Une solution contre le stationnement automobile sur trottoir

Une société d’assurance anglaise a développé un nouveau dispositif, simple et peu coûteux, qui s’installe le long des bordures de trottoirs et permet de crever les pneus des voitures qui grimpent sur les trottoirs.

Catclaw a la taille d’une petite orange et est conçu pour être installé par milliers le long des bordures de trottoirs. Lorsqu’une voiture ou un camion roule sur un CatClaw, son poids fait sortir un tube d’acier pointu qui perce rapidement le pneu. Cependant, il ne représente aucune menace pour les piétons – une personne se tenant sur le dessus de l’appareil ne serait pas assez lourde pour l’activer.

Si une voiture monte une bordure de trottoir équipée de Cartclaw, ses pneus éclatent rapidement et efficacement.

Ce système permet d’éviter des accidents ou des attaques terroristes de véhicules qui roulent sur les trottoirs. Afin d’empêcher les attaques terroristes à certains endroits, les obstructions physiques telles que les bornes en acier ou les blocs de béton sont les seules contre-mesures réalisables, mais il n’est pas possible ou souhaitable de les installer partout.

CatClaw fournit une ligne de défense secondaire peu coûteuse et efficace sur un vaste territoire. Par exemple, la voiture utilisée pour attaquer les piétons sur le pont Westminster en mars 2017 aurait été rendue inutilisable si tous ses pneus avaient été crevés – le conducteur n’aurait pas atteint les vitesses élevées qu’il avait utilisées avec un tel effet dévastateur.

En outre, CatClaw peut constituer un puissant moyen de dissuasion contre le stationnement illégal sur les trottoirs, qui est une véritable nuisance, car il peut être installé rapidement et à peu de frais dans des milliers de rues le long des bordures et dans d’autres zones piétonnières. Chaque unité individuelle ne prend que trois minutes à installer et ne coûte que quelques livres à produire.

Source: https://www.eta.co.uk/2018/01/10/catclaw-tackles-illegal-and-dangerous-pavement-parking-by-bursting-car-tyre/

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

17 commentaires sur “Une solution contre le stationnement automobile sur trottoir

  1. Pédibuspedibus

    boudiou le Marcélou… !

    chapeau bas…

     

    c’est même pas de la faqueniouze ce truc-là :

    le site de l’assureur existe bel et bien, et même qu’il semble diablement socio-environnementalement friendly…

     

    bougrement vexé que notre beau pays, soit disant bourré de gens futés, mais néanmoins prétendument « cartésien », n’ait pas inventé ça avant les roses-beefs…

     

    et en plus… nirvana… l’argument giga téra myriado atomique à balancer à nos zédiles et leurs portefaix de techniciens :

     

    c’est beaucoup moins cher que d’implanter des plots et barrières anti stationnement vous savez…

    et beaucoup plus efficace en cas de tentative d’écrabouillage général par un frérot motorisé mal luné…

     

    BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

     

    bon va quand même falloir sérieusement mettre en oeuvre cette solution, et déjà évaluer les premières réactions :

    celles des 40 millions de pétainistes on s’en branle…

    celles des autres, assez traumatisés – et à juste titre – par les attentats de ces dernières années, seront intéressantes à analyser, avec le dilemme suivant :

    – continuer mes mauvaises habitudes d’automobiliste, en posant ma merde à roulettes sur les trottoirs :

    commoditas et voluptas… tant pis pour les piétons…

    – craindre la réédition des boucheries passées, et faire partie de la barbaque éclatée…

     

    A suivre donc, et je commence par ensemencer les blogs à ma portée… Sans crainte de devioir faire un méat-coule-pas… En tout cas première conclusion : nos amis roses-beefs n’ont pas usurpé leur réputation de peuple pragmatique:

    après le radar, inventé à la hâte pour descendre les escadrilles nazies, ils sont peut être en train de nous faire découvrir le « Catclaw », pour prévenir la bagnole folle, laquelle comme la vache du même nom ne nous a pas fait pas rire tous les jours, et en dehors du contexte paroxystique de la violence préméditée, avec les négligences répétées, généralisées et quotidiennes de « nos amis automobilistes »…

     

    quarante millions d’amis…

    les vaches…

     

  2. Bob le blob

    Drôle d’idée que d’immobiliser des voitures aux pneus crevés sur des trottoirs sous prétexte de les empêcher d’y gêner le passage…
    Le truc « sans danger pour les piétons » qui s’enfonce d’une pression du pouce me laisse perplexe, aussi 😉

  3. christo62

    Dispositif séduisant, en effet. Mais je suis dubitatif aussi, comme Bob le Blob. Au-delà du fait qu’on n’aura jamais assez de cou… en France pour installer ça, est-ce que la détérioration du bien très privé qu’est la voiture ne se heurterait pas à des incompatibilités juridiques?

