Massacre à la tronçonneuse à Nîmes

Je vous écris de Nîmes où depuis le 31 janvier nous menons, quelques citoyens nîmois, une lutte acharnée pour conserver nos arbres protégés du secteur sauvegardé. Tout ça pour un Transport en Commun en Site Propre qui roulera au gasoil (Bus à Haut Niveau de Service)! 51 arbres, centenaires, bicentenaires et plus, ont été abattus.

Nous avons réussi à faire suspendre l’abattage en allant au tribunal administratif. Le Maire de Nîmes a fait appel. On attend de passer au conseil d’Etat. En attendant, le chantier a une emprise totale sur tout le centre ville, c’est l’horreur. Avec leurs tractopelles, leurs camions bennes, ils mettent les racines des arbres à nu et les sectionnent. Les arbres vont mourir à terme…

Nîmes possède plus de 470 arbres en centre ville, l’équivalent d’une forêt et au nom d’une soit disant modernité, ils sont en train de les flinguer!

Nous sommes en pleine bagarre et je crois qu’à Tours les mêmes problèmes se posent. Est-il possible d’avoir un contact? Un tél? Merci

Nous avons un blog , vous pourrez vous rendre compte de l’étendue des dégâts.
http://www.gardiensdelombre.com/

Sophie Servais

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

2 commentaires sur “Massacre à la tronçonneuse à Nîmes

  1. Jean-Marc Sérékianjms

    Pour un contact voir le blog de vélorution tours
    http://velorutiontours.over-blog.org/
    Mais en ce moment nous sommes débordés, car ici aussi le massacre à débuté, mais à la différence de Nimes, la municipalité opère en toute légalité, avec la « déclaration d’utilité publique » du préfet pour le tramway et le massacre.
    Hier les « désobéissant » « déboulonneurs » ou membres de la vélorution Tours et du collectif « Débattons dans les rue »; ont pu faire ajourner le massacre, mais le rapport de force est très largement en notre défaveur.

Les commentaires sont clos.