La nouvelle mobilité arrive au Brésil

Voici un cout-métrage brésilien d’animation qui nous parle d’un futur possible: une ville à l’échelle du vélo et du citoyen.

Réalisé par l’école de divertissement public de Sao Paulo au Brésil et produit par le Secrétariat municipal de la Culture de Sao Paulo, ce film d’animation présente la ville de Sao Paulo telle qu’elle pourrait être sans voitures.

Sao Paulo, la capitale économique du Brésil, compte plus de 7 millions de voitures pour un peu plus de 11 millions d’habitants, et seulement 110 km de pistes cyclables, dont beaucoup sont des routes qui sont fermées à la circulation seulement à la fin de la semaine.

Malgré la domination encore incontestée de la voiture, des initiatives tentent de changer les choses au Brésil. Ainsi, c’est à Sao Paulo qu’ont été créées les écoles du vélo, des institutions au nombre de 46, qui apprennent aux enfants à faire du vélo et qui produisent et distribuent gratuitement des vélos aux enfants de moins de 14 ans. Ces vélos, fabriqués en bambou, ont déjà été distribués à près de 5.000 enfants.

paulicéia BICICLETAS EM SÃO PAULO from Céu D´Ellia on Vimeo.

Source: http://bicycletv.it/videos/la-mobilita-nuova-sbarca-in-brasile/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

3 commentaires sur “La nouvelle mobilité arrive au Brésil

  1. Nico

    très belle animation, ce qui prouve l’innovation de mouvements écolo au Brésil.
    Maintenant, nous attendons un article de carfree.fr sur PSA qui vient d’annoncer 5 milliards d’euros de pertes en 2012!:))

  2. CarFree

    A vrai dire, il n’y a pas d’article sur PSA dans les cartons…. Sauf si tu veux en faire un qu’on publiera bien entendu, je ne sais pas si tout ceci en vaut vraiment la peine. Au bout du compte, une perte de 5 milliards d’euros, cela ne représente qu’un malheureux Kerviel (1 Kerviel = 5 milliards)… En plus, sur ce Kerviel, près de 90% sont des de pures opérations comptables et financières qui n’ont pas grand chose à voir avec l’automobile. Pour le reste, il ne faut pas se leurrer, l’industrie automobile vend encore énormément de voitures, un peu moins en Europe mais beaucoup plus dans les pays du Sud: le bilan pour la planète n’est donc pas très bon. Enfin, je souscris dans une marge mesure à l’analyse du NPA sur ces pertes, qui sont surtout là pour justifier les actuels et futurs plans sociaux de PSA concernant le dégraissage massif des effectifs en France pour délocaliser les productions dans les pays à faible coût de main d’oeuvre…
    http://www.npa-auto-critique.org/article-psa-qui-veut-noyer-son-chien-l-accuse-de-la-rage-115306116.html

  3. Nico

    @ Carfree
    oui, je te comprends. Merci néanmoins pour ta proposition de faire un article 🙂
    Pour ce qui est des pays du Sud, en effet, j’en ai déjà parlé dans plusieurs posts. Cette vidéo est justement un éclair dans la grisaille du « tout-voiture » grandissant des pays du Sud.

Les commentaires sont clos.