Sacrée croissance !

Bonjour à tous. Ce qui se trouve sous le trait est un communiqué que je relaie avec un grand plaisir. Certains d’entre vous, et je partage pour sûr leur sentiment, se demandent ce qu’on peut faire. À la vérité, plein de choses que la plupart d’entre vous font d’ores et déjà. Aider en outre Marie-Monique à faire son film, c’est s’aider soi-même, non ? Faut-il insister ? Pas auprès de vous.

———

Marie-Monique Robin prépare un nouveau film et livre, baptisés provisoirement Sacrée croissance! Cette nouvelle investigation (sur ARTE en octobre 2014) interrogera le dogme de la croissance illimitée et présentera des alternatives dans le domaine de la production alimentaire (agriculture urbaine) de l’argent et de la richesse (monnaies sociales et nouveaux indicateurs de richesse) et de l’énergie (villes en transition). Comme pour son précédent film Les moissons du futur, Marie-Monique a lancé une souscription pour soutenir la production: préachat du DVD , en tirage limité avec des bonus et accès à des pages réservées sur son site internet pour suivre la progression de la production. Vous pouvez souscrire à l’adresse suivante:
http://www.m2rfilms.com

Cette opération de financement participatif  (”crowdfunding” en anglais) représentera 15% du budget du film , en assurant sa trésorerie et en permettant d’éviter le recours aux banques”.

Fabrice Nicolino

A propos de Fabrice Nicolino

Journaliste français spécialisé sur les questions d'écologie

4 commentaires sur “Sacrée croissance !

  1. Vincent

    De toute façon, sans même évoquer la pollution ou l’effet de serre, la croissance ne peut physiquement pas être illimitée puisqu’elle repose sur le prélèvement et la transformation des matières premières, qui sont un stock fini : une fois que c’est consommé, terminé. On en voit déjà l’illustration avec la raréfaction du pétrole.

    Il est donc possible que les deux petits siècles qui nous séparent de la Révolution industrielle resteront comme une parenthèse dans l’histoire humaine caractérisée par la contingence.

  2. Pédibusdutheil

    Tout est bon à prendre du côté des arts, de la littérature et de la créativité en général pour essayer de faire émerger – et d’installer – un contre courant idéologique dans l’océan cognitif mental, où le mainstream congèle l’esprit critique de tant de nos contemporains…!

    Même si nous sommes peut être entrés dans une époque où les effectifs des écrivains dépasse celui des lecteurs, une belle promesse semble encore contenue dans une littérature engagée, à diriger selon nos vœux, et pourrions-nous alors chercher à traquer ceux qui feraient mouche à coup sûr avec leur plume…? Lean révolution dans les moyens, sans se priver d’une « e-diffusion » libre…?

  3. lynx

    Bonjour Fabrice,
    Quel hasard de se retrouver ici…Je t’ai laissé un petit commentaire à propos du dernier article de ton blog à propos d’un projet éolien soutenu par un certain Henry Stoll.

  4. Pédibusdutheil

    Myriades d’excuses honteuses pour mon commentaire précédent, trahissant mes piètres qualités littéraires: « l’océan cognitif mental ». Donc laissez tomber cognitif et garder mental, ou l’inverse…

    J’ai quelques excuses sans doute: je sortais d’une réunion de la communauté urbaine où un élu sophiste nous martelait que le stationnement et les modes doux ce sont 2 questions complètement indépendantes, tout ça pour nous « vendre » des parkings souterrains en centre ville, à cause de manque de place pour loger notre préoccupation commune, ce qui est assez gonflé rien qu’à cause du taux d’occupation moyen annuel 2012 communiqué en réunion: moins de 50%…

    Sous l’effet de sa rhétorique ampoulée je vous ai fabriqué l’horreur que vous savez…

Les commentaires sont clos.