  4. Régis

    @Bob le blob

    ça s’enfonce avec le pouce parce que c’est le prototype « désactivé » qui est présenté :

    « The film above shows an ‘inert’ device, which is why I am able to activate it with my thumbs. The working prototype is rated to 200KG, but could be rated at a higher weight…we’re still in the process of testing » (source : site Web du concepteur)

     

  5. Vince

    Le but dissuasif n’est pas de crever les voitures mais d’empêcher le stationnement gênant sur les trottoir.Qui va vouloir essayer ?

    Idem les dos d’âne sur les routes personne ne fonce à 90kmh pour voir si ses suspensions tiennent le coup, pourtant ça abîmerait tout autant sinon plus.

  6. Dodds

    « …il ne représente aucune menace pour les piétons – une personne se tenant sur le dessus de l’appareil ne serait pas assez lourde pour l’activer. » (?)

    Ah ! Et pourtant sur l’image animée, en appuyant sur le système avec un seul doigt, le gars arrive à faire sortir la pointe métallique …

  7. Pédibuspedibus

    pas boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa du trou

    heu du tout voulais-je dire…

  8. boblanicotine

    Un piéton : pas assez de force pour l’enclencher…dit le gars qui enfonce le truc avec son pouce 😉

  9. CarfreeCarfree Auteur

    Pour Dodds, boblanicotine et tous ceux qui ne lisent pas les commentaires avant de poster, je rappelle la traduction réalisée par Régis:

    ça s’enfonce avec le pouce parce que c’est le prototype « désactivé » qui est présenté :

    « The film above shows an ‘inert’ device, which is why I am able to activate it with my thumbs. The working prototype is rated to 200KG, but could be rated at a higher weight…we’re still in the process of testing » (source : site Web du concepteur)

     

  10. Pédibuspedibus

    Don Duck vient de faire un commentaire – 35 en cinq jours !… – sur le site de l’assureur britannique, au sujet des emmerdes que pourrait occasionner aux cyclistes son dispositif Catclaw , avec la traduction pifométrique qui suit :

    Tout dépend de la pression exercée sur le pneu, et non de la masse de l’objet.

    Le roulage d’un pneu de voiture sur le dispositif Catclaw occasionne la même pression  que le gonflage, soit environ 190-240 kPa. Avec un vélo ça monte de 500 à 900 kPa.

    Tout appareil qui perforera un pneu de voiture percera  un pneu de bicyclette.

    Bien incapable de vérifier les dires de Don Duck :

    je me trouve le bec cloué, pour l’instant… Il nous faudrait, si elle est possible, une contre-expertise de la communauté carfriste… A votre clavier siouplait… Et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite :

    parce que j’en crève d’envie…

    non, non… pas boaaaa du trou… du tout… merdr’alors…

     

  11. Vince

    C’est un comique ton bonhomme, la surface du pneu aplatie sur le sol exerce une pression bien supérieure à celle de son gonflage. Sinon où est passé le poids de la voiture ???

    Il est en train de dire qu’il vaut mieux se faire rouler dessus par un 38tonnes qu’un vélo 🙂

    De plus le vélo n’appuie que sur une partie du clou sans doute insuffisante pour le déclencher.

     

  12. Pédibuspedibus

    je ne sais pas Vince… mis  à part ce souvenir de lycée, où P = F/S, la pression égalant une force exercée sur une surface, je n’arrive pas à modéliser la différence qu’il pourrait y avoir entre bagnole et vélo…

    la question revient finalement à en formuler une autre, extrêmement, redoutablement simple :

    quelle est la surface de contact au sol d’un pneumatique de vélo bien gonflé…? et là j’imagine que gonflé à bloc ça peut ne pas représenter grand-chose, quelques centimètres carrés… 50 kg sur 5 cm carrés  – 100 kg de bonhomme et de bicyclette, avec un peu de bagage éventuellement, à répartir à part égale sur chaque roue – c’est encore 100 tonnes au m2…

