Guide des aménagements cyclables merdiques

Faire de mauvais aménagements cyclables est quelque chose d’assez facile, pratiqué par de nombreuses communes. Mais, pour réaliser des aménagements cyclables vraiment merdiques, cela ne s’improvise pas et cela requiert même une certaine technicité. Tout le monde n’est pas capable de réaliser des aménagements cyclables merdiques constituant un savant équilibre entre gêne occasionnée aux cyclistes, dangerosité évidente et grand n’importe quoi. 

Le guide des aménagements cyclables merdiques a pour but d’aider les services techniques des villes à réaliser des aménagements cyclables vraiment catastrophiques à moindre coût et en prenant le moins de place possible à la voiture.

Ce guide est basé sur de nombreux exemples illustrés qui témoignent de la capacité permanente des autorités chargées de la circulation à se tromper et à faire n’importe quoi en mettant en place des installations cyclables qui échouent à tous les tests de fonctionnalité, de praticabilité et parfois de sécurité.

Le guide des aménagements cyclables merdiques, téléchargeable à la fin de cet article, est une production exclusive Carfree France pour tous les aménageurs et services techniques souhaitant développer la « culture vélo » en France.

Problème d'endormissement au guidon?
Problème d’endormissement au guidon?
La piste cyclable précédente permet de percuter le guidon et les articulations des cyclistes contre un lampadaire à intervalles réguliers d’environ 50 mètres. Elle donne un rythme au trajet des cyclistes et les empêche ainsi de s’endormir au guidon. Aménagement rapide et bon marché qui n’empêche pas les gens sérieux en voiture de circuler sur la chaussée pour aller au boulot.

Rendre impraticable la piste cyclable
Rendre impraticable la piste cyclable
Le problème principal des pistes cyclables, c’est qu’elles attirent rapidement les voitures. Alors, pour empêcher les automobilistes de venir se garer sur la piste cyclable ou de l’utiliser pour dépasser une voiture, vous prendrez soin de la rendre impraticable pour tout le monde, voitures et vélos, en posant des ralentisseurs de 10 cm de haut tous les deux mètres. Cela coûte un peu cher à installer, mais rendre une piste cyclable impraticable et inutile, cela n’a pas de prix!

Créer des éléments de surprise pour les cyclistes
Créer des éléments de surprise pour les cyclistes
Avec ces bornes en béton blanches sur fond blanc, vous êtes sûr que les cyclistes ne les verront qu’au dernier moment, s’ils les voient, ce qui permettra de rompre la monotonie de leur trajet quotidien et les enverra peut-être quelques temps à l’hôpital pour se reposer de leurs fatigants trajets à vélo…

Concourir au titre de plus petite piste cyclable de France?
Concourir au titre de plus petite piste cyclable de France?
Votre municipalité n’a pas beaucoup de moyens financiers à dégager pour le vélo car tout l’argent public a déjà été dépensé pour la voiture? Ce n’est pas un problème, en essayant de réaliser la plus petite piste cyclable de France, vous faites d’une pierre deux coups: vous vous donnez bonne conscience pour pas cher et vous pouvez même faire le buzz sur les réseaux sociaux avec votre ridicule petite piste cyclable merdique… Ajoutez quelques poubelles à la fin de votre piste cyclable et c’est la célébrité assurée!

Rien ne vaut la piste cyclable bi-directionnelle!
Rien ne vaut la piste cyclable bi-directionnelle!
Comme chacun le sait, la piste cyclable bi-directionnelle c’est le top! Mais attention au risque de collision entre vélos venant en sens inverse (les cyclistes n’y connaissent rien au code de la route…), c’est pourquoi les services techniques ne doivent pas oublier d’installer des séparations merdiques entre les deux sens…

Utilisez vos pistes cyclables pour ranger d'autres choses que des vélos!
Utilisez vos pistes cyclables pour ranger d’autres choses que des vélos!
Les aménageurs urbains oublient parfois tout le potentiel des pistes cyclables pour stocker des cabanes de chantier, des cabanes à frites, des matériaux divers et variés et même des voitures! Alors, pourquoi se priver?

Faites des aménagements cyclables écologiques à la craie
Faites des aménagements cyclables écologiques à la craie
Les cyclistes sont souvent des gens un peu bizarres soucieux de la planète, de l’écologie et des petits oiseaux.  Ce n’est pas un problème, faites leur des aménagements cyclables à la craie, c’est réversible, économique, eco-friendly et complètement effaçable dès la première pluie!

