La mairie de Toulouse lit CarFree

Le 2 septembre dernier, au détour d’un bref commentaire sur CarFree (ici), je m’étais laissé aller à émettre quelques critiques concernant la « bande cyclable » présente sur le trottoir du pont neuf de Toulouse. Critiques en terme de dangerosité et… d’invisibilité.

Invisibilité parce que rien ne distinguait la bande cyclable du trottoir du pont (peinture et dallage identiques) et parce que les vélos peints en blanc était à la fois minuscules et presque complètement effacés.

Or, 2 jours après mon commentaire, le 4 septembre donc, les promeneurs ont eu le bonheur d’admirer sur le pont neuf de splendides vélos bien blancs et d’une grandeur/grosseur fort estimable.

Avant :
CaptureAvant

Après :
CaptureApres

Bien entendu, restons humble, les travaux de peintures avaient probablement été prévus bien avant mon intervention (… c’est ce que dirait probablement la Mairie si nous l’interrogions à ce sujet); ce qui revient à dire que… finalement… la Mairie de Toulouse ne lit probablement pas CarFree.

Car sinon… si CarFree faisait partie des sites internet « de chevet » de la Mairie, comment expliquer qu’il n’ait été retenu, comme solution, que d’agrandir le pochoir à vélo ?

Comment expliquer qu’il n’ait été retenu que cet ersatz de solution quand tant de vraies solutions existent et sont présentées régulièrement ?

Par exemple, mettre une voie cyclable sur la chaussée et/ou interdire la circulation automobile sur le pont (aménagement plus ou moins envisagé par la précédente Mairie…. et catégoriquement rejeté par M. Lattes lors d’une rencontre organisée sur le thème de la mobilité dans l’optique des élections municipales).

En tout cas, oui, je peux constater que maintenant très peu de piétons déambulent sur la « bande cyclable ». Ils restent pour la grande majorité sur leur file. Ils ne débordent pas. C’est bien de voir des piétons disciplinés. Il faudrait quand même prévoir des rails pour les récalcitrants.

Car il s’agit bien de ça : discipliner l’impulsion, l’inattendu, le hasard d’un pas de côté.

Chacun à sa place.

Chaque place avec sa fonction.

Pas d’imprévu mais de l’efficace s’il vous plait.

Moins de vie pour plus de fonctionnel.

Changer le minimum (un coup de peinture) pour rendre à peu près acceptable l’inacceptable, à peu près opérationnel l’inexploitable…. et in fine changer pour que rien ne change.

Les voitures, elles, en ce 4 septembre de « rentrée » 2014, étaient bien présentes sur toute la longueur du pont neuf , à l’arrêt. Cela s’appelle un bouchon me souffle-t-on.


Une pensée (un peu… à peine) hors-sujet pour tous ceux/celles qui luttent actuellement contre le déboisement de la dernière plus grande zone humide du Tarn ; déboisement devant permettre la construction du barrage de Sivens qui sera utilisé en faveur de l’agriculture intensive et chimique du maïs essentiellement et la dilution « à la demande » (étiage) de la pollution dans le Tescou.

Le lien vers:
le comité de soutien aux grévistes de la faim
le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet
les ZADistes du collectif  Tant qu’il y aura des Bouilles
Le dossier sur Reporterre

MOA

A propos de MOA

Contributeur du site Carfree France

9 commentaires sur “La mairie de Toulouse lit CarFree

  1. Johann

    Pour répondre au titre de cet article, cela aurait été un juste retour des choses. La ville est aussi faite par nous, encore faut-il qu’on nous écoute…

  2. Seb

    Les pistes passent en bidirectionelle, c’est une nouveauté ! Le marquage de la piste sur ce pont, sous Maîtrise d’Ouvrage Conseil Général 31, a toujours été un casse tête assez incompréhensible.

