La folie des sports mécaniques envahit montagnes et chemins

par Claude Barone

Malgré les discours sur l’écologie et le changement climatique, rien n’arrête le moteur à explosion qui, au nom de la liberté et de l’aventure, envahit les espaces encore à peu près calmes à coups de 4×4, de quads et autres buggys. Les « loisirs motorisés » sont non seulement tolérés, mais encouragés par nombre de communes.

A propos du consensus sur l’environnement : parlons du développement exponentiel des loisirs motorisés.

Je travaille avec l’association Mountain Wilderness sur le secteurs des loisirs motorisés dans les espaces naturels et je peux dire que cela prend une ampleur extraordinaire.

Sans entrer dans les détails :

explosion des ventes de mots dites “vertes” et surtout de quads (et bientôt de nouveaux buggys) : le quad a été un cadeau répandu lors des dernières fêtes de Noël, pour les enfants à partir de 6 ans; création de nombreux clubs de quad; utilisation du quad pour accompagner des randos à cheval en forêt, pour baliser une rando pédestre…

Il existe un forcing des motoristes pour faire “sauter” la loi Lalonde de 1991 (qui n’est pas respectée d’ailleurs, et très souvent pas connue du tout) afin de pouvoir rouler partout : manifs en bloquant la circulation sur les périphériques avec comme slogans « liberté de circuler », « la forêt est à tout le monde »…, pressions auprès des élus et du ministère de l’Ecologie… Et surtout, la politique du fait accompli : envahissement de chemins, des forêts, des espaces naturels de toutes sortes pour s’imposer définitivement.

Au nom du développement économique, on constate une multiplication des projets. Par exemple :

– La station de Valmorel va organiser 830 hectares en pleine montagne pour la pratique de la moto-neige suite à la demande de la société Valmo Sensations. Autorisation ITD du 25/10/06 par le maire de la Léchère et de Les Avanchers.

– Le Revard (Au dessus d’Aix les Bains) va installer un circuit de motos-neige et quads… en plein parc naturel régional (une première en France) sur 98 hectares, malgré l’opposition de la DDE et de très nombreuses associations, « embarras » du parc naturel des Bauges … Vote du conseil municipal des Déserts favorable (8 contre 1) et avis favorable du commissaire enquêteur.

– Un projet va être consacré sur plusieurs hectares à la moto “verte” sur le Plateau de Retord, dans une zone naturelle (commune d’Hotonnes)

– La commune de Saint-Gervais vient d’être récompensée pour son comportement vis-à-vis de l’environnement. Son slogan : la montagne à l’état pur. Elle organise en juin « La Printanière du quad » : 3 jours de quad en pleine montagne.

Et ce n’est qu’un début. Les manifestations de promotions se multiplient : on connaît le Paris-Dakar, mais on a aussi la Croisière blanche à Orcières-Merlette (des centaines de 4×4, quads et motos pendant 4 jours dans les chemins forestiers ou de montagne) que nous avons réussi à bloquer pendant 2 heures fin janvier), la Transvalquad à Valloire et Valmeinier (grande foire du quad pendant 2 jours et lâcher de quads dans la montagne), idem à Saint-François Longchamp en Maurienne, etc.

Les déposes en hélicoptères, pour la pratique du ski, se multiplient en profitant de la législation italienne : on démarre en France et on dépose les skieurs à la frontière italo-française (normalement côté italien !!) et les skieurs reviennent en France à ski… sport de riches détruisant la planète.

Autre info : un nouveau circuit automobile va voir le jour au coeur de la Bresse (Le Progrès du 31.12.06) “afin que les conducteurs puissent se défouler” dixit Yvan Muller, champion du Monde.

Nuit gravement à la santé et à l'environnement

Et ce n’est là qu’une petite partie de l’iceberg motoriste !

Le plus fort est qu’on crée de nouvelles activités polluantes en montagne pour compenser le manque de neige dû au réchauffement climatique qui est lui-même dû à la pollution automobile… On tourne en rond !

Plus d’infos : http://france.mountainwilderness.org/

Mountain Wilderness France

A propos de Mountain Wilderness France

Association nationale reconnue d'utilité publique qui propose une relation à la montagne basée sur le respect des hommes et de la nature

2 commentaires sur “La folie des sports mécaniques envahit montagnes et chemins

  1. Jean

    Sur le plan de l’environnement sonore et dans l’état actuel des choses, LE REGROUPEMENT QUÉBÉCOIS CONTRE LE BRUIT considère les motoneiges comme la calamité de l’hiver québécois. Car malgré de minces améliorations techniques – auxquelles font référence mensongèrement les compagnies et certains usagers -, les motoneiges actuelles continuent de produire un vacarme absolument inacceptable – 90 dBA et plus – qui affecte la santé et la qualité de vie de la population. De surcroît, il n’est pas du tout raisonnable de détruire l’aspect naturel des forêts du sud québécois, là où vivent les populations.
    http://www.rqcb.ca/fr/motoneiges.php

Les commentaires sont clos.