Comment relancer le TER en France ? Utilisez le site BAHN.DE

Une idée pour relancer le TER (Transport Express Régional) en France? Informer les voyageurs du TER des trains qui roulent, ce que le site allemand de la Deutsche Bahn fait très bien, et que oui.sncf, comme ter.sncf.com ou trainline.fr, font très mal. Dans l’immédiat, il serait nécessaire que oui.sncf, ter.sncf.com, et trainline.fr affichent en gros sur leur page d’accueil: « UTILISEZ LE SITE BAHN.DE ! » (le site de l’entreprise ferroviaire publique allemande qui possède en outre une version en français!)

Petite explication, avec l’exemple de la demande suivante :

Trajet de Veynes-Dévoluy à Aix-en-Provence le mardi 7 juillet 2020. Peu importe l’heure, donc je demande un départ à partir du matin (6h).

• Réponse de oui.sncf : Nous n’obtenons aucun résultat pour votre recherche
• Réponse de ter.sncf.com : Aucun itinéraire trouvé pour ce trajet et cette date sélectionnés. Veuillez renouveler votre recherche
• Réponse de trainline.fr : Désolé ! Nous n’avons trouvé aucun résultat pour votre recherche.
• Le site de la Deutsche bahn (bahn.de) me donne 6 (!) trajets : 4 trajets avec une correspondance TER + BUS, 2 trajets en BUS seulement.

Les « mauvaises » raisons qui expliquent pourquoi aucun des algorithmes de oui.sncf, de ter.sncf.com, ou de trainline.fr, n’est capable de répondre sont détaillées plus bas. Pour résumer, des travaux estivaux entre Aix et Gardanne empêchent les trains venant des Alpes de rouler jusqu’à Aix. Le train s’arrête par exemple à Manosque, et on doit terminer le trajet en bus, très bien. Mais, incroyable subtilité, ce bus n’arrive pas à la gare d’Aix-en-Provence centre, mais à la gare routière (10 minutes de marche à pied entre les deux) !! Hélas, seule la Deutsche Bahn est capable de renseigner le voyageur sur ce point… Et les sites français, dès lors que le voyageur ne sait pas qu’il y a des travaux et que c’est en bus qu’il arrivera à Aix-en-Provence, donc à la gare routière, et pas à la gare sncf du centre ville, ne sera aucunement informé sur les possibilités de voyager.

Ce qui me met très en colère, c’est que cette situation est absolument identique à celle de l’été dernier (travaux estivaux entre Gardanne et Aix). J’ai fait état de ce disfonctionnement dès juillet 2019. Une longue discussion au téléphone (avec un agent de ter.sncf.com) n’a eu aucun autre résultat que de me confirmer que : « la gare routière c’est la gare routière, donc si je demande Aix-en-Provence, et qu’il n‘y a qu’un bus qui arrive à la gare routière, et bien c’est normal de n’avoir aucun résultat !! » Déjà pourquoi serait-il évident que « Aix-en-Provence » c’est seulement « Aix-en-Provence centre » (sous-entendu gare sncf du centre ville), et pourquoi devrais-je savoir que c’est un bus qui roule (et donc qui n’arrive pas à la gare sncf du centre ville) ? Mais aucun souhait de faire remonter ce problème à un service compétent qui aurait à coeur de résoudre ce problème afin que les voyageurs soient informés des possibilités. J’accepte qu’il y ait des bugs. Je n’accepte pas que la SNCF (ou oui.SNCF, ou TER.SUD, ou ou ou, car bien sûr on ne parle jamais au bon service !) refuse d’y remédier. C’est tellement plus simple de répéter la chanson : « Mais puisqu’on vous dit que personne ne veut voyager sur ces petites lignes !!! »

La solution pour que les gens sachent comment voyager sur les TERs en France : « BAHN.DE ! »

Détails des demandes sur oui.sncf, ter.sncf.com, et trainline.fr :

oui.sncf : pour la ville d’arrivée,  j’ai le choix entre 3 gares:

  • Aix-en-Provence TGV 
  • Aix-en-Provence centre
  • Aix-en-Provence – Gare routière

je peux aussi choisir simplement la ville :

