Le vélo est un moyen de transport de droite

Voici 15 raisons qui font que, contrairement à ce que vous croyez, le vélo est clairement un moyen de transport de droite…

1) C’est un moyen de transport principalement individuel.

Ou alors éventuellement familial. C’est important comme valeur, la famille.
Rien à voir avec les transports en commun du prolétariat !

2) Un vélo, ça ne fonctionne pas tout seul. Il faut faire des efforts pour que ça avance.

Pas comme une voiture, cet engin d’assistés, où il suffit juste d’appuyer un peu sur l’accélérateur et d’attendre que ça se passe!

3) C’est le véhicule qui a le meilleur rendement énergie dépensée / distance parcourue.

Pas comme les ouatures, ces engins où on jette l’argent par les fenêtres en achetant de l’essence alors que seule une infime partie du carburant sert à nous déplacer!

4) Le vélo est LE moyen de transport préféré des patrons.

Il empêche d’arriver en retard au travail car avec le vélotaf, on sait quand on part et quand on arrive. Pas d’excuse bidon comme les bouchons sur le périf pour resquiller sur les horaires.

5) Les vélotafeurs sont mieux réveillés en arrivant au bureau.

Finie la « pause café » de 9h du matin (alors que tu viens d’en prendre un au petit-déjeuner) et donc les salariés sont plus productifs!

6) Pratiquer une activité physique comme le vélo améliore aussi la santé.

Les cyclistes sont moins malade, donc moins d’absentéisme en entreprise et plus de productivité.

7) Le vélo permet de travailler plus longtemps!

Comme le vélo améliore aussi l’espérance de vie, on peut travailler plus longtemps et repousser indéfiniment l’âge de départ à la retraite! #TravaillerPlusPourTravaillerPlus

8) Le vélo est l’arme ultime anti-grèves !

Le vélo est aussi l’arme ultime pour lutter contre les grèves de la RATP ou de la SNCF, ces sales socialo-gauchiss privilégiés! On a bien vu en décembre 2019 tous ces gens qui prenaient leur vélo plutôt que d’être solidaire du mouvement!

9) Les cyclistes réduisent le trou de la sécu !

À propos de santé : comme les cyclistes sont moins malades, ils réduisent le trou de la sécurité sociale, et ils réduisent la dette par la même occasion!

10) Les pistes cyclables sont plus rentables que les routes !

Une piste cyclable coûte moins cher à fabriquer qu’une route classique mais fait passer plus de monde: meilleure rentabilité, plus grand retour sur investissement. Et elle demande moins d’entretien, donc moins de fonctionnaires gauchiss à payer pour rien faire…

11) D’ailleurs, où doivent rouler les vélos sur la chaussée ?
.
.
.
À DROITE !

12) Le cycliste est le Jean-Pierre Pernaut de la mobilité !

Le cycliste s’arrête plus souvent et consomme plus dans les commerces locaux. Il voyage en France dans les petits villages. Il soutient donc l’économie nationale, les artisans, les commerçants et les PME. À la limite du protectionnisme…

13) Le cycliste joue avec ses propres règles du jeu.

Le panneau M12 qui autorise les cyclistes à passer au rouge est l’expression concrète de l’esprit d’entreprenariat et d’ultralibéralisme des cyclistes: « il y a le droit commun, mais moi je joue avec mes propres règles du jeu. »

14) Il paraît que le vélo c’est le moyen de transport des écolos ?

Non mais ils roulent sur des engins constitués d’acier ou d’aluminium, extraits et fabriqués en Chine, puis importés, et dont tous les accessoires sont en plastique. LA MONDIALISATION !

15) Le vélo est une drogue de droite

Enfin, faire du vélo sécrète des endorphines. C’est autre chose que toutes vos herbes à fumer qui font planer là. C’est pas pour rien qu’on parle de cyclodrogués! Et en plus, c’est légal!

Avec tout ça, vous ne pourrez plus dire que les cyclistes sont de sales bobos gauchistes! D’ailleurs, Sarkozy lui-même est cycliste, c’est dire. Et Staline ne faisait pas de vélo à ce que je sache !

