Ma lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président de la République, votre Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie interviewée le 7 Avril dernier sur France Inter a affirmé: « Interdire à quelqu’un de prendre sa voiture, c’est une mesure privative de liberté. »

Auriez-vous l’obligeance de lui faire préciser sa pensée? Qu’entend-elle par ce concept de liberté qu’elle applique ici à l’action de conduire une voiture?

La liberté de conduire une voiture est-elle:

– la liberté de contribuer au réchauffement climatique?
– la liberté de contribuer à l’étalement urbain?
– la liberté de contribuer au mitage des campagnes?
– la liberté de contribuer à la sédentarité?
– la liberté de contribuer à l’obésité?
– la liberté de contribuer à l’érosion accélérée de côtes?
– la liberté de contribuer à l’acidification des océans?
– la liberté de contribuer à la violence routière et au stress urbain?
– la liberté de contribuer aux nuisances sonores?
– la liberté de contribuer aux pics d’ozone?
– la liberté de contribuer aux particules dans les poumons de nos enfants?
– la liberté de contribuer à la congestion urbaine?
– la liberté de contribuer à la fragmentation de la biodiversité?
– la liberté de contribuer à l’ostentation sociale des voitures?

Au moment où notre pays se prépare à recevoir la Conférence des Nations Unies sur le réchauffement climatique (COP21) les propos de Madame ROYAL sont particulièrement déplacés. Ils paraissent encore plus irresponsables si on les place en perspective de la récente initiative de Madame le Député, Valérie FOURNEYRON, qui vient de déposer un amendement encourageant l’exercice physique pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale. En effet, il est unanimement partagé que le trafic motorisé dissuade les citoyens de se déplacer à pied ou à vélo et que le sport et l’exercice physique jouent un rôle majeur dans le maintien en bonne santé de la population. Par voie de conséquence, il est légitime d’affirmer que la dissuasion automobile concourt à la résorption du déficit de la Sécurité Sociale et qu’à l’inverse, encourager les déplacements en automobile particulière, comme le fait Madame ROYAL, contribue à ce déficit en renforçant la sédentarité de la population.

Dans cette perspective, la destitution du Ministre de l’écologie devrait s’imposer au profit d’une personnalité à la sincérité écologique incontestable comme celle de M. Nicolas HULOT.

Là où Madame le Ministre devrait adopter une attitude de modération du recours à l’automobile particulière, elle choisit d’encourager ce comportement délétère pour la nature et pour la santé humaine.

Vous remerciant de votre attention, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma respectueuse considération.

Gilles Chomel,
Les Voies Vertes en 06-Ouest
www.LécoLomobiLe.fr
http://agonieAutomobile.blog.fr

– * – * – * – * –

Casser le thermomètre plutôt qu’agir?

A peine avais-je posté cette lettre ouverte le 14/04/15 sur le site Elysee.fr qui donne la possibilité d’envoyer un message électronique au Président, que j’apprenais, via Facebook que notre ministre de l’écologie a décidé de réduire les subventions gouvernementales à l’organisme (AIRPARIF) chargé de mesurer la pollution à Paris !

http://www.metronews.fr/info/pollution-a-paris-royal-en-veut-elle-a-airparif/modn!wP1yLCyT3VCeE/

Enfin, en toute rigueur, je dois préciser que j’ai ajouté à ma lettre la phrase soulignée ci-dessus après l’avoir envoyée.

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

17 commentaires sur “Ma lettre ouverte au Président de la République

  1. jean-marc

    1 – Preuve que Ségo n’en a rien à foutre de l’écologie et de la planète Terre , ses convictions personnelles ne sont pas assez solides pour compromettre la liberté du citoyen

    2- principe démago : son électorat motorisé est bien trop important , le priver de sa liberté de polluer pourrait compromettre sa popularité

  2. Zaph

    Elle est gentille la Dame mais comment qualifie t’elle la recommandation  faite aux enfants de ne pas faire de sport, ou aux personnes sensibles de ne pas sortir lors des pics de pollution ?

    et que dit elle aux familles de morts prématurés dus à cette pollution ?

     

     

     

  3. Pédibuspédibus

    Ah!…

    …si le comportement automobiliste français, comme de se garer systématiquement sur les trottoirs et les pistes cyclables, pouvait être reconnu comme « mesure privative de liberté » : quel beau moyen de droit on aurait là pour agir… en faveur des piétons et des cyclistes de nos villes.

    Les constructions cognitives sont à refaire, même chez les ministres… ou d’abord chez le personnel politique -maires en tête -, sans doute pratiquant massivement la mobilité motorisée individuelle, mais aussi chez  les juges administratifs, incapables donc de la moindre empathie et de leadership d’éclaireur sur les questions socio environnementales…

  4. jean-marc

    Pédibus , nous cyclistes et marcheurs n’avons aucune existence sociale dans ce monde de brutes motorisées ..

  5. mbm

    Cette lettre part sans doute d’un bon sentiment, mais elle commence en invoquant le droit, et finit sur des considérations gestionnaires. On ne peut pas mettre sur le même plan la violence routière et l’obésité, puisqu’il n’y a d’injustice que dans un cas, je vous laisse deviner lequel.

    Pour aider M. Chomel, rappelons que selon l’OMS chaque année dans le monde, c’est 500.000 piétons et cyclistes qui se font tuer par des automobilistes ; selon la Humane Society, 1 million de mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles seraient écrasés tous les jours, sur les routes des States. On ne compte pas les blessés ou les victimes indirectes.