  • Aix-en-Provence

Me mettant à la place d’une personne ne connaissant pas la situation, je choisis simplement Aix-en-Provence. Le site insiste alors pour que je choisisse entre « Aix-en-Provence centre » et « Aix-en-Provence TGV » (pourquoi le choix « Aix-en-Provence – Gare routière » a-t-il disparu, mystère ? par ailleurs à quoi cela sert-il de prétendre aider le voyageur en lui proposant de choisir seulement la ville, si cela le ramène à la question précédente sur les gares, avec une gare en moins qui plus est !). Venant des Alpes, je choisis « Aix-en-Provence centre ». Réponse de Oui.sncf : « Nous n’obtenons aucun résultat pour votre recherche ». Etape suivante : je sais maintenant que l’on arrive en bus à la gare routière (information donnée uniquement par le site de la Deutsche Bahn, je répète qu’aucun agent contacté par téléphone en 2019 n’a pas pu me donner l’information non plus, jusqu’à ce que ce soit moi qui explique que c’est en fait un bus qui roule à la fin du voyage et qui arrive donc à la gare routière …), je recommence donc la demande sur oui.sncf en demandant cette fois une arrivée à « Aix-en-Provence – Gare routière », le site répond toujours : « Nous n’obtenons aucun résultat pour votre recherche ». Conclusion : même en demandant précisément la gare d’arrivée correcte, c’est-à-dire la gare routière, ce qui n’est possible que si l’on a eu cette information par un autre canal, par exemple Bahn.de, oui.sncf refuse de proposer, et donc de vendre, un trajet qui existe bel et bien.

ter.sncf.com : Là c’est différent, on a le choix entre :

  • Aix-en-Provence (Toutes gares) 
  • Aix-en-Provence 
  • Aix-en-Provence-TGV 
  • Aix-en-Provence Gare Routière.

On imagine donc que « Aix-en-Provence » signifie « Aix-en-Provence centre ». Si je ne suis pas informée des travaux et venant des Alpes par la ligne qui arrive a priori en centre ville, je choisis donc« Aix-en-Provence ». Réponse de ter.sncf.com :  « Aucun itinéraire trouvé pour ce trajet et cette date sélectionnés. Veuillez renouveler votre recherche ». Essayons « Aix-en-Provence (Toutes gares) » peut-être ? même réponse. Ce n’est que si on tape précisément « Aix-en-Provence  Gare Routière » que l’on reçoit les informations sur les trajets possibles. Un peu mieux que oui.sncf donc. Conclusion : la Gare Routière n’est pas comptabilisée dans le « Toutes Gares » d’Aix-en-Provence, et si l’on demande un voyage pour Aix-en-Provence, « il ne faut pas s’étonner de ne pas avoir de réponse parce que la gare routière et la gare sncf ce n’est pas la même chose, enfin madame vous comprenez bien quand même que ce n’est pas la même chose ? » Comment pourrais-je savoir que ter.sncf.com décide que « Aix-en-Provence » c’est exclusivement la gare sncf du centre-ville et comment devrais-je savoir que ce trajet sur la ligne des Alpes se termine avec un bus pour la gare routière en été ?

trainline.fr : on a le choix entre :

  • Aix-en-Provence
  • Aix-en-Provence Centre
  • Aix-en-Provence-TGV.

Ni « Aix-en-Provence », ni « Aix-en-Provence Centre » ne donnent un résultat, et la gare routière semble hors-jeu. La différence entre trainline.fr et les sites précédents, c’est que, lors d’échange par courriel concernant ces questions, trainline reconnait les problèmes mais indique que le site est dépendant des algorithmes de la sncf. Ces algorithmes ont quelques bugs, entre autres des voyages existent mais la sncf n’arrive pas (ou très mal) à les proposer …

Bref, il n’y a que bahn.de qui comprend que je veux simplement aller à « Aix-en-Provence », peu importe où j’arrive !!! et qui m’indique les trajets qui, en cet été 2020, ne peuvent qu’arriver à la gare routière. Certes, je préférerais le TER de bout en bout. Mais le voyage est possible, c’est mille fois mieux que pas de trajet du tout !!!

Je vais suivre l’évolution de cette absurdité lors de l’opération « reconquête TER de France ». Au vu des très nombreuses non-réponses face à divers bugs similaires à celui décrit ici (ou mauvaises réponses qui ne résolvent pas les problèmes et conduisent à la disparition des voyageurs), j’ai de très grands doutes.

