Montpellier, hold up sur l’autoroute

L’autoroute A9 dénommée « Languedocienne » est bien connue des vacanciers. Elle conduit « les teints pâles » venus du nord vers les plages du Roussillon et vers l’Espagne. Oui, mais voilà, dans son délire mégalomane, le défunt Georges Frêche, ex maire de Montpellier puis du Conseil Régional a tellement attiré les populations que l’autoroute (2×3 voies) est devenue une rocade au sud de la ville.

Après avoir construit à outrance vers la mer en direction de Lattes, arrachant les dernières vignes au Près d’Arènes et vers Maurin, installant une nouvelle zone commerciale pharaonique au bord de l’autoroute avec un magasin IKEA, « la Languedocienne » est paralysée tous les jours par les autochtones qui s’en servent comme d’un périphérique tant les encombrements rendent la circulation inextricable en ville.

Qu’à cela ne tienne, tous les corps constitués locaux réclament le déplacement de l’autoroute vers la mer!

A droite comme à gauche, tout le monde politique fait le forcing auprès du Gouvernement pour obtenir le feu vert salvateur qui permettra ce hold up sur l’autoroute tout en imposant à l’Etat d’en construire une autre ailleurs…

Grenelle de quoi, déjà?

voir l’article dans Midi Libre

Source: http://velomaxou.sportblog.fr/

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

4 commentaires sur “Montpellier, hold up sur l’autoroute

  1. robin

    A Tours, nous aussi, on a une autoroute urbaine installée là dans les années 70 et qui sert de périphérique également. C’est une aberration que nous dénonçons régulièrement à l maire, l’agglo, la préfecture, l’Europe…Le capteur Ligair placé non loin a démontré des dépassements de pollution de l’air…Les preuves de maladies respiratoires, l’hypothèse d’une soixantaine de morts par pollution par an sur les abords de l’autoroute et les nuisances n’empêchent pas les milliers d’automobilistes de traverser la ville chaque jour. Nous demandons la réduction drastique de la vitesse avec radar parce qu’on y croit encore…Espoir?

  2. xtoflyon5

    Et bien chez nous à Lyon, nous avons eu un visionnaire qui a fait passer l’autoroute A6 venant de Paris pour descendre à Marseille DANS la ville ! Avec un joli tunnel toujours bouché que tout le monde connait. A croire que les autoroutes étaient des constructions valorisantes pour une agglomération à une époque…

  3. apanivore

    Comme l’A7 qui sépare Valence du Rhône.

    Mais à Montpellier l’autoroute n’était pas dans la ville à l’origine, c’est la croissance de celle-ci qui l’y a inclus désormais et la dispersion de l’habitat. Les gens qui viennent dans le sud veulent chacun leur maison individuelle avec piscine et donc la ville s’étale et les villages dortoirs alentours également. Au final la voiture devient obligatoire dans cet environnement.

    Construire une 2ème autoroute parallèle ne serait utile que 2 mois par ans, et ça ne servirait pas aux Montpelliérains.

    Y’a même des chances que le trafic reste sur l’ancienne autoroute parce qu’elle est gratuite dans l’agglomération.

  4. Aldo

    L’autoroute depuis sa construction est gratuit au niveau de Montpellier. Le problème vient de là. Il y a également l’augmentation du péri-urbain. Une solution le rendre payant.

Les commentaires sont clos.