Pourquoi l’étalement urbain pourrait être mauvais pour la santé

Historiquement, le développement urbain des villes anciennes comme, par exemple, Florence en Italie, s’est fait le long de voies denses et serrées, connectées les unes aux autres à angles droits – le mieux pour se déplacer avant l’automobile. Puis, dans la seconde moitié du 20ème siècle, nous avons commencé à concevoir les formes urbaines fantaisistes que l’on peut rencontrer dans le périurbain, avec de nombreuses voies sinueuses et construites en culs-de-sac plus ou moins privatisés. Lire la suite…

Prescriptions médicales de vélo à Strasbourg, premier bilan

I Bike Strasbourg vous propose aujourd’hui de découvrir le premier bilan de l’opération «Sport-santé sur ordonnance» grâce à une interview de M. Alexandre Feltz, Vice Président de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) en charge de la santé. En sa compagnie, nous reviendrons sur cette expérimentation novatrice et unique en son genre, sur le rôle du vélo dans cette opération ainsi que sur ses premiers résultats. Lire la suite…

Le vélo sur ordonnance

« Une heure de vélo, trois fois par semaine. Durée du traitement: 1 mois. A renouveler ». Voici les ordonnances atypiques que pourront bientôt rédiger les médecins strasbourgeois. Une proposition du maire de Strasbourg, Roland Ries, d’offrir un abonnement au vélo en libre-service de la ville sur prescription médicale pourrait révolutionner l’exercice de la médecine. Lire la suite…

Debout les bouses !

La modernité a accouché de bouses. Des larves, mollusques, embryons d’humains incapables de se mouvoir par eux-mêmes. Des infirmes qui ne peuvent se passer de poussettes motorisées pour se déplacer. Pour aller chercher le pain à 500 mètres de chez soi, il faut une tonne cinq de métal, des guerres du pétrole, des esclaves, des Etats techniciens et leurs rouleaux compresseurs qui déroulent des tapis d’asphalte devant le capot… Pitoyables nourrissons. Lire la suite…

Dix-mille pas par jour !

« Les humains ne sont pas programmés pour être sédentaires, mais pour parcourir 10 kilomètres par jour. » Véronique Billat, INSERM, Unité 902, Évry.

Les médecins et les archéologues arrivent à la même conclusion: On ne peut pas ignorer l’évolution physiologique de l’homme. Pour rester en bonne santé, il doit parcourir 10 kilomètres à pied par jour! Lire la suite…