Envie de liberté? Partez en vacances à vélo!

Le réveil sonne. « Bonjour, il est sept heures : le journal de la rédaction. » Le réveil sonne. « Bonjour, il est sept heures : le journal de la rédaction. » Le réveil sonne. « Bonjour, il est sept heures : le journal de la rédaction. » J’entends cette phrase environ trois cents fois par an. Dès qu’elle retentit, un poids supplémentaire tombe dans la balance qui, depuis de nombreux mois déjà, est bloquée du côté : « Fiche le camp ! » Allez, fini le boulot, vlan vlan vlan et vlan, mes quatre sacoches sont prêtes : je mets les voiles. Lire la suite…

Où en est l’indemnité kilométrique vélo?

Comme vous devez le savoir, le principe d’accorder une indemnité de 0,25 euro par kilomètre pour tous les salariés qui se rendent à leur travail à vélo est en train de se faire une place dans le paysage politique français. Le projet de loi sur la transition énergétique voté à l’Assemblée nationale le 14 octobre 2014 instaure en effet un nouvel article au code du travail. Lire la suite…

Augustes Pédales

Augustes Pédales, le fameux Festival de circonvolutions poétiques autour du vélocipède et de la lenteur revient pour sa cinquième édition avec un programme alléchant et une ambiance bon-enfant mâtinée d’une pointe de subversion… Lire la suite…

Z’avez pas vu le tournevis…?

Bon je m’explique : il semblerait qu’on veuille serrer la vis à nos « amis automobilistes » qui ont la fâcheuse manie de prendre l’espace public pour un parking. La nature aurait horreur du vide et la gêne serait un obstacle au plaisir, alors vas-y que je me gare, qui sur un trottoir, qui sur une bande cyclable, qui sur une piste – voui! voui! : il y a quinze jours un samedi matin, on réparait une crevaison SUR une piste cyclable bordelaise, à croire que les cyclistes s’étaient vengés de l’effraction du quatre roues sur l’espace dédié aux deux… – qui sur la pelouse du liseré d’espace vert bien pratique pour ça, qui devant un arrêt bus… Lire la suite…

Le syndrome de Stockholm

Selon Wikipedia, le syndrome de Stockholm « désigne un phénomène psychologique où des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers développeraient une sorte d’empathie, voire de sympathie, ou de contagion émotionnelle avec ces derniers selon des mécanismes complexes d’identification et de survie ». Si vous portez attention, vous décèlerez que beaucoup de cyclistes urbains, même des militants, souffrent de ce syndrome (le trafic motorisé et sa pétrocratie jouant le rôle de geôlier). Lire la suite…