Combattre l’étalement urbain grâce aux éco-quartiers

Les éco-quartiers peuvent-ils arrêter l’étalement urbain? L’étalement urbain est un phénomène moderne, qui a pris énormément d’importance aux États-Unis et qui a tendance à se répandre en Europe. Cela a de nombreuses conséquences, dont l’augmentation des émissions de CO2 due au consumérisme et à nos habitudes modernes, comme l’usage de la voiture par exemple. Lire la suite…

Pour un ministère de la transition économique

Ce qui manque aujourd’hui, ce n’est pas tant une volonté de changement profond du côté des citoyens, c’est un soutien politique réel aux initiatives radicales. Obnubilés par les sirènes d’un « capitalisme vert » qui permettrait de poursuivre le (green) business as usual, nos décideurs s’arc-boutent sur les enjeux budgétaires de court terme, la relance des investissements privés, le plan Marshall « 2 point vert » et les arcanes d’une « politique énergétique » bien difficile à saisir. Ce qui reste dormant sous la surface, étouffé par les urgences du moment, c’est le vaste chantier de la transition économique – notre transition économique vers le post-capitalisme. Lire la suite…

Vers la crise d’un modèle basé sur l’étalement urbain?

« Nous sommes littéralement coincés dans un cul-de-sac dans un 4×4 figé en panne d’essence. » C’est ainsi que James Howard Kunstler, l’auteur de “The Geography of Nowhere: the rise and decline of America’s man-made landscape” présente la situation actuelle des Etats-Unis.

Depuis la seconde guerre mondiale, les Etats-Unis ont investi une grande part de leur richesse dans le mode de vie péri-urbain. Les suburbs américains ont consacré l’idéal de « l’american way of life », une voiture synonyme de liberté et une maison au « milieu de la nature ». Ce mythe a donné naissance à un empire intérieur, Suburbia et ses banlieues pavillonnaires qui s’étendent sur des milliers de kilomètres. Et l’empire s’est écroulé. Lire la suite…

Rêvons la ville

A l’intention des sceptiques et « déclinologues », proposons leur de rêver, de s’interroger sur l’utopie, de montrer des projets ou des réalisations originales et porteuses d’espoir, de considérer qu’on peut, peut-être, chacun à sa façon, contribuer à penser un autre monde. Lire la suite…

Dongtan, la première écocité de grande envergure en Chine

Dongtan est un projet d’écocité ou ville écologique en Chine qui doit voir le jour pour l’Exposition universelle de Shanghai en 2010. Dongtan sera situé sur l’île de Chongming, à l’embouchure du Yangzi Jiang au nord de Shanghai. Construite sur 86 km², la ville comptera initialement entre 50 000 et 80 000 habitants. Il est prévu que 500 000 personnes s’y soient installées en 2050. Lire la suite…

Cyclane : un projet d’écovillage sans voitures

projet-cyclane

Un an de déplacement lent au rythme des ânesses dans le cadre de la marche pour la décroissance m’ont fait rencontrer tant de gens, découvrir tant de contrées, m’ont fait ressentir tant d’émotions liées à mon environnement immédiat. Je voudrais continuer dans le cadre d’un projet sédentaire en contribuant à une initiative d’écovillage dont les déplacements seraient basés sur les vélos, les transports en commun, et la traction animale, c’est le projet Cyclâne d’écovillage sans voiture. C’est un projet du réseau mondial sans voiture (http://www.worldcarfree.net), et qui fut objet de nombreuses réunions lors de la marche pour la décroissance entre Lyon et Magny-Cours. Une centaine de personnes se sont déclarées intéressées par le projet jusqu’à présent. Lire la suite…

Vivre à la campagne sans voiture

village-magazine-Une79

PAR Stéphane Perraud
Village Magazine – n° 79 Mars/Avril 2006

Si l’on peut se passer de voiture en ville, celle-ci semble indispensable à la campagne, notamment pour faire ses courses, conduire ses enfants à l’école ou aller travailler. Pourtant, un certain nombre de personnes choisissent de vivre en milieu rural en n’utilisant pas ou très peu la voiture. Comment font-elles ? Quelles sont leurs motivations ? Pourquoi remettent-elles en cause la société à quatre roues ? L’automobile fait-elle disparaître le lien social et les commerces de proximité ? Et si la vraie campagne était une campagne sans voiture? Lire la suite…