Transport de vélo dans les trains internationaux: ça avance !

train-bike
Les grands voyageurs à vélo aiment prendre le train pour traverser l’Europe. Hélas, l’amour des grandes compagnies ferroviaires n’est guère réciproque… Dans de nombreux trains internationaux, embarquer un vélo non démonté relève de l’impossible. Aux dernières nouvelles cependant, le front semble bouger.

Tout d’abord, soyons de bonne foi: certains trains internationaux acceptent les vélos. Ce n’est pas gratuit, mais la première préoccupation du cycliste est que le service existe! Pour savoir lesquels, un bon moyen est de consulter les horaires internationaux sur le site de la Deutsche Bahn, en vérifiant que le petit pictogramme “vélo” apparaisse bien à côté du train que vous souhaitez emprunter. Ainsi certains trains internationaux (Bruxelles-Bâle par exemple) ou SNCB transfrontaliers, trains de nuit, des TGV français, l’Eurostar (via son service bagage) peuvent embarquer votre vélo.

Reste les autres: Thalys, ICE, TGV Duplex, Fyra, etc… et là, ce n’est pas gagné. Depuis des années, les associations cyclistes font pression pour que cela change, avec l’aide de la Fédération Européenne des Cyclistes.

Ce lobbying commence à enregistrer les premiers succès :

Nous aimerions que l’Union européenne mette plus de pression sur les opérateurs ferroviaires via ses règlements. Elle en a le pouvoir mais guère la volonté, comme en témoigne le texte assez faible que l’on trouve dans le règlement 1371/2007 :

“Les entreprises ferroviaires autorisent les voyageurs à emporter leur bicyclette dans le train, si elles sont faciles à manipuler, si cela ne porte pas préjudice au service ferroviaire spécifique et si le matériel roulant le permet, et moyennant un paiement éventuel.”

La combinaison train + vélo est en effet la plus durable qui soit en matière de mobilité longue distance. Elle accroit aussi la clientèle des chemins de fer : en ne transportant pas les vélos on perd aussi souvent les passagers cyclistes ! Mais, pour la concrétiser, il faut qu’elle soit portée politiquement pour qu’elle puisse aboutir, le seul lobbying des associations sur les entreprises de transport privées ne suffira pas…

Luc Goffinet

Photo: Richard Masoner

Document issu du site internet du GRACQ – Les Cyclistes Quotidiens ASBL – www.gracq.org – Les droits de reproduction sont réservés et limités

Gracq

A propos de Gracq

Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens (Gracq) en Wallonie et Bruxelles

11 commentaires sur “Transport de vélo dans les trains internationaux: ça avance !

  1. Vincent

    > d’ici 2016, les TGV Duplex de la SNCF offriront chacun deux ou trois emplacements vélo;

    Deux-trois places par train ou par wagon?

  2. kovanov

    ils oublient de dire que ces emplacement vélo sont inaccessible au vélo couché, au tandem et aux remorques (en tout cas pour la SNCF) l’idéal ne serait par la mise en place de simples crochet mais un wagon entier conçu pour l’embarquement de tout type de vélo, voir de fret de petite dimension.

  3. Jean-Marc

    Pour ceux qui ne connaissent pas brompton,

    Paladur veut dire :
    « Vous n’avez qu’à avoir un Strida, un Dahon, ou n’importe quel autre vélo pliant, repliable ou démontable (telle que la bonne vieille Graziella), non mais… »

    Mais celà ne répond pas à la problématique soulevée par Kovanov :

    il n existe pas (à ma connaissance) de couché-pliant
    ni de tandem-pliant (par contre, il existe des remorques mono-roue pliantes… mais pas de grande remorques pliantes)


    Digression sur la Graziella et ses copies chez d’autres fabricants (motobecane, mercier, peugeot, talbot, gitane,…) :

    selon les fabricants, c’est très majoritairement un pliant sur charnière, mais parfois, c’est un vélo démontable en 2 parties.

    Dans le stock de vélos possédés par des français,

    je soupçonne qu’il doit y avoir 10, 20 ou… 50 fois plus de Graziella (et copies dérivées) que de brompton+strida+dahon+pliants décathlon

    Bien sûr, comme la majorité des vélos en france, elles trainent surtout dans des caves, garages ou greniers, et font 0km/an depuis des années…

    Mais elles ont tout (après une petite révision et le changement de 4-5 pièces rouillées) pour (re)prendre la route, et pour servir à de l’intermodal.

    Remarque :
    La marque Graziella existe tjrs et vend +/- à 800€ des Graziella modernisées, en version dite « femme » (modèle brigitte (bardot)), proche de la version d’origine modernisée (éclairage, garde-boue) ou en une version dite « homme » (modèle salvador (dali)) ou « passion »… qui ont juste abandonnées la robe blanche classique de la Brigitte pour une robe bleue ou noire.

    Alors que certaines de ses copies ont le porte-bagage arrière rajouté, donc moins solide, moins pur esthétiquement, et surtout permettant de mettre moins de charge,
    la vraie Graziella avait (et a) son porte-bagage arrière faisant partie intégrante du cadre

    c.f. la forme historique (le ocre est un modèle adulte classique en 20 pouces, le blanc -mieux vu sur une autre photo du site MiniVeloVintage.over-blog- semble être un modèle enfant-ado à roues de 16 pouces):
    http://img.over-blog.com/600×450/4/80/17/74/Articles/P1220530.JPG

    Vous pouvez voir le modèle Brigitte actuel, en cliquant sur mon nom.

  4. ilyu

    Les associations cyclistes devraient suivre l’exemple des pèlerins et affréter des trains de cyclistes, avec une bonne communication, le remplissage suivra…

  5. Jojo

    @Vincent :
    Zéro dans les rames Duplex actuellement, deux ou trois emplacements sont prévus dans les rames rénovées. Mais on attend toujours cette rénovation, ce sera loin de concerner tous les trains en 2016 !

    PS : la dernière fois que des gens ont voyagé dans des « wagons », ils allaient dans des camps…

  6. paladurpaladur

    Le pliant n’est pas légion et reste dans la tête des gens seulement un moyen d’aller au boulot et non pour voyager. C’est dommage car il permet facilement d’utiliser les transport en commun et d’avoir toujours son moyen de locomotion avec soi une fois arrivé sur place. Je soupçonne d’ailleurs que les vélos pliants sont plus souvent utilisé que les vélos non-pliant du plus connu des magasins de sports qui domine largement le marché du vélo .en france.

Les commentaires sont clos.