Michel Aubier, le pneumologue à la longue liste d’intérêts

Vous avez certainement entendu parler de Michel Aubier, chef du service de pneumologie-allergologie à l’hôpital Bichat de Paris. Nous avions déjà alerté les médias il y a quelques années au sujet de ses positions plus ou moins claires au sujet du lien entre cancers et pollution de l’air. Un jour il dit que c’est possible, un jour il dit le contraire. De quoi semer le trouble dans les esprits. Accusé de conflits d’intérêt, notamment par sa présence à la fondation de l’entreprise Total et en tant que médecin de ses 200 plus hauts cadres dirigeants, Respire souhaite compléter la liste, en apportant quelques éléments nouveaux.

Michel Aubier, vous ne viendrez plus chez lui par hasard

L’enquête du Journal Libération révèle que Michel Aubier siège depuis 10 ans environ à la Fondation Total. Dans l’absolue, il a le droit. Mais aussi le droit de le dire. Car notre pneumologue de l’APHP habitué des médias s’est bien gardé de le dire, et même de dire qu’il était rémunéré en tant que médecin personnel de 200 dirigeants du groupe. Il est vrai qu’il n’y a qu’un pas à franchir entre le fait qu’il travaille comme médecin pour un groupe qui produit et commercialise entre autres dérivés du carburant pour nos voitures, dont le fameux diesel, et le fait que cela le prive de toute liberté de parole. Nous supposons à l’inverse qu’il n’aurait pas gardé sa place au sein de Total s’il avait été en accord avec l’ensemble des études scientifiques établissant le lien entre pollution de l’air et cancers.

Au final, les articles publiés ces dernières 24 heures ne font état que de ses pratiques au sein du groupe Total. Or, le Gouvernement actuel a eu la bonne idée de mettre au propre dans une seule et même base de donnée l’ensemble des déclarations d’intérêts de tous nos médecins français. Cherchez votre dentiste attitré et vous verrez qui lui a payé le moindre repas. Tapez Michel Aubier et vous accéderez à son dossier. Et quel dossier.

Michel Aubier, numéro de RPPS 10000445394

Le Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS) est le répertoire unique de référence qui rassemble et publie des informations permettant d’identifier les professionnels de santé, sur la base d’un « numéro RPPS » attribué au professionnel toute sa vie. Le numéro RPPS de Michel Aubier est le 10000445394.

Entrez ce numéro dans la base Transparence Santé, dans recherche avancée, et vous obtenez la liste des avantages reçus par le professeur depuis 2012. Nous ne saurons rien avant cette date. Mais déjà quelque 50 lignes d’avantages, que nous vous proposons de regarder plus attentivement. Pour ceux qui voudraient en savoir plus pour chaque ligne, nous les invitons à effectuer la démarche sur le la base Transparence Santé.

En mai 2015 dernier, Michel Aubier s’est fait offrir pour 7 469€ de frais de… transport, pour un congrès/symposyum. L’entreprise qui a payé, Astrazeneca, est bien connue pour ses pratiques d’achat de médecin et de conflit d’intérêt avec l’agence du médicament, autour du Crestor, un anti-cholesterol prescrit à des gens qui n’en ont pas besoin, comme mes grands-parents (voir le reportage de Cash Investigation). Le 26 septembre, 1392€ de transport payé par la même socété.

En septembre 2015, Michel Aubier s’est vu offrir 10 avantages par des grandes sociétés pharmaceutiques. Le monsieur se fait payer un truc un jour sur deux ouvré (nous considérons qu’avec un train de vie pareil, il ne travaille pas le week-end pour se reposer). Le lundi, un repas. Pardon, une réunion scientifique. Le mercredi, un hébergement. Le vendredi, un transport. Et comme ça toutes les semaines du mois de septembre, son année la plus faste.

Oui, comme nos amis de Strasbourg Respire, comme l’ASEF et d’autres médecins qui ont pris la parole pour dénoncer les propos de Michel Aubier, nous n’avons aucune confiance en cette personne.

Source: http://www.respire-asso.org/michel-aubier-le-pneumologue-a-la-longue-liste-dinterets/

Respire

A propos de Respire

Association Nationale pour la Prévention et l'Amélioration de la Qualité de l'Air

Un commentaire sur “Michel Aubier, le pneumologue à la longue liste d’intérêts

  1. Françoise

    On ne peut que souhaiter que l’Association « Respire » se fasse connaître davantage pour pouvoir réunir de plus en plus d’adhérents. Pour ma part, je ne compte plus autour de moi le nombre de gens qui se plaignent de problèmes respiratoires (et même cardiaques) au moment des pics de pollution, que ce soit par le CO2 ou par les particules fines. On peut être informé des taux de pollution région par région, au jour le jour par « Lig’Air », ce qui peut permettre de constater que ces pics de pollution, au fil des années, sont de plus en plus fréquents et de plus en plus élevés. Il pourrait d’ailleurs être intéressant que cet organisme publie les courbes de cette progression. Rien de plus parlant que les chiffres…

Les commentaires sont clos.