Passages piétons artistiques

Passages piétons artistiques

La ville de Curitiba au Brésil est célèbre entre autres choses pour avoir anticipé les problèmes de congestion routière qui affligent désormais des centaines de villes dans le monde entier en mettant en œuvre un système efficace de bus articulés appelé « Bus Rapid Transit » (BRT). Elle vient de mettre en œuvre un programme de sensibilisation des piétons à travers l’art.

Pour inciter les piétons à utiliser plus souvent les passages piétons trop souvent ignorés, les autorités municipales ont choisi l’art pour attirer l’attention des passants. Divers artistes ont été réunis pour peindre de manière frappante et originale ces passages pour piétons. Le résultat? Dans la vidéo suivante:

Art on the Crosswalk – Case Study from Fillmore Jive on Vimeo.

Apparemment, l’opération a coûté seulement 2.618 dollars. Et surtout, le nombre d’accidents impliquant un piéton a chuté de 21,8% d’une année sur l’autre. Également, 2010 a été l’année où le nombre de piétons accidentés a été le plus faible depuis les 5 dernières années à Curitiba.

L’art peut sauver des vies!

Source: http://carfree.mx/

Karl Marx

A propos de Karl Marx

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions de transports collectifs

3 commentaires sur “Passages piétons artistiques

  1. jean claude

    mouai c’est zarbe, moi ca me semble plutot dangereux de regarder le passage piéton plutot que les automobilistes assoifés de dixième de seconde de gain temps, toujours pret à vous refuser le passage. Ca doit etre plus efficace pour les artistes que pour la sécurité routière?

  2. xtoflyon5

    Je pense que la version occidentalisée de l’idée sera du genre : « gagnez 20 points Smash lorsque vous traversez sur les passages pietons grace à l’application iphone Smash-le-pieton qui géolocalise les bons pietons. Et au bout de 20000 points Smash, vous avez -4% sur notre SUV Smashfinder dans les enseignes partenaire de la ZAC Nord ».

    Naaan, c’est vachement bien. Je propose qu’on étende l’idée à toute la route pour la transformer en rue.

  3. Jean-Marc

    l oeuf ou la poule ?

    est-ce les dessins présents qui font chuter la mortalité,
    ou n’est-ce pas plutôt la mise en place de ces dessins ?

    quand, pendant « un certain temps » (copyright fernand raynaud), on trouve, sur certains passages piétons, des gens couchés, entourés de cônes de signalisation (c.f. la photo), celà ralenti le traffic du fait de l’écart des voitures sur la voie de droite (celles de droites ralentissent pour s’insérer à gauche, et celles de gauches ralentissent, du fait de l’écart/de l arrivée de celles de droite).
    de plus, les automobilistes apprennent qu’ils peuvent trouver des gens couchés sur la chaussée : même hors présence des dessinateurs, à s’attendant à les retrouver, ils vont donc ralentir + être plus attentifs aux piétons/passages piétons.

    Mettre pleins de chicanes (avec passage vélos), ou payer un happening de piétons traversant la rue hors passages piétons, sans s’occuper des feux, sans jamais regarder les voitures, aurait eu le même résultat (avec peut-etre quelques incidents sur les performeurs… mais avec une chute de la vitesse de circulation en ville, et une montée de l attention des automobilistes, et donc moins d’incidents sur les citoyens lambda).

    la meilleure des 3 solutions étant les chicanes, car celà dure (à moins de les démonter…), alors que les 2 actes artistiques (dessin ou happening) vont avoir une efficacité ponctuelle, qui va se diluer dans le temps.

Les commentaires sont clos.