Quelle est la vitesse d’un économiste à vol d’oiseau?

Quand les économistes nous parlent de crise financière, non seulement c’est à peu près aussi utile qu’une valise de ministre sans billets de banque, mais en plus c’est en général assez barbant. Mais quand les économistes parlent de mobilité, c’est toujours aussi inutile, mais le propos peut par contre être très drôle. Au détour d’un article de Libération, on apprend ainsi que l’économiste Pierre Kopp (université Panthéon-Sorbonne) « s’intéresse à la bicyclette » et entend nous prouver qu’à Paris « le vélo ne peut pas rivaliser avec les autres modes de transport« . Lire la suite…

Rester maître de son véhicule, quel que soit le véhicule…

Une disposition du Code de la route dit que le conducteur doit rester maître de son véhicule. Plus les véhicules vont vite et plus il est dur de respecter cette disposition. De même, il est un autre véhicule dont l’on nous rebat les oreilles, que ce soit pour parler de notre pouvoir d’achat, de la crise de l’euro, du déficit français, de la dette italienne ou du naufrage grec. Nous voulons parler de l’argent. Lire la suite…

Extension urgente… avant agrandissement!

La bande d’arrêt d’urgence pourra désormais être empruntée par les véhicules durant les heures de pointe et sur les autoroutes flamandes. La Région a donné son aval à l’expérience qui devrait permettre de  » fluidifier le trafic« [1], rendue d’autant plus facile que les blessés graves et autres morts par accident de la route resteront incarcérés dans leur automobile[2]. Lire la suite…

Criminalisation des piétons


Photo aérienne de la route traversée par les Nelson et du lieu de l’accident. Source: site de David Goldberg

Voilà sans doute la solution définitive aux problèmes de sécurité routière. Si les piétons se font écraser par les voitures, c’est avant tout de leur faute et ils méritent donc d’être punis pour cela. C’est ce qui est arrivé à une mère de famille à Atlanta (USA). Elle est accusée d’homicide volontaire sans préméditation parce que son petit garçon de quatre ans lui a échappé pour traverser, hors des passages piétons, une voie rapide et a été percuté par un chauffard qui a pris la fuite. Lire la suite…

Faut-il assouplir la réglementation des vélos électriques?

Certains kits peuvent atteindre 1000W… Mais sont réservés aux chemins privés!

Une puissance moteur limitée à 250W, une assistance au pédalage qui se coupe au delà de 25km/h, l’obligation de pédaler pour bénéficier de l’aide du moteur… La réglementation liée au vélo électrique est stricte en France (et elle est identique dans les différents pays de l’Union Européenne, qui doivent respecter la norme Epac instaurée en 2009). Lire la suite…

L’incroyable suprématie du vélo en ville

Contrairement aux idées reçues, le vélo est souvent le plus rapide en ville. Quand notre temps est compté, il est préférable aux autres modes de transports urbains. Évidemment, le vélo demande un peu d’adresse, de l’attention… et de l’huile de coude; mais ces efforts sont largement récompensés et le cycliste quotidien est vite convaincu qu’il a fait le bon choix. Lire la suite…

Fétichisme automobile

Que se tiennent encore des grands messes pour célébrer le culte de l’automobile témoigne certes de la persistance de cette religion dans la culture mais masque mal en même temps qu’il en va de cette religion comme des autres, elles sont en déclin. C’est toute l’ambigüité de l’exposition Fetisch Auto. Ich fahre also bin ich (Auto fétiche /je conduis donc je suis) qui se tient actuellement au Musée Tinguely de Bâle. Lire la suite…

Le temps, c’est de l’argent. Petite chronique de nos rapports différenciés à la mobilité

Il est des jours comme ça où un voyage en train peut vous emmener bien plus loin qu’attendu. En ce début du mois de juin, alors que je devais me rendre à Paris pour une conférence extra-professionnelle, j’eus en effet l’occasion d’expérimenter une mobilité à deux vitesses, soumise à des espaces-temps très différents. Lire la suite…

La Fédération française des usagers fragiles de la voirie en colère (FFUFVC)

No pasaran sur mon corps de piéton ou de cycliste ! « Ils ne passeront pas » sur moi. Enfin… On ne va pas dire « Si Dieu le veut », mais bien « si le politique le veut ». Vous avez certainement entendu des klaxons hier dans vos villes respectives. Cette symphonie routière nous était offerte par des gens pas contents. Mais alors pas contents du tout… Lire la suite…