    A noter aussi que sur les 3 voies en chaussée, 2 sont des voies de bus ouvertes aux vélos…

  3. MOAMOA Auteur

    Aucun vélo peints sur les voies de bus n’indique que les 2 voies de bus sont ouvertes aux vélos.
    Le sens interdit (pour les bagnoles) indique « sauf Autobus, taxis ambulances. »… (pour info, les taxis me klaxonnent systématiquement quand j’emprunte la voie de bus en vélo).

    Ma question : Seb, qu’est ce qui vous fait dire que les 2 voies de bus sont ouvertes aux vélos?

  4. Pschitt

    De mémoire, l’équipe de Cohen avait refusé la proposition de Vélo Toulouse (aujourd’hui Deux Pieds Deux Roues) visant à interdire le passage du Pont Neuf aux véhicules particuliers…

    Quant à la question « est-ce que les élus et techniciens de Toulouse et Toulouse Métropole lisent Carfree ? », je n’en serais pas si surpris. Du moins indirectement : les informations remontent vite via les réseaux sociaux ou Velobs (http://assovelotoulouse.mooveatis.fr/).

  5. le vélo petit canard

    Même constat pour les 2 voies de bus…
    Quant au CG c’est lui qui décide de ce qui se fait sur le pont, ou alors la mairie est passée outre ? Mais sinon, j’en ai déjà parlé, le revêtement est ultra-glissant s’il est mouillé (même légèrement), en plus il y a une margelle d’1 cm entre les cycles et les piedcons, un vrai casse-gueule et il y a déjà eu plusieurs accidents handicapants (coudes, genoux qui tapent au sol…).

  6. Seb

    En effet vous avez raison.
    Mais si l’on est vraiment respectueux du code on ne peut pas du tout traverser le Pont Neuf d’ouest en est à vélo car aucune piste cyclable n’est signalée par les panneaux règlementaires… Donc la piste sur trottoir est un trottoir où il faut pousser sont vélo à pied…

    Le Pont Neuf est un des axes les plus passagers en nombre de vélos !

  7. DjuL

    Un effort de peinture certes, mais pourquoi ce double sens? C’était déjà suffisamment compliqué avec un sens unique de chaque côté du pont …

    Il faudrait aussi voir à supprimer ces horribles pavés qui délimitent la piste cyclable du trottoir, les roues de vélo se coincent dedans, ce qui a pour effet la chute. Faudrait aussi éduquer les piétons qui utilisent la totalité de l’espace pour eux …
    M’enfin, y’a tellement de choses à redire sur les pistes cyclables de Toulouse. Personnellement, j’utilise toujours la route et jamais les pistes, car elles sont trop dangereuses ou délabrées.

  8. MOAMOA Auteur

    Pshitt : »De mémoire, l’équipe de Cohen avait refusé la proposition de Vélo Toulouse (aujourd’hui Deux Pieds Deux Roues) visant à interdire le passage du Pont Neuf aux véhicules particuliers… »

    M. Cohen à la tribune d’une réunion publique (dans le cadre des élections municipales) sur la mobilité active à Toulouse (vélo, marche, etc) avait dit ne pas être totalement opposé à cette possibilité.
    Probablement dans un but électoraliste mais en tout cas, la porte n’était pas fermée.
    M. Lattes qui avait succédé à M.Cohen à la tribune avait quant à lui refusé catégoriquement.

  9. le vélo petit canard

    Les vélorutionnaires ne sont pas pour mettre les cyclistes en ghetto prétendument « cyclables », la seule mesure intelligente à faire est de mettre la norme à 30 km/h partout en ville, parce que le différentiel entre bus/bagnoles/vélos sera largement moindre. On a vu que les ghettos « cyclables » servaient surtout à mettre les cyclistes de côté, et là dessus la FUB et les associations qui la compose refusent d’admettre leur erreur depuis 40 ans… Avec cette mesure un piéton shooté par une caisse ne meurt pas dans 90% des cas, en restant à 50 c’est l’inverse…

Les commentaires sont clos.