Respiration fluide sur le périphérique parisien

Dimanche 17 février, 9h30 … respiration fluide sur le Boulevard Périphérique

Le collectif citoyen « Carré Vert » a détourné la circulation du Périphérique au niveau de la porte d’Asnières. Nous avons installé sur la chaussée un Carré Vert de 200 m², symbole de résistance à l’asphyxie et à la pollution de nos villes par le trafic automobile.

L’action Carré Vert n’a duré que 15 minutes et s’est déroulée sans incident. Toutes les mesures de sécurité ont été prises et les services de Police ont été prévenus juste avant.

Présentant un nouveau partage de l’espace entre les différents modes de déplacement, le Carré Vert est un pont entre Paris et la banlieue, coupées l’une de l’autre par le périphérique.

Notre action n’est pas dirigée contre les automobilistes, qui le plus souvent sont les otages et les victimes de politiques de déplacement qui ont trop longtemps négligé les transports collectifs et les circulations douces.

Le collectif citoyen « Carré Vert » publie le Manifeste pour une mobilité soutenable, pour dénoncer les ravages du tout-voiture sur notre santé et notre environnement, et appeler les pouvoirs publics, les élus et la population à un changement profond et rapide vers un nouvel équilibre entre les différents modes de transport urbain.

Nous interpellons les candidats aux élections municipales à Paris et en banlieue, et leur demandons de s’engager à faire de ce changement une priorité de leur prochain mandat s’ils sont élus.

Nous invitons également toutes celles et tous ceux qui aspirent à ce changement, à soutenir le Manifeste et à porter le Carré Vert sur eux, sur leur voiture, leur vélo, à leur fenêtre, pour exprimer leur volonté de changement.

Lire aussi :  Pour en finir avec la 3ème Guerre Mondiale

Le collectif Carré Vert s’est constitué à l’initiative de l’association La Périféerique.