A propos de Bernina

Contributrice de Carfree France

16 commentaires sur “Comment relancer le TER en France ? Utilisez le site BAHN.DE

  1. GD velo

    Bonjour,

    faites st Brieuc La Bastide Saint Laurent sur les sites français et vous obtenez pas de résultats.

    Depuis fort longtemps, j’utilise d’abord aussi le site allemand Bahn.de.

    Mais attention quelquefois la sncf supprime des trains et la remise à jour du site allemand n’est pas récurrente (donc des erreurs subsistent).

    J’en suis arrivé à faire plusieurs vérifications croisées avec les fiches TER de chaque région.

    C’est très fastidieux, et pourtant j’ai une connaissance du réseau français ferré assez pointu.

    Possédant la géographie ferroviaire de Lartilleux(1945) et la nouvelle géographie ferroviaire datant des années 2000.

    Je ne possède plus de voiture (la chaise roulant comme je l’appelle) depuis 1996.

     

     

     

  2. Pédibuspedibus

    ni Seneukeufeu-tchouk-tchouk-atchoum ni aucun autre site ou opérateur ne peuvent nous tirer de ce scénario kafkaïen encore plus anxiogène que la littérature souche :

    ce sont les autorités organisatrices du transport qui doivent être garantes d’une information TER fiable, lisible et facilement accessible, dixit la LOM… :

    https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000039666574

    où l’on trouve au sujet des prérogatives des régions, cheffe de file en matière de mobilité… :

    – p. 11 : Art. L. 1215-1 du code des transports (CT) : Les différentes formes de mobilité et l’intermodalité, en matière de desserte, d’horaires, de tarification, d’information et d’accueil de tous les publics ainsi que de répartition territoriale des points de vente physiques ;

    – p. 12 : Art. L. 1231-5. CT : Les autorités organisatrices mentionnées aux articles L. 1231-1 et L. 1231-3 créent un comité des partenaires dont elles fixent la composition et les modalités de fonctionnement. Ce comité associe a minima des représentants des employeurs et des associations d’usagers ou d’habitants. Les autorités organisatrices consultent le comité des partenaires au moins une fois par an et avant toute évolution substantielle de l’offre de mobilité, de la politique tarifaire ainsi que sur la qualité des services et l’information des usagers mise en place.

    L’accès à l’information des AOM est bien balisé par les textes européens, réglements et directives, de façon à ce que le voyageur y trouve son compte, au-delà des TER, avec l’art. L 1115-1 CT… :

    repris dans le titre III chap. 1 sect. 1 art. 1 de la LOM (p. 20) :

    Pour l’application du règlement délégué (UE) 2017/1926 de la Commission du 31 mai 2017 complétant la directive 2010/40/UE du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne la mise à disposition, dans l’ensemble de l’Union, de services d’informations sur les déplacements multimodaux :

    « 1.  Les définitions de l’article 2 dudit règlement délégué s’appliquent dans le cadre du présent chapitre. Les autorités chargées des transports au sens dudit règlement délégué regroupent les autorités organisatrices de la mobilité au sens du présent code, l’Etat, les régions, les départements, les communes, les établissements publics de coopération intercommunale, les syndicats mixtes, Ile-de-France Mobilités, les autorités désignées à l’article L. 1811-2 et la métropole de Lyon ;

    « 2. Sont rendues accessibles et réutilisables dans les conditions prévues au présent chapitre et aux articles 3 à 8 du règlement délégué (UE) 2017/1926 de la Commission du 31 mai 2017 précité, les données statiques et dynamiques sur les déplacements et la circulation ainsi que les données historiques concernant la circulation, telles que définies aux paragraphes 7, 8 et 14 de l’article 2 du même règlement délégué et énumérées à l’annexe de celui- ci. Les dispositions du code des relations entre le public et l’administration applicables aux informations publiques au sens de l’article L. 321-1 du même code ne s’appliquent pas aux données rendues accessibles et réutilisables en application du présent chapitre et des articles 3 à 8 du règlement délégué (UE) 2017/1926 de la Commission du 31 mai 2017 précité ;