    ça paraît énorme, mais c’est identique de parler de 10 kg/cm2…

    et après ça pas moyen qu’une conclusion valable sorte de ma caboche…

     

    version bagnole maintenant…

    une tonne pour 4 roues c’est 250kg par roue ; pour retrouver une pression de 10kg/cm2 on doit admettre une surface au sol du pneumatique de 25 cm2, ou encore un carré de 5 cm de côté, enfin plutôt un rectangle de 16*1,5 cm… :

    est-ce que ça correspond à la réalité… ?

    je ne vais pas sortir, il pleut à Bordeaux en ce moment, et avec cette histoire récente locale de serial creveur de pneus de bagnoles, on pourrait se méprendre sur mes intentions, même équipé d’un pacifique double décimètre en plactoc…

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

     

    @+ quand même, pasque ça me taraude cette histoire…

    reboaaa

    si encore Jean-Marc traînait dans les parages, peut être pourrait-il nous sortir l’épine du pied…

     

    bon j’arrête, je me tire…

  13. Alexandre

    Mon bon Pedibus, tu t’es perdu dans des souvenirs de physique…

    Le concepteur indique que le système est réglé sur 200 kg, autrement dit, il faut que la roue du véhicule, sur la surface du Catclaw impose une force de 200 kg (ou plutôt 1820 N environ). Or, un vélo et son cycliste ne pesant même pas 200 kg en tout, aucun risque qu’il déclenche le système, quelque soit la force surfacique.

    Pour les véhicules motorisés, il faudrait voir si la surface de contact du pneu est à peu près équivalente à la surface du dispositif, sinon, 200 kg risque d’être un peu élevé (si la voiture pèse 1t, ça fait 250 kg par roue, normalement un peu plus à l’avant si pas de gros chargement à cause du moteur, on a du coup peut-être dans les 300 à 350 kg sur chaque roue avant, si la surface de contact pneu-route est deux fois plus grande que la Catclaw, on serait entre 150 et 175 kg, donc ça ne se déclencherait pas).

    Je confirme que le gars qui parle de pression est à l’ouest, le seul impact que peut avoir la pression du pneu est un amortissement lors d’un choc mais sans choc, le poids imposé à l’essieu de la voiture est juste transférer à la surface de contact.

    Après, quand on en sera à régler la sensibilité du truc, on pourra dire qu’on aura sacrément progresser…

  14. Pédibuspedibus

    OK Alexandre : c’est le commentaire de Duck qui m’a embrouillé le citron, en abordant la question par la pression, alors que l’assureur la traite par la force, ce qui nous délivre des élucubrations sur les surfaces de contact…

    Sinon ETA – pas l’organisation terroriste, hein… ! – n’a pas daigné répondre, ni à mes questions sur les villes anglaises possiblement intéressées par Catclaw, pour protéger de la gourmande bagnolardise les espaces publics marchés et bicyclétés – hé… hé…, y a qu’un cheveu sur la tête à Béré… -, ni aux calculs nostradamiques de Duck, aussi gonflés soient-ils…

    Cependant Alexandre, je suis en train de te rendre célèbre outre channel, en mettant les poings sur les zizis… heu les points sur les i, en ayant posté sur leur site les commentaires gougoule-translatés suivants :

    it is possible that duck did not understand the physical characteristics of Catclaw:
    P = F / S

    and here the triggering element of the device is F = 200 * 9.81 = 1962 newtons, according to the prototype criterion:

    it does not matter what the contact surface of the car or bicycle tire, the footwear sole of the obese pedestrian …

    so no problem for other users of the public space … with the exception of uncivil or foolish motorists …

    I say that enlightened by a brilliant contributor to Carfree France, Alexandre:

    http://carfree.fr/index.php/2018/01/12/une-solution-contre-le-stationnement-automobile-sur-trottoir/#comment-36883

    En Molière ça donne :

    il est possible que duck n’ait pas bien compris les caractéristiques physiques de Catclaw :
    P=F/S

    et ici l’élément déclencheur du dispositif c’est F = 200*9.81 =1962 newtons, suivant le critère du prototype :

    peu importe donc la surface de contact du pneu de bagnole ou de vélo, de la semelle de godasse du piéton obése…

    donc pas de problèmes pour les autres usagers de l’espace public… à l’exception des automobilistes inciviles ou imbéciles…

    je dis ça éclairé par un contributeur génial de Carfree France, Alexandre :

    http://carfree.fr/index.php/2018/01/12/une-solution-contre-le-stationnement-automobile-sur-trottoir/#comment-36883

    L’espoir retrouvé je te dis @+
     

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.