Recettes du stationnement en ville : un business ultra-rentable pour… les sociétés privées

L’argent que les automobilistes dépensent pour se garer finit-il dans les caisses des communes ? Dans la plupart des cas, non. Sur le million de places de stationnement réglementées que compte la France, plus de la moitié sont gérées par des entreprises privées, le plus souvent au détriment des finances publiques. Il arrive même que les villes payent pour que les entreprises privées puissent s’enrichir en toute quiétude, voire même augmentent les tarifs de stationnement pour les habitants dans le but de se renflouer. C’est ce que révèle l’ouvrage Services publics délégués au privé : à qui profite le deal ? , d’Isabelle Jarjaille, publié ce mardi 27 mars par les éditions Yves Michel, et dont Basta publie ici un extrait. Lire la suite…

Aux origines totalitaires du Big Business automobile

Du 3e Reich à nos jours, le passé éclaire le présent

On apprend aujourd’hui que Volkswagen est poursuivi en justice au Brésil pour « crime contre l’humanité » (1)… La belle affaire. Quel grand constructeur automobile pourrait plaider « non coupable » face à des accusations de collaboration avec un régime totalitaire ou une junte militaire ? Probablement aucun. Lire la suite…

L’Europe des affaires se prépare à une catastrophe nucléaire

Dans l’histoire de l’industrie nucléaire, la catastrophe de Fukushima doit être regardée comme un évènement copernicien (1). Elle a changé radicalement la donne des statistiques du risque d’accident nucléaire majeur. Plus rien ne peut plus être comme avant et fort probablement la fusion des trois cœurs constitue un point de rupture, précipitant, sinon la fin rapide de l’imposture, du moins le déclin inéluctable de l’industrie nucléaire, radieuse Bérézina… Lire la suite…

Fureur nucléaire des « Shi no shônin »

« Marchands de Mort » « Shi no shônin ». Troisième partie.

En décembre 2012, les conservateurs revenaient au pouvoir au Japon. Les milieux d’affaires célébraient leur victoire, les indices boursiers s’envolaient au discours nationaliste musclé du nouveau chef de l’État et le cœur des milieux industriels s’enflammait de joie avec les promesses claires de relance du programme nucléaire. Lire la suite…

Bienvenue dans l’univers impitoyable de la montagne!

A l’Alpe d’Huez, on continue à bétonner la montagne. Le tracé du prochain Tour de France prévoit le goudronnage d’une route qui, comme c’est bien fait, répond parfaitement aux besoins des investisseurs qui veulent étendre le domaine skiable dans ce secteur en construisant une nouvelle station de ski. Sport, business, bétonnage, bienvenue dans l’univers impitoyable de la montagne! Lire la suite…

Leur monde de l’assurance

Certains métiers ont le mérite de nourrir l’avidité de l’homme en le flattant, par exemple, d’avoir acheté tel ou tel modèle de véhicule, puissant, inspirant la sécurité pour sa famille et lui même. Il s’agit là d’appuyer un « choix » (qui en fait n’en est pas un puisque intégré dans un système complètement délimité et cloisonné) en proposant un contrat, un service (peu en importe le nom) adapté au « besoin » (qui n’en est pas un non plus : le besoin étant le déplacement, pas le fait de rouler en voiture). Lire la suite…

Le business du covoiturage

François D. m’a donné rendez-vous devant l’hôtel d’une grande chaine à 12h20, juste en face de la gare du Midi de Bruxelles. D’après son « profil », François D. est encore un « débutant », il est ouvert à la conversation, accepte les petits et moyens bagages, il ne demande que 20 euros pour relier Bruxelles à Paris par l’autoroute en 3 heures. Les quelques commentaires positifs laissés sur son « mur » par des précédents passagers lui donnent une certaine crédibilité. Lire la suite…