La « Voiture intelligente » quel bel oxymore!

Poser la question de la « mobilité intelligente » c’est répondre: « Marche, prends les transports en commun, fait du vélo… », mais, certainement pas: « encombre l’espace public avec ton tas de ferraille qui pue et qui pollue » ou encore « contribue à ta sédentarité et celle des autres en dissuadant piétons et cyclistes de circuler ».

C’est évident, et pourtant, les grosses structures capitalo-industrielles que sont Renault ou PSA contribuent au secteur de la recherche scientifique de la « voiture intelligente » pour se donner une image progressiste.

Le problème, c’est qu’aucun client ne veut d’une voiture intelligente qui lui sussurera des messages du genre:

– « attention ! vous auriez mieux fait de prendre un bus pour cet
itinéraire »

– « attention vos statistiques montrent beaucoup d’oublis du clignotant aujourd’hui »

– « vous pénétrez une zone ozone, levez le pied »

– « votre taux de roulage à vide est beaucoup trop élevé »

– « la seule place de stationnement libre et autorisée la plus proche de votre destination vous obligera à parcourir 1,65 kilomètre à pied »

La vérité c’est qu’une « voiture intelligente », c’est un cauchemar pour celui qui est à son volant.

GC,
Pub Perso: www.CrypText.fr

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

5 commentaires sur “La « Voiture intelligente » quel bel oxymore!

  1. laurent

    Le premier cochon venu sera toujours plus intelligent qu’un tas de ferraille aussi couteux soit il.

  2. LomoberetLomoberet

    Je dirais même plus !
    Le premier cochon venu sera toujours plus intelligent que le propriétaire et con . . . ducteur d’un tas de ferraille couteux.

  3. MOA

    Un bouquin bien intéressant d’ailleurs : « La politique de l’oxymore : Comment ceux qui nous gouvernent nous masquent la réalité du monde » de Bertrand Méheust

Les commentaires sont clos.