Créer des montagnes cyclables russes!
Créer des montagnes cyclables russes!
Si vous avez un peu de budget et la volonté de mettre du piment dans le trajet des cyclistes de votre commune, lancez vous dans l’installation de montagnes russes cyclables. Les voitures qui roulent à côté sur une chaussée tristement plate vous envieront votre parcours cyclable fait de montées et de descentes vertigineuses…

Ne sous-estimez pas le pouvoir du gros caillou!
Ne sous-estimez pas le pouvoir du gros caillou!
Si vous n’avez pas trop d’idées pour empêcher les voitures d’emprunter les pistes cyclables, étant entendu qu’elles n’ont en général pas assez de place sur la chaussée, pensez à la solution « gros caillou ». Pas cher, facile à trouver, il a l’avantage de bloquer le passage des voitures, mais aussi des vélos avec remorques ou des vélo-cargos… Avec un peu de chance, il fera aussi tomber les rares cyclistes qui passent dans le coin, ce qui permettra de créer un parking dans quelques mois à la place de cette piste cyclable inutile…

Construire un vélodrome pour pas cher?
Construire un vélodrome pour pas cher?
Ce nouveau vélodrome spectaculaire possède une tribune abritée et, bientôt, des stands de nourriture, des bars et des vendeurs de billets. La ligne de départ est proche de la ligne d’arrivée, ce qui permettra de limiter la sudation malodorante des cyclistes qui empeste le voisinage. Vous remarquerez l’installation ingénieuse du plexiglas pour réaliser un geste barrière avec la route et ne pas trop incommoder les automobilistes qui vont travailler.

Indiquer la direction de la nature aux cyclistes
Indiquez la direction de la nature aux cyclistes
Comme chacun le sait, les cyclistes aiment la nature. C’est pourquoi, n’oubliez pas de soigner votre signalétique en indiquant aux cyclistes qui roulent trop vite en descente sur les pistes cyclables qu’il y a une magnifique zone de nature à droite derrière le grillage…

Le vélo, ça donne faim!
Le vélo, ça donne faim!
N’oubliez pas que la pratique du vélo donne faim et que rien ne vaut une signalétique adaptée pour diriger rapidement et efficacement les cyclistes vers un lieu propice à la sustentation…

Agrémentez vos pistes cyclables d'arbres
Agrémentez vos pistes cyclables d’arbres
Comme dit le proverbe, là où il y a des arbres il y a des écolos à vélo! Aussi, si vous avez sur votre commune un arbre qui dérange tout le monde depuis longtemps, n’hésitez pas à faire passer votre piste cyclable par là, pour la plus grande joie des cyclistes amateurs de trucs verdâtres qui poussent. Profitez également de la présence de l’arbre, qui ne sert habituellement à rien, pour en faire un magnifique panneau indicateur.

Problème de manque de place?
Problème de manque de place?
Très souvent, il n’y a pas assez de place pour faire circuler deux voitures de front et en plus des vélos. Ce n’est pas un problème: vous laissez le maximum d’espace pour les voitures et vous peignez au sol vite fait un coup de peinture pour les vélos avec ce qui reste de place. Et si les cyclistes ne sont pas contents, il leur restera la voiture.

Problème de budget limité?
Problème de budget limité?
Comme on le sait, il est souvent difficile de trouver quelques milliers d’euros pour terminer des aménagements cyclables quand on a déjà investi des centaines de millions d’euros d’argent public dans des aménagements routiers ou autoroutiers. En rendant plus étroites vos pistes cyclables, vous ferez ainsi des économies substantielles permettant de financer, par exemple, un échangeur autoroutier plus utile ailleurs.

Faire des économies de goudron
Faites des économies de goudron!
Le grand avantage des aménagements cyclables, c’est qu’ils ne nécessitent aucun entretien. En général, vous peignez une ou deux bandes cyclables sur votre commune un peu avant les élections, et après vous n’avez plus rien à faire si ce n’est constater la détérioration complète de l’aménagement cyclable au bout de quelques mois ou années. Mieux même, quand vous devez refaire l’enrobé de la rue pour les voitures, vous pouvez éviter de refaire les parties censées être cyclables, ce qui vous fera économiser un peu de goudron. C’est ce que font la plupart des aménageurs partout, alors pourquoi pas vous?

La piste cyclable slalomable
La piste cyclable slalomable
Comme chacun le sait, le cycliste est avant tout un enfant qui aime bien s’amuser – d’ailleurs le vélo n’est-il pas un jouet d’enfant? – alors n’hésitez pas à créer des pistes cyclables slalomables avec quelques poteaux de récupération! Les cyclistes pourront s’amuser tranquillement sur leur piste sans déranger les adultes au volant de leur voiture en train de foncer vers leur travail…

Donnez des limites à la toute-puissance des cyclistes!
Donnez des limites à la toute-puissance des cyclistes!
A partir du moment où on commence à créer quelques bouts d’aménagements cyclables merdiques ici ou là, les cyclistes commencent à se croire tout permis et pensent même parfois qu’ils peuvent aller tout droit! Mettez fin à cette insupportable exigence en plaçant à des endroits judicieusement choisis quelques blocs de béton du plus bel effet.

Faciliter le destin des cyclistes
Facilitez le destin des cyclistes!
Comme le disait Paul Fournel, « chaque cycliste, même débutant, sait qu’à un moment ou un autre de sa vie il aura rendez-vous avec une portière de voiture. » Autant lui faciliter la tache! En peignant vite fait mal fait quelques coups de peinture bon marché le long des files de voitures en stationnement, vous êtes statistiquement assuré que chaque cycliste sera à l’heure à son rendez-vous avec le destin!

Devenez la commune française anti-vélo la plus célèbre de France!
Devenez la commune française anti-vélo la plus célèbre de France!
Si vous n’avez aucune piste cyclable sur votre commune et une multitude de panneaux de type B9b « Interdit aux cycles » en stock, vous pouvez espérer devenir la commune française la plus anti-vélo. La compétition est dure car les villes rivalisent d’imagination et de moyens techniques et financiers pour rendre la vie des cyclistes impossible.

 

Télécharger le Guide des aménagements cyclables merdiques – carfree.fr

 

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

12 commentaires sur “Guide des aménagements cyclables merdiques

  1. Pédibuspedibus

    ça mon vieux Marcel faut l’envoyer au CEREMA et leur demander une p’tite subvention pour les frais postaux à prévoir pour la transmission aux communes « créatives », qu’un jeu/concours pourrait permettre de mieux  débusquer, histoire de fabriquer le second numéro…

  2. Pierre Virlogeux

    Et si on faisait des pistes « voiturables » aussi merdiques ? Histoire de calmer les ardeurs de certains !

  3. bruno le hérissson

    Conclusion  : la piste cyclable évite de passer à la caisse

  4. zit

    Magnifique, qu’est-ce que j’ai ri (jaune) !

    Y’a aussi les pistes cyclables qui se terminent sur une deux fois deux voies séparées par terre-plein central, un truc qui ressemble à une autoroute; trop bizarre, ça doit être non seulement une limite communale, mais aussi une limite départementale (du 91 au 92), finalement, ce n’est pas une autoroute, mais je me souvient avoir hésité à m’engager, les voitures roulaient vite…

    Et les barrières chicanes, le plus possible, c’est chouette aussi.

    Et aussi les bords d’entrée de la piste cyclable sur trottoir de 10 cm de haut, tous les cyclistes roulent en pneus de tracteur et à  3 km/h, c’est connu.

    Là, sur Ivry, la piste le long du tram était finie (alors que le tram, pas du tout), et bien ils ont mis des poteaux provisoires de fils électrique tous les 20 m au milieu de la piste, alors que le trottoir fait dans les 10 m de large…

  5. vince

    Et si on faisait des pistes « voiturables » aussi merdiques ? Histoire de calmer les ardeurs de certains !

    On est déjà obligé d’y rajouter dos d’âne et créneaux pour freiner les ardeurs de la manette de vitesse 😉

    On fabrique des bolides coûteux et surpuissants, des routes coûteuses et confortables, et du coup il faut saborder le tout avec des ralentisseurs.

    On ferait d’emblée des trucs moins rapides, on ferait une économie du tonnerre.

  6. Pédibuspedibus

    je ne sais plus qui* disait qu’il faut calibrer les équipements pour le transport public aux besoins des heures de pointe et ceux pour la bagnole aux flux observés aux heures creuses…

    sûr qu’il y a avec cette philosophie la plus efficace méthode pour engranger des myriades de milliards d’unités monétaires, à réinjecter – si la volonté politique est assez consistante… – vers une transition rapide des modes de vie, dont les modes de déplacement…

    avec naturellement la possibilité d’expérimenter ce tournant à tout moment dans les grandes agglomérations, si un réel changement politique s’y opère dès dimanche prochain…

     

    * Jean-Marie Guidez à l’époque du CERTU… ? Auteur également de la formule « fromage ou dessert il faut choisir », en parlant du dilemme des investissements en agglo pour les besoins des transports urbains et de la bagnole – auquels il faudrait rajouter ceux des modes actifs… – pour sortir du marécage électoraliste qui ménage au maximum le système automobile…

  7. jol25

    A priori, il n’y a pas (ou plus?) en France de normes dictant la largeur d’une route (64-262, abrogé au bénéfice du code de la voirie routière, d’où les information ont disparu), encore moins, donc, pour les équipements cyclables, uniquement des « recommandations » (annexe 3), donc pas d’obligations.

    La loi Laure de 1997 (point clarifié dans le code de l’environnement) oblige néanmoins à prévoir des équipements cyclables pour toute construction ou réfection de voirie. Mais, forcément, la municipalité peut le faire contre son gré, d’où des aberrations (et de la mauvaise foi!)

    Si les cyclistes étaient considérés aussi importants électeurs que les automobilistes, la question ne se poserait pas… Mais le poids économique est sans comparaison, et aujourd’hui, force est de constater que la valeur d’une personne se réduit à ça.

    La FUB propose éventuellement une assistance juridique, dans un délai légal de 2 mois après constatation, encore faut-il être motivé pour se lancer…

     

  8. Jean H.

    Il y a aussi le célèbre panneau « Cyclistes, mettez pieds (sic) à terre » qui est généralement posé en travers de la piste cyclable 6 mois avant le début des travaux et qui y restera plusieurs années après (pas grave, ils en ont en stock !) Les pistes cyclables qui se terminent par un « cédez le passage » aux voitures qui arrivent par l’arrière et derrière un panneau publicitaire (Merci Decaux). Les chicanes serrées à angles droits, partagées avec les piétons, pour éviter d’atteindre la vitesse permettant de rouler en équilibre. Les contre-sens cyclables où il n’y a pas la place de croiser une voiture (alors un camion …) parce qu’il faut absolument des places de stationnement des deux côtés de la chaussée. Etc…

  9. Pédibuspedibus

    avec le seul code de la route il y aurait de quoi mettre au pas (!) tous les délinquants automobilistes qui ne respectent jamais les limitation de vitesse – une large majorité qu’enviraient beaucoup de candidats aux élections municipales… – et qui usurpent sans vergogne trottoirs et équipements cyclables…

    bref lois et réglements ne sont que murailles de Chine ou lignes Maginot de papier dans ce pays, dès l’instant où il n’y a aucune instance d’application, de contrôle et de sanction… et surtout aucune volonté politique…

    faudrait-il mettre également dans les mains du préfet les dispositions du code général des collectivités territoriales qui donnent pouvoir de police de voirie aux maires, prérogatives alors exercées conjointement… ? avec possibilité de saisine directe, sans passer par la juridiction administrative, du représentant de l’Etat après constat de ce qu’on vient de déplorer…

  10. ARNOD

    Bonjour

    il faudrait aussi parler du non respect par de très nombreux aménageurs de l’article R415-4 du code de la route qui stipule qu' »une piste cyclable à le même niveau de priorité que la voie qu’elle longe » et qui n’est que rarement appliquée; les aménageurs préférant (s’il connaissent la règle ce qui est rarement le cas)-sous couvert de sécurisation des cyclistes- interrompre la piste à chaque traversée de voie y compris par les voies privées!

    Je vous joins un lien (https://www.revv-valence.org/revveries-1) vers nos revues ou vous trouverez des articles sur ce sujet : N° d’avril 2020 page8&9
    Ainsi qu’une photo qui ne déparerait pas dans votre guide: N° d’octobre 2018 page 13 (je dispose de original au format jpeg si nécessaire)

  11. ISABELLE

    C’est dur le vélo en France ! Je parcours une vélo route suisse par an et je me régale. Pas de surprise, du beau goudron sans failles, du beau gravier fin… une signalétique facile et cohérente.. j’ai vécu la même experience en Allemagne… que du bonheur !
    J’espère sincèrement que la famille cycliste va s’agrandir et coloniser tous les services urbanisme et voirie du pays !!

    Qu’on sorte enfin du moyen-âge !!

  12. ikook

    Isabelle:
    Le moyen age? La France du vélo avance: quel plaisir cet été de se faire doubler et serrer sur des petites routes de campagne par des voitures roulant à toute allure mais ayant 2 ou 3 vélos à l’arrière. Cela prouve bien que les français se mettent au vélo, non??
    Quelle agréable surprise d’arriver par une piste cyclable à Onzain et de vouloir rejoindre la Loire à Vélo par le pont de Chaumont… Un pont interdit au vélo depuis déjà au moins 2014 (on doit poser pied à terre et marcher sur le trottoir étroit)…

Les commentaires sont clos.