Et vous, cyclistes qui vous dites de gauche : arrêtez de mentir, on vous voit ! #NousSachons

Source: https://twitter.com/enroueslibres/

6 commentaires sur “Le vélo est un moyen de transport de droite

  1. vince

    Le cycliste est même carrément réac :

    Il est contre le progrès (pourquoi pas la charrette tant qu’on y est)
    Il est pour la préservation de la nature, des paysages, des petits villages alors qu’il y aurait de la place pour construire de nouveaux centres commerciaux avec plein de parkings.
    Il est pour le rapport humain, à l’ancienne, bonjour monsieur bonjour madame : et la 5G bordel !
    Il est pour les petites boutiques, les artisans bien de chez nous alors que des porte-container nous amènent tout direct.

    Le cycliste ce vieux crispé au passé.

  2. Gillesgilles

    Bien vu , on voudrait s’y laisser prendre, mais ce serait oublier qu’il y a deux pédales sur un vélo, une à droite, et une  à gauche et c’est déjà bien.Des villes de droite on fait un bon boulot pour les mobilités  actives, je pense a Bordeaux.  il doit y avoir comme pour les chasseurs des bons et des mauvais maires..Nous à Toulon on a pas de bol, notre maire rate toujours la cible …..il vise court et pourtant s’inscrit dans la durée. Allez comprendre.

  3. Pédibuspedibus

    Des villes de droite on fait un bon boulot pour les mobilités  actives, je pense a Bordeaux. 

     

    il y a comme ça des mythes qui se forgent… spontanément… comme champignons  – non hallucinogènes.. – à la saison des pluies… :

    à Bordeaux la pression automobile est toujours aussi forte (l’arrivée du tram dans l’agglo a été faite, au début de la décennie 2000, en préservant l’offre de stationnement, voire en l’augmentant, et avec un tracé choisi pour gêner a minima le trafic bagnole…)…
    les embouteillages sont systématiques… et on continue de façon imbécile à augmenter les infrastructures routières (par exemple le passage progressif de l’autoroute périphérique à trois voies…)…
    les transports en commun sont complètement insuffisants, avec trois lignes et demie de tram seulement pour 800.000 habitants (bientôt un million à l’échelle de l’agglo), thrombosées du fait d’un réseau radial… : l’alternative à la bagnole n’a jamais été bien crédible, ce qui rend la pratique des modes actifs difficile, ou en dernier ressort quand tout est bloqué …
    le vélo fait alors depuis longtemps partie du système D sans que les élus aient fait grand-chose pour ça, sauf à faire le job à moitié ou de façon cosmétique… et les assos pas beaucoup plus, sauf à s’agiter médiatiquement à intervalles réguliers…
    et naturellement, en bon gestionnaires de l’avenir, la plupart des élus locaux n’ont rien de bien consistant de programmé à court et moyen terme…

     

    OK par contre avec Gilles pour la situation toulonnaise, où un article Carfree rappelait l’exception de l’agglo, toujours privée d’un réseau de tram, malgré sa taille, et compte tenu de la belle balafre de l’A50-A57 qui coupe en deux le tissu urbain et agit comme un aspirateur à bagnoles…

  4. TR

    Excellent ! J’ai bien ri…

    Mais le vélo est aussi un moyen de transport de gauche :

    on peut rouler en convoi (co-vélotaf) : solidarité
    un vélo est accessible à tous, largement plus accessible qu’une voiture : égalité
    pas de carte grise, pas d’assurance, pas d’infrastructures coûteuses, pas de combustible importé : objecteur de croissance
    on est en meilleure santé quand on s’en sert : Nique le lobby Big Pharma
    et le plus subtil pour la fin : on peut aussi manifester à vélo !

     

  5. Psychrlau

    chaque fois que je me prend des reflexions type « ecolo bobo bio » par apport au fait que je fais tout en velo et n ai pas de voiture, je reponds: non je suis de droite. Generalement l onterlocuteur se sent c..  Et arrete de me gonfler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.