Bruit statistique ou indice d’une modification profonde des représentations et des modes de vie?

Voici une note de lecture personnelle de “Recent Trends in Car Usage in Advanced Economies – Slower Growth Ahead?”, document de travail qui a servi à la rencontre internationale des 29 et 30 novembre 2012 à Paris, sous l’égide du Forum International des Transports, organisation intergouvernementale réunissant 54 pays membres de l’OCDE qui a pour objet d’aider à construire les politiques de transports au niveau mondial.

Rien ne garantit que la baisse observée récemment dans la pratique de la mobilité automobile dans la plupart des pays à « économie avancée » annonce de façon sûre le déclin de ce mode de transport. Le pas de temps est court pour la survenance du phénomène dans certains Etats. Et sans verser dans un technicisme outrancier l’avenir nous réserve peut être des surprises, qui à l’instar du schiste pour l’énergie, pourrait faire dégringoler le coût d’acquisition et d’usage de l’objet qui nous préoccupe…

A moins qu’entre temps de solides politiques publiques dans les villes ne viennent accompagner le phénomène observé et n’encouragent pour de bon les pratiques de mobilité durable. Leurs ingrédients sont désormais connus, même si le dosage doit tenir compte de réalités locales à chaque fois particulières : urbanisme couplant logement, transport (réduction de l’offre automobile simultanément au développement de l’alternative) et activités, compacité de la ville à la Brundtland, aménités suffisantes telles qu’espaces vert et espaces privatifs pour jardiner ou garder le contact avec le sol pour mieux faire accepter précisément les inconvénients de cette compacité, et discours contre idéologique informant de l’impact socio environnemental de certains modes de vie…

Lire la suite:

http://www.fichier-pdf.fr/2013/05/27/note-lecture-anglais-enregistre-automatiquement/

Pédibus

A propos de Pédibus

Contributeur de Carfree France Apprenti chercheur géographe