Le scooter « honnête »

Initiative intéressante aux Pays-Bas où des membres du Parlement néerlandais ont pu tester le scooter « honnête » qui envoie la fumée dans le visage du conducteur…

Cela n’est pas sans rappeler le filtre à particules pour 4X4 dont nous avions parlé en 2008.

Les associations environnementales des Pays-Bas se mobilisent contre les nuisances provoquées par les scooters. Selon ces associations, un quart de toute la pollution atmosphérique respirée par les cyclistes sur les pistes cyclables est causé par les scooters. Par ailleurs, toujours selon ces associations, les scooters émettent beaucoup plus de substances nocives qu’une voiture et le nombre de cyclomoteurs et de scooters aux Pays-Bas a augmenté énormément au cours des dix dernières années, passant de 690 476 en 2007 à 1 125 846 en 2016. Les scooters sont donc une source d’irritation quotidienne, non seulement à cause des gaz d’échappement malsains, mais aussi parce qu’ils occupent beaucoup d’espace, en particulier sur les pistes cyclables, et présentent souvent un comportement de conduite dangereux.

Suite à cette expérience, les parlementaires ont décidé d’autoriser la ville d’Amsterdam à interdire la circulation des scooters sur les pistes cyclables, ce qui n’était apparemment pas le cas.

En France, la circulation des motos, scooters et autres mobylettes est déjà interdite sur les pistes et bandes cyclables. C’est sans doute pour cela qu’on en rencontre autant!

Source: https://milieudefensie.nl/mobiliteit/recht-op-gezonde-lucht/nieuws-en-blogs/eerlijke-scooter-actie-in-den-haag

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

6 commentaires sur “Le scooter « honnête »

  1. Jeanne à vélo

    « Suite à cette expérience, les parlementaires ont décidé d’autoriser la ville d’Amsterdam à interdire la circulation des scooters sur les pistes cyclables, ce qui n’était apparemment pas le cas. » : il existe en effet une catégorie de scooter (bridé à 25 km/h) qui est autorisée à circuler sur les aménagements cyclables. Ils sont pourvus d’une plaque d’immatriculation particulière. Mais évidemment, certains propiétaires débrident leurs engins…

  2. Pédibuspedibus

    je ne sais pas pourquoi… mais cette affaire Gaston Lagaffe, et son réservoir à gaz d’échappement, ça me rappelle les actuels « pièges à CO2 », que s’ingénient à trafiquer tous les technicentrés routiniers de la planète, pas prêts à lâcher de sitôt les énergies fossiles…

    sinon en effet tous ces pétarous à roulettes nous font plus chier que marrer en ville… et quelque soit le mode de déplacement alternatif à la bagnole pratiqué…

    ça ne pèse que un ou deux points dans les enquêtes ménages déplacements… mais ça tient le pompon pour tous les emmerdes engendrés, quinté dans le désordre :

    – potin

    -pollution

    -vitesse excessive

    -encombrement au stationnement

    -accidentologie…

     

    … et ça constitue un bel impensé chez les « spécialistes » de l’urbanisme et du déplacement, l’angle mort et pas du tout l’angle d’attaque chez les zélus, pour faire advenir la tranquillité et installer la transition des modes de vie dans nos villes…

     

    Dès lors, effectivement, l’interdiction, proclamée et contrôlée, de la circulation et du stationnement du scooter en ville va directement dans le sens de l’intérêt général mon capitaine…

     

  3. Vince

    Le même principe appliqué à la voiture constitue un mode de suicide bien connu, d’ailleurs il est interdire de dire ceci car c’est une façon de promouvoir le suicide. On a le droit de suicider mais tous ensemble seulement.

Les commentaires sont clos.