    « 3. Pour les services de transport qu’elles organisent, les autorités mentionnées au 1o du présent article sont responsables de la fourniture des données mentionnées au 2o. Elles peuvent en confier la charge aux opérateurs de transport chargés de l’exécution des services de transport ;

    Quant aux décrets d’application, circulaires et autres notes ministérielles relativement à l’application du texte et aux délais pour la mise en oeuvre d’une véritable information et au vu du bordel induit par le gros con de virus je ne saurais répondre…

  3. Florent

    Pareil sur Chateaubriant (2 gares… séparées de bien… 15m…)
    Que la SNCF n’est pas capable de prendre en compte…

    En pratique, ça fait 20 ans que j’utilise le site de la DB pour à peu près tout ce qui a plus d’un segment…

  4. emmp

    J’utilise moi aussi le site de la Deutsche Bahn (découvert grâce à Carfree, d’ailleurs) depuis des années, et je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi il donne des résultats différents. On*, me dira « c’est parce qu’il utilise un autre algorithme ». Admettons, mais cet algorithme est forcément alimenté par des données de base provenant de la SNCF, non ? Qu’est-ce qui rend DB plus efficace ?

  5. cabanenpaille

    Le problème semble plutôt venir de l’informatique, d’une part les entreprises publiques françaises rechignent à investir dans ingénierie logicielle, loin d’être leader dans ce domaine, elles se demandent à quoi peut servir un informaticien. D’autre part, certes, si les données sont bien entrées,  la conception de leur exploitation est orientée vers la vente et pas vers le service pour tous les usagers.

    Rien ne changera donc, à part la cosmétique.

  6. Bernina Auteur

     
    Comme le dit GD vélo, en effet le site bahn.de peut parfois se tromper. Mais pour ce que j’ai pu expérimenter sur de très nombreux voyages sur des petites lignes, il est quand même 1000 fois plus efficace que les sites français. Incroyable cette histoire de Chateaubriant.
    Pour poursuivre l’histoire du trajet de Veynes-Dévoluy à Aix-en-Provence. On m’a indiqué qu’il existe encore un autre site français : sncf.com sur lequel rechercher les horaires. Je fais donc la même demande que précédemment, de Veynes-Dévoluy à Aix-en-Provence le 7 juillet à partir de 6h.
    La toute 1ere impression est une fausse joie. Car sncf.com me propose bien un trajet. Et il indique que le mode de transport est le train. Mais ce trajet est :
    « Voiture uniquement, départ 06:00, arrivée 07:51 » .
    Pleurons.  
    Ne pourrait-on pas avoir un seul site correct plutôt que plein de sites dont aucun ne marche ?
    Cerise sur le gâteau avec sncf.com : quand on commence à taper Aix, il nous propose aussi Aix-les-Bains le Revard, ce qui est tout à fait logique. Mais il propose aussi : Aix-Gare-Routière. C’est la gare routière d’Aix-en-Provence ou d’Aix-les-Bains ? Impossible de la savoir … Les trajets donnés montrent qu’il s’agit d’Aix-en-Provence Gare Routière, mais comment quelqu’un qui ne connait pas la région peut-il se débrouiller?

  7. Mat B

    Au delà du mode de réservation, il y a une autre incohérence. Pourquoi le car ne va pas desservir cette gare de train? Pour une correspondance, pour un rendez vous, pour quelqu’un qui ne connait pas Aix et des milliers d’autres raisons qui ne concernent pas la SNCF mais qu’elle se doit de prendre en compte.

  8. Bernina Auteur

     
    Il y a encore deux ans, les cars TER s’arrêtaient effectivement devant la gare SNCF. Mais il y a eu des travaux pour le passage d’un BHNS et tout un remodelage de la place devant la gare, qui n’est pas gigantesque. Il semble qu’aucun espace pour ce genre de cars, qui sont assez gros, n’ait été prévu. Ce qui aurait pu être fait s’il en avait été décidé autrement. Mais pour un car arrivant par l’autoroute, la gare routière est aussi plus accessible. Ceci étant, il n’y a pas de correspondances à Aix-en-Provence, qui est juste un arrêt sur la ligne Briançon – Gap – Aix-en-Provence – Marseille. C’est totalement déconnecté de la gare TGV et des grandes lignes. Un jour sera probablement remise en service la ligne qui va jusqu’à Rognac sur l’Etang de Berre. Un jour … Pour le moment, descendre du car à la gare routière permet d’accéder immédiatement à tous autres cars, donc sur ce point, ce n’est pas si mal.       
    (en espérant que ce message ne va pas être accompagné de lignes étranges comme plus haut …)

  9. Pédibuspedibus

    De Bernina : 

    Il y a encore deux ans, les cars TER s’arrêtaient effectivement devant la gare SNCF. Mais il y a eu des travaux pour le passage d’un BHNS et tout un remodelage de la place devant la gare, qui n’est pas gigantesque. Il semble qu’aucun espace pour ce genre de cars, qui sont assez gros, n’ait été prévu.

    Si les autorités organisatrices s’entendaient (région et EPCI)  les cars pourraient très bien emprunter les itinéraires de BHNS :

    ce serait même conseillé s’il existe une unification tarifaire dans le PTU… On est trop souvent dans de l’organisation en silos institutionnels et socio-techniques où l’usager est perdant sur tous les tableaux…

  10. Psychelau

    Je vais vous raconter une anectode qui date… De 2004, comme quoi rien n a change. Je souhaitais faire st etienne florence en train, ce qui implique changement a lyon puis a chambery, et enfin a turin.

    Je suis alle au guichet car le site voyages sncf ne permettait pas de faire ce trajet.

    Je suis tombe sur un monsieur adorable qui a essayebpendant 15 minutes en vain. A la fin il s energe tout seul et il me dit « vous savez quoi ?  Puisque la sncf est pas capable je vais vous le trouver autrement votre trajet ». La dessusbil se met sur le site allemand et en moins de 10 min j avais mes billets. La j hallucine je lui dit  » vous avez du passer par un site allemand pour mes billets de france en italie ?  » depite il m explique que oui, leur site est top et le notre pourri…

    Quelques annees plus tard le hasard professionnel a fait que j ai rencontre le dirigeant d une ssii qui travaillait et pour le site de la sncf. Je lui ait demande pourquoi c etait aussi nul la reservation de billets. Il m a explique qu en fait voyage-sncf.com n etait qu une rubrique parmi tant d autres de la vitrine internet de la sncf et qu il y avait toujours d autres priorites techniques avant d ameliorer la reservation de billets…

    Ceci expliquant sans doute cela…

    Un dernier mot pour dire que j ai decouvert horrifie la suppression du train pour aller au mont dore en auvergne. Il n yba plus que des cars, c est long ca tourne et avec de jeunes enfants sans pause pipi et szns pouvoir se degourdir c est tres complique. Resultat je loue un voiture cet ete…

     

     

  11. zit

    Je me souviens d’un temps… ou je décrochais mon téléphone et appelais les réservations SNCF quand j’avais envie de partir prendre l’air, sans nécessairement savoir où j’allais, il y avait toujours quelqu’un de compétent et sympathique et nous trouvions toujours une solution pour une promenade.

    Mais le système de réservation actuel, ils ont pas un slogan ? « à nous de vous faire préférer la bagnole »

    Ce n’est pas un système dysfonctionnant, ces sites pourris, c’est forcément volontairement pour saboter le train, pour qu’ils puissent dire après « vous voyez, c’est pas rentable, faut fermer les lignes… »

    Pouerk !

  12. Françoise

    Bien sûr. C’est forcément ça ! ZIT a parfaitement raison. Le gouvernement français actuel ne fait pas mystère de son désintérêt  pour le rail  et de son attachement à l’industrie automobile. Tout nous le prouve tous les jours, et le problème des réservations ne fait que venir s’ajouter au  reste.… Jusqu’où cela va-t-il aller ?… Il faudrait arriver à renverser la donne, mais comment ?

  13. Philippe CHEMIN

    Bonjour,

    Merci de mettre en lumière cet état de fait scandaleux, qui ne date pas d’hier :

    J’en ai fait le constat dès la fin de 1993, vivant alors dans le nord de l’Italie près du Lac Majeur. Très irrité par l’incapacité du site de la SNCF d’alors à me renseigner pour trouver des trains me permettant d’aller et revenir de Paris – les chemins de fer italiens faisant cependant un peu mieux -, je me suis tourné vers le site de la DB et eu toute satisfaction. Notons, si je me souviens bien, que les informations fournies indiquent aussi les correspondances et le numéro des quais… Pour pousser ses capacités dans leur dernier retranchements, j’ai fait à l’époque, des recherches pour le trajet Chaumont <-> Bologne (en Haute-Marne) , mon pays, le site de la DB a donné à nouveau entière satisfaction ; ne parlons pas de la prestation lamentable de la SNCF.

