86% des entreprises accordent une indemnité vélo

L’indemnité kilométrique vélo est un véritable succès avec près de 9 entreprises sur 10 qui accordent désormais l’indemnité vélo! Seul bémol, ce n’est pas en France que cela se passe, mais en Belgique…

L’indemnité kilométrique vélo, nous en avons parlé de nombreuses fois sur Carfree France. C’était à la base une bonne idée, mais vidée de sa substance par le gouvernement en décembre dernier. Après des mois et des mois de discussions, l’indemnité « française » devenait facultative pour les employeurs, réservée au secteur privé et plafonnée autant en termes d’exonération de cotisations sociales pour les entreprises que d’exonération d’impôts pour ceux qui en feraient la demande.

Bref, comme d’habitude en France, on part la fleur au fusil en claironnant qu’on est les meilleurs, qu’on va voir ce qu’on va voir, qu’on est les champions de l’environnement, de la COP21, des petits oiseaux, tout ça, tout ça. Et au final, on pond une mesure bureaucratique illisible qui n’a quasiment plus aucun intérêt.

Six mois après le lancement de l’usine à gaz, on peut d’ores et déjà faire un bilan. L’Observatoire de l’indemnité kilométrique vélo mis en place par le club des villes cyclables recense, tenez-vous bien, 15 entreprises en France qui ont mis en place l’indemnité vélo. Et encore, il y avait déjà 10 entreprises recensées en mars dernier, ce qui veut dire qu’on a fait 5 entreprises seulement en plus ces trois derniers mois.

Donc si on résume, l’indemnité vélo a été lancée en décembre dernier, trois mois plus tard il y avait 10 entreprises concernées en France et au bout de six mois on atteint le chiffre faramineux de 15 entreprises. Si on continue sur cette lancée, on peut espérer 17 ou 18 entreprises concernées à la fin de l’année…

En Belgique, 86% des employeurs accordent aujourd’hui une indemnité vélo (contre seulement 43% en 2005), selon les résultats de la quatrième enquête du SPF Mobilité sur les déplacements entre le domicile et le lieu de travail réalisée auprès des entreprises de 100 travailleurs au moins.

Vous savez donc ce qu’il nous reste à faire en France:

SIGNEZ ET FAITES SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION POUR L’INDEMNITÉ KILOMÉTRIQUE VÉLO

Pour finir, les Belges ne sont pas seulement bons en matière d’indemnité vélo, ils se défendent pas mal non plus en ce qui concerne les transports en commun. En France, vous devez savoir que les employeurs sont tenus de rembourser 50% du prix d’un abonnement de transport en commun (bus ou trains) pour leurs salariés. En Belgique, cinquante pour cent des employeurs proposent aujourd’hui les transports en commun « gratuits », alors qu’ils n’étaient que 23% à le faire en 2005. Oui, vous avez bien lu, on parle ici de « transports en commun gratuits » pour les salariés.

Que fait la France de Ségolène Royal pendant ce temps-là? Apparemment nous avons donné 6.000 superbonus de 10.000 euros durant l’année écoulée pour les acheteurs d’une voiture électrique. Soit une peccadille de 60 millions d’euros d’argent public destinée à quelques 6.000 pauvres dans le besoin qui avaient du mal à sortir les 20 ou 30.000 euros nécessaires à l’achat d’une voiture électrique neuve.

La transition énergétique est un véritable « moteur » de développement durable…

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.