Opération anti 4×4

Hier soir à eu lieu la plus grosse opération anti 4X4 jamais réalisée à Paris, à l’appel historique du Président de la République Française : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. »

« La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l’admettre. L’humanité souffre. Elle souffre de mal-développement, au Nord comme au Sud, et nous sommes indifférents. La terre et l’humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables. »

Jacques Chirac, le 2 septembre 2002 à Johannesburg

http://degonfle.blogg.org en partenariat avec www.ecologie.gouv.fr passent à l’action.

32 écowarriors répartis en groupes de deux ou trois ont attaqués les VUS de la capitale.

Bilan et méthodes utilisées :
Contrôles : 0
Arrestations : 0
Contact avec un possésseur : 0
Stickages : 54 Véhicules
Projections de boue : 32 Véhicules
Dégonflements : 19 Véhicules
Soit un total de : 95 véhicules travaillés

DEMANDE D’ENLEVEMENT

Le Gouvernement se penche sur ce problème délicat, mais quelle marge de manœuvre peut-il avoir face à un lobby automobile qui a en main des millions d’emplois à travers le monde. Le 4×4 se développe et prend place dans le paysage courant, hors de toute fonctionnalité. L’épuisement des ressources naturelles, le dérèglement climatique et l’insécurité routière persistante réclament des citoyens responsables et courageux à même de défaire les mécanismes marketing qui forcent le désir et rendent nécessaire les achats irréfléchis de certains automobilistes adeptes du « toujours plus ».

Avec une progression des ventes avoisinant les 20% pour le premier semestre 2004, les véhicules à quatre roues motrices ont le vent en poupe. Bénéficiant d’une publicité incessante, les 4×4 représentent désormais 5% du parc automobile français. Contre toute attente et malgré les dénégations des adeptes de ces véhicules, ils sont majoritairement utilisés en milieu urbain pour des trajets courts. Leur inadaptation est donc criante mais l’air du temps semble interdire toute remise en cause.

C’est ainsi qu’un effet de mode purement compulsif, tout droit venu des Etats-Unis, peut prospérer dans et à proximité des zones urbaines ! Ces véhicules parmi les plus gourmands en carburant utilisent égoïstement une ressource naturelle précieuse tout en accroissant encore un peu plus nos émissions de gaz à effet de serre, responsables du dérèglement climatique. Avec un poids dépassant la tonne et demie, un gabarit souvent hors de proportion et une certaine incivilité caractérisée par des stationnements anarchiques permis par un bas de caisse surélevé, les 4×4 sont en partie responsables de l’insécurité routière ambiante.

En conséquence un nombre croissant de citoyens entrent en rébellion en dénonçant la pratique des véhicules tout terrains en milieu urbain, sans commettre d’acte de vandalisme. Dégonflement ou projéction de boue Cette campagne utilise des méthodes d’action directe qui restent contestables, il est claire que dans une société de droit il est préférable de ne pas se faire justice soit même, considérons qu’il s’agit là d’une légitime défense.

Les dégonflés

Source: http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=42923

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie