Les vélos dans les trains internationaux: ça recule

Un article du Gracq (association de cyclistes belges) intitulé « les vélos dans les trains internationaux : ça avance » est publié dans le dernier « Vélocité » et sur les réseaux sociaux. Cet article présente une analyse qui est très décalée par rapport à la situation fin 2014, et elle est démobilisatrice au moment où il faudrait au contraire à nouveau agir.

Oui, il existe quelques trains qui acceptent les vélos pour les voyages internationaux, mais ils sont de moins en moins nombreux.

C’est l’occasion à partir des exemples donnés dans l’article du Gracq de faire un bilan (nous parlons de vélos non démontés):

– Bruxelles- Bâle : je ne sais pas s’il est possible de monter avec son vélo en Belgique, mais en France, cela n’est pas prévu.

– L’Eurostar est effectivement ouvert avec des conditions particulières depuis longtemps.

– les TGV SNCF 1 niveau :
avec l’arrivée des Euro-Duplex, ils ne circulent plus que sur Paris – Luxembourg (qui était prévu également être desservi par des Duplex)
– les TGV Paris – Francfort (il y a des ICE sur la ligne) ne sont pas accessibles
– Les TGV Paris – Stuttgart et Paris – Munich ne sont plus accessibles.
– Les TVG vers l’Espagne : pas de vélos
– Les TGV vers l’Italie : pas de vélos, ni dans les trains de nuit Thello
– le nombre de TGV Lyria avec l’offre vélo a diminué également avec l’arrivée des Duplex.

– Les TGV Duplex
Les associations ont obtenu après de nombreuses années de bataille que les TGV Duplex soient aménagés. La SNCF a commandé 40 rames qui devraient être livrées à partir de 2015/2016 à raison de 10 à 11 rames par an. Et une première génération de 50 rames doit être rénovée et équipée de places vélos. Malheureusement le nombre de vélos transportés sera limité à deux vélos par rame (plus un vélo d’enfant), malgré notre déplacement chez Alstom pour convaincre qu’il est possible d’en placer quatre, ou au moins trois.
Pour le moment nous n’avons pas d’informations sur leur affectation. L’international sera t-il concerné ? .

– Les Railjet autrichiens : ils devaient être équipés pour 2013, mais en réalité les aménagements sont toujours reportés. Des groupes de pression de cyclistes Autrichiens demandent la mise en œuvre.
Seuls les Railjet tchèques sont équipés depuis l’origine. A partir de décembre 2014, des Railjet tchèques et autrichiens circuleront entre Gratz et Prague, mais seuls les tchèques accepteront les vélos.

– Les ICE : selon l’ADFC (association de cyclistes allemande), les ICx qui remplaceront en Allemagne la première génération d’ICE et qui accepteront les vélos seront mis en service en 2025. Les nouveaux ICE3 qui sont en cours d’homologation pour l’international ne sont pas prévus être équipés.

– Thalys : suite à la dernière rencontre de Thalys avec des représentants d’associations, il n’a pas été possible de faire acter des engagements. Pouvons-nous dire que Thalys étudie vraiment l’accueil des vélos ?

Trains Fyra : A notre connaissance ces trains n’auraient circulé que quelques semaines ?

Une nouvelle dégradation importante en décembre 2014

Nous devrions subir une nouvelle dégradation de l’offre pour voyager en train en Europe avec la décision de la Deutsche Bahn‎ de supprimer ses trains de nuit : Paris – Berlin/Hambourg/Munich, Copenhague/Prague – Bâle. Les Varsovie-Amsterdam seront limités à Cologne.

Ces trains qui prennent les vélos sont actuellement la solution pour voyager à partir de la France vers l’Est et le Nord de l’Europe. Les frontières se ferment. Il ne restera plus que la possibilité de les franchir en TER ou encore de passer par Bâle ou Zurich pour voyager vers Vienne (train de nuit autrichien), vers l’Italie, et si ces trains de nuit sont maintenus, vers Hambourg et Berlin.

La suppression de ces trains est plus sensible pour les cyclistes, mais elle pose plus largement la question du voyage de nuit qui reste une offre pertinente. Des manifestations ont lieu en Allemagne, des pétitions circulent. Mais peu de réactions en France.

Il est bien entendu possible que ce bilan ne soit pas complet, il peut contenir des erreurs, je serais très heureux qu’elles me soient communiquées.

Le 13 octobre 2014
Bernard Laizé
Responsable activité tourisme à vélo (Fédération Française Union Touristique les Amis de la nature)
Membre du MDB

Image: Moebiusuibeom-en

Bernard Laizé

A propos de Bernard Laizé

Responsable activité tourisme à vélo (Fédération Française Union Touristique les Amis de la nature)

12 commentaires sur “Les vélos dans les trains internationaux: ça recule

  1. Raph

    Peu de manifestation en France car on préfère voyager en bagnole : c’est moins cher (à partir d’une personne parfois !!!), on va où l’on veut et on peut transporter ses gosses, ses vélos, sa tente, sa glacière, sa grand-mère, etc.

  2. Pim

    @Vincent : je vais (encore) jouer l’oiseau de mauvaise augure.
    L’INRIX prévoit une augmentation du trafic et du nombre de tas de ferrailles puants et bruyants (+5Millions) en France d’ici 2030, ainsi qu’une diminution du coût automobile! C’est malheureux et effrayant à la fois. (soupir de déprime).
    Après, je ne sais pas quel crédit il faut accorder à cette étude et à l’INRIX, que je ne connaissais pas jusqu’à ce matin.

  3. Millan-Brun Anne-Lise

    Je confirme que l’offre de places pour vélo dans les TGV est pratiquement inexistante, surtout depuis que les TGV sont plus hauts (duplex). Lors d’un de mes récents voyages, l’employée de la SNCF au guichet a couru le risque de m’attribuer une place pour personne handicapée (sans me prévenir, je l’ai découvert en montant dans le train avec mon vélo), seule possibilité pour loger ma bicyclette, comptant sans doute sur mon civisme pour céder la place et me débrouiller pour démonter les 2 roues si jamais une personne en fauteuil roulant avait eu besoin de l’espace. J’ai trouvé ce subterfuge parfaitement barbare…

  4. Vincent

    Pim > L’INRIX prévoit une augmentation du trafic et du nombre de tas de ferrailles puants et bruyants (+5Millions) en France d’ici 2030, ainsi qu’une diminution du coût automobile! C’est malheureux et effrayant à la fois. (soupir de déprime).

    En même temps, on voit mal un constructeur automobile tabler sur une chute du nombre de voitures produites et/ou un déplacement vers des modèles plus petits et moins coûteux… La réalité leur tordra le bras.

    http://en.wikipedia.org/wiki/INRIX

  5. apanivore

    Si le parc automobile suit la même évolution que ces 2 dernières années en France (+0.2% par an) il ne devrait même pas augmenter d’1,5 million de véhicules d’ici à 2030.
    De quoi faire douter des projections optimistes de l’inrix.

  6. Pierre

    J’ai vraiment peur pour l’avenir du rail en France, surtout si le pétrole n’augmente plus

  7. Pim

    Vincent : A propos de l’INRIX, ou vois tu qu’ils sont constucteurs (ou partenaires)?
    OK c’est du microsoft et il y a une appli pour « ford sync » et « toyota tune », j’imagine des terminaux embarqués de voiture… Mais ca ne signifie pas pour autant qu’ils travaillent pour les constructeurs.

  8. Yoann

    Cependant on peu noter une amélioration depuis longtemps demandé, de la part de la sncf qui après avoir mis l’option voyager avec son animal de compagnie sur leur site web, propose enfin l’option VOYAGER AVEC VOTRE VELO !!!!!
    C’est une vélorution !

  9. Vincent

    Pim > A propos de l’INRIX, ou vois tu qu’ils sont constucteurs (ou partenaires)?

    Je n’ai pas dit que c’était le cas.

    Le lien était juste pour information.

  10. me in Amsterdam

    Pour les négociations avec Thalys, je souhaite bonne chance aux associations. En 2010, il y a eu un fort mécontentement des usagers de la ligne Paris Amsterdam, de nombreuses plaintes et rapports accablants sur la qualité du service. J’avais écrit un article là dessus à l’époque.
    http://meinamsterdam.nl/le-thalys-a-moins-grande-vitesse

    Un élu a été reçu pour pourter une longue liste de griefs dont beaucoup tombaient sous le sens et il en est rentré bredouille. Pour les vélos, c’est la catastrophe. Alors que tous les trains des Pays-Bas acceptent les vélos, ICE, CNL, rames Arriva locales comprises, le Thalys continue de refuser les vélos, même démontés et j’ai l’expériences d’amendes à ce sujet. N’hésitez pas à impliquer les politiques, je pense que c’est le seul moyen pour les faire changer un peu…

Les commentaires sont clos.