De la voiture au vélo: En route vers le changement

Hervé Bellut, le créateur des bus cyclistes (convois de cyclistes guidés par un « leader », circulant sur un itinéraire comprenant des « stations » avec des horaires de passage), vient d’écrire un livre intitulé « De la voiture au vélo » aux éditions Dangles. Il s’agit d’un guide destiné à favoriser le passage de la voiture au vélo pour tous ceux qui hésitent encore!

A vrai dire, on a reçu un exemplaire gratuit de l’ouvrage, c’est donc assez normal qu’on en parle, d’autant plus que le sujet du livre est au coeur des questions abordées sur Carfree France.

Tout d’abord, un mot sur Hervé Bellut. Après avoir mis en place les bus cyclistes (www.buscyclistes.org), initialement à Toulouse, Hervé Bellut est devenu consultant en mobilité douce et s’est spécialisé dans la mise en place des Plans de Déplacement d’Entreprise (PDE) en cherchant à promouvoir les déplacements à vélo au sein des entreprises.

Désormais, les bus cyclistes semblent avoir essaimé dans toute la France, car on trouve des « lignes de cyclistes » bien sûr à Toulouse, mais aussi à Paris, Caen, Brest, Rennes, Nantes, Pau, Marseille, Nice, Lyon, Grenoble ou Strasbourg.

Aujourd’hui, il publie un ouvrage qui prend en fait la forme d’un guide destiné à provoquer le passage à l’acte pour tous les automobilistes hésitants ou pas encore convaincus. Son guide liste les avantages apportés par la pratique du vélo, les inconvénients réels ou imaginaires de la pratique du vélo et les moyens pour y remédier, et donne de nombreux conseils pour que le passage de la voiture au vélo se fasse dans de bonnes conditions et soit surtout durable!

Bon, disons-le clairement, ce guide n’apportera pas grand chose aux pratiquants quotidiens du vélo, qui plus est aux militants du vélo qui réfléchissent depuis désormais pas mal de temps à tous les avantages comparés du vélo par rapport à la voiture. Mais d’un autre côté, il ne s’agit pas de la cible principale d’un tel guide puisque le titre même de l’ouvrage annonce la couleur: « De la voiture au vélo, En route vers le changement ».

Il s’agit en fait de convaincre les automobilistes de passer à l’acte vélo, en démontant un à un tous les stéréotypes associés à la pratique du vélo (la pluie, le vent, le relief, le vol, la sueur, etc.). En cela, il s’agit d’une démarche non seulement louable, mais que l’on peut qualifier de relativement exhaustive. Même brièvement, tous les aspects de la pratique du vélo y sont abordés.

Le seul véritable problème du guide d’Hervé Bellut, c’est la cible visée, à savoir l’automobiliste! Par définition, l’automobiliste… automobilise, et il n’est pas acquis que la majorité des automobilistes éprouve ne serait-ce qu’une vague envie de se mettre au vélo, condition pourtant sine qua non de l’achat du guide… Dans ces conditions, ce guide ne risque-t-il pas de rater sa cible?

En fait, voyant difficilement l’automobiliste moyen descendre de sa voiture pour aller dans une librairie aller acheter le livre d’Hervé Bellut, la seule option crédible est de considérer le livre comme un cadeau à offrir à nos connaissances, famille et amis, en particulier ceux d’entre eux les plus bagnolo-dépendants!

Une autre option, idée qui m’est venue en lisant le livre, serait au moins d’offrir gratuitement ce guide à un maximum d’élus, et en particulier aux maires responsables des aménagements de voirie en ville. Comme le dit très justement Hervé Bellut dans l’ouvrage, le rôle des modèles est particulièrement important: dans une entreprise, quand un « grand chef » pratique quotidiennement le vélo, on peut constater une pratique du vélo beaucoup plus importante que la moyenne parmi les salariés, par mimétisme… et volonté de plaire au chef!

C’est pourquoi, si une majorité des maires pratiquait quotidiennement le vélo, nul doute que les aménagements vélo et la pratique du vélo exploseraient réellement… C’est sans doute là un des points cruciaux qui nous fera passer d’une pratique latine du vélo (moins de 5% des déplacements) à une pratique nordique du vélo (plus de 30% des déplacements). Tant que les décideurs, élus, chefs en tous genres ne montreront pas l’exemple, il sera très difficile de sortir le vélo des ornières dans lesquelles il se trouve encore.

Quand dans une entreprise ou une administration, un chef qui aurait le droit à la voiture de fonction préfère venir au travail à vélo, on peut se dire que la partie est gagnée. Sauf qu’on pensera toujours que le préalable est… d’interdire les voitures de fonction!

Au passage, le Dr Jean-Luc Saladin, auteur du blog « Vélo, potager et cerveau » a écrit la préface du livre. Le slogan de son site mérite d’être largement diffusé: « Le potager est aux problèmes d’alimentation ce que le vélo est aux problèmes de transport. »

De la voiture au vélo, En route vers le changement
Hervé Bellut
Editions Dangles (17 février 2011)
12 euros

On peut télécharger un extrait des premières pages ici : http://www.buscyclistes.org/pdf/extrait-delavoitureauvelo-herve-bellut.pdf

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

3 commentaires sur “De la voiture au vélo: En route vers le changement

  1. Legeographe

    « Quand dans une entreprise ou une administration, un chef qui aurait le droit à la voiture de fonction préfère venir au travail à vélo, on peut se dire que la partie est gagnée. »

    Objectif solide, en effet : le refus de l’acquis d’un droit débile, c’est dans la veine de la désobéissance civique !

    « Le potager est aux problèmes d’alimentation ce que le vélo est aux problèmes de transport. »
    J’aime beaucoup ce slogan.

  2. Igor

    Merci pour cet article intéressant qui m’a poussé à l’achat du livre! Dans l’espoir d’être définitivement convaincu d’abandonner ma tonne de feraille prochainement =) Igor

  3. angela

    je découvre ton blog par hasard…il est super ! » de voiture vers le vélo »
    ça me plaie 😉

Les commentaires sont clos.