Secousses statistiques au sujet du risque nucléaire

Que diable allaient-ils faire dans cette galère.

Deux ex-d’EDF ou du nucléaire passés dans le camp adverse des anti-nucléaires se sont fait épingler pour une grossière erreur d’analyse statistique (1). Piégés par leur illustre passé de compétences scientifiques et techniques, ils ont cru bon de donner quelques précisions chiffrées sur les risques d’accident nucléaire en Europe et en France. Par un article paru dans un quotidien national (2), ils ont voulu être clairs sur la menace nucléaire et parlé de « certitude statistique » pour les risques d’accident nucléaire. Mais emportés par leur élan, ils ont avancé des chiffres incompatibles avec les notions élémentaires des calculs de probabilité. La faute immédiatement repérée par des spécialistes en la matière a été sanctionnée d’un zéro pointé en statistique… Lire la suite…

Total: fuite massive de billets de banque dans l’environnement

Total a indiqué ce matin que le tas de billets de banque en train de brûler dans la salle des marchés était désormais éteint, ce qui a éloigné les risques d’explosion. Le groupe va donc pouvoir envoyer des spécialistes sur place afin de préparer les opérations nécessaires pour stopper la fuite massive de billets de banque dans l’environnement. Lire la suite…

Les chiens sont lâchés

Une fois n’est pas coutume, je vais faire un peu de politique politicienne, pour défendre de toutes mes forces Eva Joly. Non pas que je défende particulièrement son programme ou celui d’Europe Ecologie-Les Verts, mais je suis sidéré par l’attaque en règle dont elle fait l’objet de toutes parts, y compris et peut-être surtout de la part de son propre camp politique. Lire la suite…

Sûreté ou sortie du nucléaire, pour plus de sûreté

7e réflexion sur l’après Fukushima

L’accident de Fukushima a été l’événement nucléaire de trop, celui qui n’aurait jamais dû arriver. Mais en révélant à nouveau l’impossibilité d’assurer la sûreté de cette industrie il a précipité aussi des décisions politiques claires et précises de « sortie du nucléaire ». Ce qui la veille de l’accident relevait encore de l’utopie est soudain devenu choix réaliste ou stratégie pragmatique, y compris dans les grandes puissances industrielles. Par ces revirements historiques touchant les grands pays d’Europe occidentale, maîtres de leur politique énergétique, la citadelle mondiale du nucléaire se retrouve aujourd’hui définitivement isolée dans son exception culturelle. On pourrait nous objecter qu’il reste encore comme grande puissance nucléaire la Chine et la Russie, mais dans ces deux pays l’énergie atomique n’est ni indispensable ni le fer de lance de l’économie. La Russie est autonome et exportatrice d’hydrocarbures et la Chine est déjà le leader mondial dans le « renouvelable ». Lire la suite…

Suite à « Olé »

Je voulais, initialement, présenter ce texte en réaction au « controversé » article « Olé », laissé ici vendredi par mes soins, mais la longueur du texte, et son sujet qui risquent de se perdre au milieu des nombreux commentaires fait que je laisse plutôt un article qu’une nouvelle réaction. Lire la suite…