplet serait élu. C’était sous-estimer la bêtise des Français. Ils l’ont fait. Ils savaient qu’il était plus du côté du racisme et de l’autoritarisme, et surtout de l’Arbeit (pour gagner plus et s’ennuyer moins) que des valeurs sociales, pourtant. Ils le savaient.

    Il y a quelques années, quand j’étais encore esclave, j’ai vu un esclave d’usine qui portait des barres métalliques toute la journée. Il devait avoir 40 ans, il en paraissait 60. J’étais en intérim là-bas depuis 1 heure. Lui, depuis 18 ans. En intérim. Esclave sans même un contrat fixe. Et combien sont dans ce cas !
    Comme je décidai de ne plus m’abaisser à cet esclavage, je ralentis la cadence. Il devint rouge, il était sur le point de m’envoyer ses barres métalliques à la gueule, et préféra porter ses barres avec ses deux collègues plutôt qu’avec un esclave de plus : il me dégagea… Masochisme donc, et blagues racistes en plus sur l’intérimaire que je venais de relever… la France profonde… vraiment profonde, au fond d’une atroce zone industrielle. Des anecdotes comme ça, j’en aurais d’autres à vous mettre sous la dent, mais cela n’a pas d’intérêt.

    Mais ne parlez donc pas d’innocents. Tous ces innocents qui vont voir Avatar au ciné, se faire couler la larme et rentrent chez eux en bagnole pour, le lendemain, continuer d’être un rouage de la machine à détruire, ils sont moins responsables que les élites, beaucoup moins, mais nous sommes tous concernés, tous responsables. Nous pouvons tous faire des sacrifices. Risquer d’être au chômage et être esclave de l’ANPE, voler, simuler un accident de travail pour se faire indemniser, se mettre en arrêt-maladie de longue durée, pousser son patron à vous virer pour toucher une prime de licenciement abusif…etc…tout, plutôt qu’être au service des destructeurs. Ou alors, être esclave d’eux, un certain temps, pour les entuber un peu, pour faire du sabotage. C’est le minimum que puisse faire un esclave. Il y a de nombreux moyens. Mais cette histoire d’élites, c’est pour mieux continuer à regarder le monde crever sans culpabiliser.

Les commentaires sont clos.