Camioncyclette, le camion à pédales !

Attention, c’est du lourd, du très lourd. Le camioncyclette est une sorte de prototype hybride entre le vélo, le camion et le caddie. Un mode de transport peut-être promis à un grand avenir pour assurer les livraisons de marchandises en ville dans un contexte post-pétrole et post-pollution…

Le camioncyclette est une invention du designer suisse Christophe Machete qui a cherché à optimiser au maximum les possibilités de chargement et de transport d’un vélo. Selon les spécifications du constructeur, le camioncyclette peut transporter environ 200 kg de marchandises pour une contenance totale de 120 litres.

A noter, le panier avant ne se déplace pas avec la roue avant, ce qui rend la conduite plus stable et plus sûre. Autour du pédalier, il y a même de la place pour deux batteries dans le cas où le fainéant l’utilisateur souhaiterait une assistance électrique.

Côté design, on aime ou pas, c’est selon. Certains trouveront cela très moche mais d’un autre côté ce n’est pas un concours de beauté. D’autres apprécieront le côté pratique et la couleur brevetée « vélo de facteur »…

En tout cas, un vélo qui a toute sa place dans notre rubrique « Le vélo à tout faire« !

Source: vélogistique

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

9 commentaires sur “Camioncyclette, le camion à pédales !

  1. Le cycliste intraitableVélops

    Quand on trimballe 100 kg de fret, on bouge 2 à 3 fois son poids avec la même puissance dans les jambes. L’assistance électrique se contente de restaurer la puissance massique du cycliste.

  2. Gari

    Hum je n’oserais pas trimballer 200kg de matos sur un vélo à deux roues… Le moindre déséquilibre latéral et c’est la chute assurée.

    N’est-il pas possible de rajouter une troisième roue ? Ou au moins de mettre les espèces de roulettes en hauteur qui se trouvent sur certains vélos de facteur (les roulettes ne touchent pas le sol lorsque le vélo est droit, mais empêchent le vélo de basculer s’il penche à gauche ou à droite).

  3. LEGEOGRAPHE

    Oui, je veux bien savoir qui l’a testé avec 200 kg ou même 100kg. Je pense que le triporteur a ses avantages, malgré un encombrement certain.

  4. booz

    Pour les craintes sur le poids à trimballer, il se ballade tous les jours de gros vélos de 200 à 300kg qu’on appelle des motos ;-).

  5. LEGEOGRAPHE

    Je n’ai jamais conduit de grosses motos, mais la différence du pédalage n’est pas sans conséquence… non pas que je n’aie envie de pédaler !

  6. Yefka

    @Booz: sauf que la moto se déplace à une allure ou la force gyroscopique se met en marche 🙂

Les commentaires sont clos.