Londres: bientôt un nouveau péage pour les véhicules diesel?

londres-air

Je profite d’une accalmie provisoire pour partager cet article de l’AFP via BFMTV. Londres va-t-elle (re)lancer la tendance du bannissement du diesel en ville ?

Retrouvez l’article complet sur ce lien.

La ville de Londres envisage d’imposer un péage aux conducteurs de voitures diesel dans le centre ville. Elle se conformerait ainsi aux règles de l’UE en matière de qualité de l’air.

Un nouvelle taxe pourrait venir s’ajouter au péage urbain imposé à l’entrée de Londres. La ville envisage de mettre en place un second péage pour les voitures diesel dans le centre-ville.

La capitale britannique se conformerait ainsi aux règles de l’Union européenne sur la qualité de l’air, a annoncé mardi le maire de Londres, Boris Johnson.

Selon un porte-parole du maire, cette nouvelle taxe coûterait 11,5 livres – 14,5 euros – par jour aux conducteurs de véhicules diesel, soit le même prix que le péage urbain déjà en place à Londres.

[…]

Une « zone à ultra faible émission » d’ici 2020

Cette idée est pour l’instant à l’état de projet. […]

« Nous avons un gros problème de qualité de l’air à Londres », a annoncé Boris Johnson sur la BBC. « Il y a des gens qui meurent prématurément, nous sommes en infraction avec les normes européennes », a t-il poursuivi.

La capitale britannique enregistre des niveaux particulièrement élevés de dioxyde d’azote (NO2), émis par le trafic routier. Ces niveaux dépassent les seuils fixés par l’Union européenne.

Source: http://bloganti-diesel.blogspot.fr/

Illustration Adrian Denis – AFP

RValiasBADien

A propos de RValiasBADien

Contributeur de Carfree France

4 commentaires sur “Londres: bientôt un nouveau péage pour les véhicules diesel?

  1. Pédibuspédibus

    Le principe du péage cordon urbain est bon pour la qualité de l’air, le réchauffement climatique et l’environnement en général.
    Encore faut-il étendre le périmètre au-delà du confetti traditionnel que représente le centre historique des villes, bien préservé par exemple pour certaines villes italiennes, où existe un enjeu touristique …

    La tache urbaine arrêtée aux zones de densité cumulée d’au moins 3000 habitants et emplois par km2 me semble un bon compromis : un seuil justifiant largement la mise en place des transports collectifs pour irriguer l’ensemble du territoire urbain…

    J’en profite pour déplorer ce qui se passe actuellement dans certaines agglomérations françaises, où l’heure est plutôt à l’adaptation au réchauffement climatique (via l’habitat et l’aménagement « vert ») : sentirait-on la partie perdue d’avance?
    En tout cas pas l’ombre d’un début de commencement de changement de pratique pour les motorisés individuels dans le questionnaire récent adressé aux habitants de Bordeaux et Agen :

    https://docs.google.com/forms/d/1LOiT7KEXabWTgNLhQ2AWYmuQP5U3nY5MgUeMEwemlmc/viewform

    Pour être complet voici un lien illustrant la situation catastrophique bordelaise pour l’isolation thermique du bâtiment – ici autour de la place de la Victoire – mais qui ne saurait, bien sûr, justifier l’inaction en direction de la motorisation individuelle :

    http://pdf.lu/n810

    … et le lien dans le lien pour accéder à la cartographie infrarouge du territoire de la communauté urbaine (2009?) de Bordeaux :

    http://cartethermolacub.fr/cub_thermo/flash/

  2. Vincent

    Pourquoi une *taxe* et pas une *interdiction* pure et simple prévue dans cinq ans afin de donner aux gens le temps de changer de voiture?

    D’autant que la taxe actuelle pour pénétrer aux heures de pointe dans le centre-ville est déjà perçue automatiquement via des caméras qui lisent les plaques minéralogiques : aucune difficulté, donc, à sanctionner d’une amende les conducteurs de véhicules diesel qui braveraient l’interdiction.

    http://en.wikipedia.org/wiki/London_congestion_charge#Operations_and_technology

  3. wazabiii

    Je ne sais pas si sa changera grand chose. Quand on vois comment les gent sont fainéants. Les gents raleront mais payeront. Y a qu’a voir avec le tabac, les prix montent, sa râle mais sa fume toujours. Le mieu c’est l’interdiction c’est tout, mais bon sa c’est sur la taxe rapportera de l’argent au contraire de l’interdiction.

Les commentaires sont clos.