    Alors qu’ils se bouchent leurs artères, on s’en fout un peu. L’urgence, c’est l’injustice, et c’est sur ce terrain qu’il faut répondre à Mme Royal.

  6. mbm

    @Carfree

    Ouais, en plus, ouais. Déjà qu’hier j’ai appris qu’il y avait 6 écoles « Yann Arthus-Bertrand » alors merci, ouais, pas Hulot.

  7. Pédibuspédibus

    Gilles on est foutus!

    Même dans les vacances de monsieur Hulot, plus anciennes celles-là, il est aussi question d’une bagnole… : va falloir changer de casting; que le meilleur carfriste se démerde pour trouver la suppléance…

    boaaaa

  8. Vincent

    Carfree >On parle bien du même Nicolas Hulot, celui qui faisait de la publicité pour Peugeot?

    Oui, le même qui se promène en hélicoptère réaliser des docus financés par Bouygues.

    2017 : on a le choix entre Sarkozy et Le Pen?

  9. CarfreeCarfree

    Ségolène Royal continue de se ridiculiser, rarement on aura vu ministre de l’écologie aussi incompétente et surtout aussi obsédée par l’entretien démagogique de sa clientèle électorale d’automobilistes. Aux dernières nouvelles, elle est en train d’analyser les derniers pics de pollution dans les grandes villes françaises afin de comprendre… l’influence des pays voisins…

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/19/pics-de-pollution-royal-va-analyser-l-influence-des-pays-voisins_4618853_3224.html

    Ou comment tout faire pour ne pas parler de la responsabilité de la bagnole… C’est quand même bizarre, on parle de la pollution qui vient des pays de l’Est (ça rappelle l’histoire du plombier polonais), mais les pics de pollution, ils ont lieu dans les grandes villes, pas ou peu dans les campagnes… Peut-être est-ce une nouvelle version du nuage de Tchernobyl? A savoir, la pollution des pays de l’Est qui disparaît dans les campagnes pour réapparaître subitement dans les centres urbains?

  10. Henry

    Cette ministre est certainement achetée par les pdg de Ruino ou Puejoe je ne vois que ça. De toute façon c’est général tant que les personnes incompétentes s’occuperont de domaines sérieux nécessitant des compétences scientifiques non perverties par des intérêts exclusivement économiques on sera foutu.

    Qu’est quelle connait en terme de technologie appliquée aux voitures électriques ???? Rien à part ce que lui ont dis ses pdg préférés.

    C’est comme si on allait à l’ hôpital se faire opérer de la vésicule biliaire par le facteur, ou pire un banquier.

    C’est comme le ministre de l’agriculture, pour moi le seul qui devrait occuper ce poste c’est Claude Bourguignon. C’est la seule personne qui a les compétence pour nous sortir de l’empoisonnement de nos terres cultivable ce qui aurait rapidement un impact très positif sur notre santé à travers la qualité de ce qu’on ferait pousser en France.

    Comme ministre de l’écologie il nous faudrait un cycliste convaincu et scientifique chevronné pour ne pas se laisser berner par les lobbyistes écolo-pipeaux qui pensent qu’à vendre de la pollution reconditionnée avec un jolie paquet vert.

    Comme une certaine pub pour une bagnole où l’on voit des lapins qui ont l’air heureux de voir une bagnole dans la nature !!!!!!!!

    MDR !!!!!! On essai insidieusement de nous faire croire que la bagnole va avec la nature et la forêt et tt ! En réalité les lapins auraient une tout autre épaisseur écrasés sur la route par la bagnole !

     

  11. kerloen

    oui, j aimerais bien voir N Hulot en ministre de l écologie… je ne mets pas ma main à couper que les mesures anti bagnole seraient hyper virulentes…

    Pour madame royale, la vraie inegalite a été de creer une societe mondialisee sur le modele de la bagnole pour tous, piège à cons.

    Aujourd hui, on n’a plus la liberté de se deplacer en velo !! seul mode de deplacement egalitaire et propre, et l’ autre vient donner des lecons de liberte.

    Liberte pour qui, pourquoi, comment, un mot ne veut rien dire. La bagnole liberalisee a prive l humain de sa liberte.

    La vie et la liberte ne sont qu equilibre, et l etre humain qu exces.

  12. Pédibuspedibus

    et moaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa je mettrais presque ma kékette à couper que la Ségolène elle n’est pas foutue de faire de la bicyclette à poil, pour faire remonter… non pas la cote de popu de l’ex, mais le chiffre d’affaire des vélocistes…
    boaaaaa

  13. Malo

    Gilles, excuse mon agressivité, mais ça m’énerve toujours de constater qu’aujourd’hui on considère que pour toucher les gens il faut leur parler de leur nombril. C’est comme l’argument de la santé individuelle en faveur du végétarisme : ça occulte la seule question valable, celle du droit ; et le droit, c’est le collectif.

    Mais on est dans le même camp face aux bagnolards, alors je ne voudrais pas qu’on s’entende trop mal. Courage camarade, et merci pour ta lettre à Royal, il fallait bien que quelqu’un l’écrive !

    Malo, ex-mbm

  14. Haricophile

    1984 -> 2015 = 31 ans. Depuis le temps, vous devriez avoir compris que en novlang « ministre de l’écologie » signifie « ministre de la pétrochimie, de l’agriculture industrielle et du nucléaire ».

Les commentaires sont clos.