Un camp climat pour bloquer la production de pétrole

« Est-ce que tu viens pour les vacances ? Moi je n’ai pas changé d’adresse, Je serai, je pense, un peu en avance, au rendez-vous de notre jeunesse… » (David&Jonathan, an 6 de la Miterrandie). Relais du message de propagande du Groupe « communication extérieure », pour le collectif Camp Action Climat.

Du 22 juillet au 1er aout prochain se tiendra la deuxième édition française du Camp Action Climat, dans la région de Le Havre.

Cette année encore, il s’agit de s’unir et se réunir, se rencontrer, échanger nos expériences de vie et de lutte respectives… Pour cela, le camp se prépare de manière active depuis le mois de Janvier dernier. Nous mettons tout en oeuvre pour vivre de manière confortable (empreinte écolo machin minimale, recherche d’autonomie énergétique, etc), nous organiser durant le camp de manière autogérée et horizontale (réflexion sur les outils de la démocratie directe à mettre en oeuvre).

Nous réfléchirons ensemble à la manière de lutter (action directe et/ou de désobéissance, faire vivre le mouvement international Action pour une Justice Climatique), nous nous égaillerons au milieu de la Zone Industrielle de l’embouchure de la Seine.

Nous préparerons l’action confrontationnelle et de masse du Samedi 16 octobre.

Le samedi 16 octobre aura lieu une action confrontationnelle ou action directe et/ou de désobéissance. Il s’agira d’envahir la raffinerie de TOTAL et de bloquer la production de pétrole.

Ensemble, préparons la société post-pétrole et post-capitaliste!!

Plus d’info: http://www.campclimat.org
Contact: rennes_campclimat@riseup.net / contact_campclimat@riseup.net
Supports visuels de communication (pour une diffusion de destruction
massive): http://campclimat.org/spip.php?article152

Décroissance

A propos de Décroissance

Actualité de la décroissance

3 commentaires sur “Un camp climat pour bloquer la production de pétrole

  1. leroy

    « envahir la raffinerie TOTAL et (de) bloquer la production de pétrole ! »
    Soyez rigoureux : Total ne produit pas de pétrole. Total transforme entre autre par raffinage,le pétrole importé par le port du Havre, 40 % de la consommation française environ.

  2. CarFree

    tu joues sur les mots… et si tu veux vraiment être rigoureux, personne ne produit vraiment de pétrole (même pas les pays du moyen-orient) car le pétrole est extrait du sol et non pas « produit ».
    par contre, Total produit tout un tas de ‘produits dérivés du pétrole »: bitume, diesel, essence, etc.

  3. Joshuadu34joshuadu34

    pas 40 mais 47 % (45,3 mégatonnes par an sur 96,4)… mais on va pas chipoter, hein ? (arf)…

    Par contre, puisqu’on parle de Total et de la production (l’exploitation, en fait, tu as raison de remettre les choses à leur place, Carfree), et puisqu’il parait que Total n’aurait rien à voir là dedans (reArf), on pourrait peut-être parler des contrats passés avec la Birmanie ? Où du fameux pétrole contre argent d’Irak, où les caisses noires dont on a plus de nouvelles ? Où encore de l’Erika où d’AZF ? Où d’Omar Bongo (ELF étant une filliale de Total) ? Ou du procès pour corruption d’agents publics au Cameroun ? A moins qu’on ne parle de l’intervention de Total qui voulait empêcher les sanctions contre l’Iran (un contrat de 2 milliards de dollars, c’est alléchant) ?

    Non, finalement, restons en France, ne parlons surtout pas de ça… par contre, on pourrait citer Cray Valley, à Saint Avold, tu sais, là où cette filliale de Total ne respecte pas les législations sur les rejets dangereux pour la nature et pour l’homme, et se fait taper sur les doigts…

    Et la réponse de Total, à tout ça ? Toujours la même : « protection des intérêts fondamentaux de la nation » (re-reArf)

    Intérêts de la nation qui permet à Total d’engranger des bénéfices faramineux (13,9 milliards en 2008, ce qui ne l’empêche pas, dans la foulée, d’annoncer un « plan de sauvegarde de l’emploi » signifiant qu’on licencie les salariés malgré les bénéfices -et sans même leur dire merci, la carotte a d’ailleurs, du mal à passer-), malgré ses casseroles…

Les commentaires sont clos.