    Seul bémol, pour acquérir un billet, le site de la DB n’est d’aucun secours ; il reste toujours la possibilité – à préférer – de se rendre au guichet d’une gare SNCF, si l’on veut faire valoir toutes les possibilités de trajets et d’horaires qui existent en réalité : Merci Die Bahn…

    Attention, en passant par Internet l’on est dirigé vers la région (Grand-Est, par exemple) et là, les billets pris ne sont ni échangeables ni remboursables : n’est-ce pas du vol ? ; alors qu’en se rendant à une gare, à un guichet SNCF donc, les billets le sont.  J’en ai fait deux fois l’expérience, à mes dépends.

    En ce qui concerne le cas des personnes handicapées à 80 % au moins, qui peuvent être accompagnées par une personne voyageant alors gratuitement,

    LE PROGRÈS FAIT RAGE !

    Bien cordialement,

    Philippe Ch.

  14. bernina

     
    Mise à jour du 27 juillet 2020, fin de l’histoire.
    Après avoir publié ce post sur carfree, je l’ai modifié pour envoyer à ter.provence.alpes.cote.d.azur@sncf.fr la partie conservant uniquement le problème du disfonctionnement du site ter.sncf.com :
    Je reçois immédiatement un accusé de réception le 2 juillet. Le 9 juillet, une semaine plus tard donc, je reçois un message comme quoi ma demande est toujours en cours de traitement. Le 15 juillet je reçois ce que je dois considérer comme une « vraie réponse » :  
    « Je vous remercie pour votre visite sur le site de la région sud.
    Je vous invite à appeler l’équipe du Contact Ter Provence-Alpes-Côte d’Azur qui est à votre disposition au 0800 114 023 (service et appel gratuits) tous les jours de 7h à 21h30.
    Vous pourrez voir avec eux quel a été le problème que vous avez pu rencontrer. »
    La dernière phrase semble sous-entendre que finalement rien n’a été traité et il va falloir que j’explique mon problème au téléphone. Je suis bien naïve et je pense néanmoins que ce numéro de téléphone, peut-être, me conduira à un service déjà préparé à ce genre de problème. Avant de téléphoner, je vérifie le site. Et là, miracle, cette fois-ci ça marche, lorsqu’on demande un voyage de Veynes-Dévoluy à Aix-en-Provence (un jour de semaine), le site ter.sncf.com propose, comme le site bahn.de, 6 voyages ! Pas besoin de préciser « Gare routière », c’est le site qui me propose des voyages arrivant à la gare routière.
     
    2 remarques :
    – Qu’est-ce qui a conduit à cette « amélioration » du site ? plusieurs messages comme le mien ? le mien ? impossible de le savoir, je n’ai aucune réponse montrant que quelqu’un a compris que j’avais identifié un réel bug, et que peut-être ce serait sympa de dire un petit merci (j’ai bien autre chose à faire que passer mon temps à expliciter tous ces bugs …). Par curiosité, je téléphone au 0800 114 023, qui est fait le numéro standard des TER PACA, donc le conseiller qui ne répond n’est pas au courant de cette passionnante histoire, avec laquelle je ne vais pas luis casser les pieds. Que puis-je donc lui demander ? rien.
    – Un bug étant malgré tout « résolu », nous arrivons au bug suivant. ter.sncf.com « propose » des trajets, mais ne les vend pas tous. Pour l’horaire qui m’intéresse (départ à 17h07 de Veynes, train jusqu’à Gap puis car direct pour Aix-en-Provence), le site me dit : « Ce trajet n’est actuellement pas vendu sur ce site, choisissez un autre horaire ou rendez-vous sur SNCF.COM ». SNCF.COM renvoie à OUI.SNCF qui ne propose pas, et donc ne vend pas ce trajet.
    C’était l’histoire de la belle relance des TER de France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.