Pétition contre les biocarburants

Demande de moratoire sur la commercialisation des agro-carburants

La production de carburants à base de végétaux n’est pas nouvelle. Historiquement mis en œuvre par les agriculteurs pour leur propre usage, les agro-carburants suscitent aujourd’hui bien des vocations. Leur industrialisation en cours soulève d’ores et déjà de nombreux problèmes tant environnementaux que sociaux. Parmi ceux-ci on peut relever:

* l’augmentation de l’intensification des pratiques agricoles sur des terres jusqu’alors épargnées,
* des transferts de parcelles dédiés à l’alimentation humaine vers la production d’agro-carburants plus rémunératrice,
* la destruction du couvert forestier pour répondre à la demande de surfaces pour produire des agro-carburants en quantité.

Ces 3 points concourent notamment à :

* augmenter la diffusion de pesticides et par voie de conséquence à dégrader encore un peu plus les gisements d’eau potable,
* créer des tensions sur les ressources de base dans le secteur agroalimentaire, avec en conséquence des prix à la hausse (tortillas au Mexique, bière en Allemagne…),
* accélérer la déforestation avec l’impact correspondant en matière de réchauffement climatique et de biodiversité.

moratoire sur la commercialisation des agro-carburants

Pour ces raisons, par ma signature, je demande l’établissement d’un moratoire sur la commercialisation des agro-carburants pour pallier les conséquences environnementales et sociales qui apparaissent dans les pays producteurs et/ou consommateurs.

www.moratoire-agro-carburants.com

Steve

A propos de Steve

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste du pic pétrolier et des questions d'étalement urbain et de consommation d'espace.

11 commentaires sur “Pétition contre les biocarburants

  1. Jean Thevenet

    Bonjour. je suis l’emmeteur de l’idée de la fête des 100 dollars (en mai 2004), et je propose maintenant l’anniversaire des 100 dollars

    pour le reste, j’ai écrit aussi des choses contre l’idée des agrocarburants, et je pense même que là sera l’ammorce de la troisième guerre mondiale.
    nourrir une voiture c’est en effet comme nourrir 10 personnes, en terme de kilocalories qui pu être produite dans un but de nourriture.

    Il sera alors de plus en plus étudié l’option de laisser mourrir voir tuer, ou d’aider à mourrir les formes de vies qui « mangeraient » à la place… des voitures.
    Un article d’ailleurs est à lire sur ce sujet

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1771

    n’oubliez pas d’aller voir ce soir mardi 11 mars 2008 « le monde selon monsento » sur la chaine arte; cela devrait vous inspirer quant aux agrocarburant.
    mais là on se parle entre convaincu… les nons convaincus auront déjà zappé et restent sourds.

  2. CarFree

    Bonjour,
    j’étais au courant que tu étais l’initiateur de la fête des 100 dollars, voir à ce propos cet article :
    http://carfree.fr/index.php/2008/02/03/100-dollars-le-baril-de-petrole-la-fete-est-finie/
    je partage ton point de vue, c’est pourquoi j’ai classé, sur ce site, les rubriques « fin du pétrole », « réchauffement climatique » et « destruction de la planète » dans la même catégorie « fin de l’automobile ».
    Merci pour l’info concernant le documentaire Monsanto, je vais essayer de le regarder.
    Enfin, si tu veux publier des articles sur CarFree France, voici l’adresse pour s’inscrire :
    http://carfree.fr/wp-login.php?action=register
    à plus

  3. Isabelle Brière

    C’est rendu que nos terres cultivables serviront a faire pousser seulement du mais pour en faire de l’éthanol, les big boss de cette industrie du profit et de la pollution n’ont pas compris que pour avoir une bonne terre fertile, ils faut en autre tiercer la culture sinon ils appauvriront pour très longtemps (entre 10 a 20 ans a peu près) notre terre et plus rien n’y pousseras!
    Je ne comprends plus ce monde mais je m’y batterai pour car je veux être sûre que j’aurai tout fait mon possible pour l’améliorer et du moins la respecter….

    Merci ma Terre si généreuse et pardonnent-nous pour se qu’on a fait et soit patiente car je crois sincèrement que dans un avenir rapproché et pas si lointain, nous réparerons nos erreurs passées…crois-moi!!!!

  4. Jean Thevenet

    ** suprimer le message avant-précédent, c’est le même avec des fautes de frappe qui brouillent carrément le sens de certaines phrases***

    “le monde selon monsanto” le doccumentaire passé par arte le 11 mars 2008 devrait marquer, véritablement, un tournant dans l’histoire

    j’ai assisté à la réunion (l’île, pas les bureaux) à l’arrivée “miraculleuse” du rondup. alors que L’ONF passait avec un pinceau et d’infinies précaution le glyphosate sur les espèces végétales envahissante (un goutte sur une souche préalablement coupée) les « monsieurs tout le monde s’en servaient comme si c’était de l’eau pour tout “rendre propre”: ainsi commencèrent les épandage de rondup (glyphosate) en 1997. à cette époque, le rondup était “biodégradable” (il l’est de moins en moins dans la tête des gens), il est difficile d’immaginer l’état d’esprit qui était associé à ce produit, c’est plus grave qu’on le pense: il correspond en fait à l’idée de tout tuer facilement, à se débarasser du gênant au moyen d’un intermédiaire éblouissant de technicité et de facilité, et l’affection d’esprit correspondante actuellement au passage du rondup s’étend à l’idée d’arroser par des faisceaux d’onde à 94GHz les meutes de manifestants ou encore de placer des “anti jeunes” devant son magasin… ça gêne? on ne négocie plus: on traîte! c’est pour cela que le monde selon monsanto est historique: il ne dénonce pas seulement la firme et ses procédés, mais cette illusion de progrès sans respect de la vie. Cette économie aveugle. car en fait, monsanto n’est que l’exemple suivi par tout ce qui est multinationale occupée à croître… des marchands de yaourt en passant par les constructeurs automobiles. vous pouvez généraliser. la révolte contre cette opression mondiale va venir. d’ici 2012 on va peut être bel et bien se battre, mais nous serons confrontés aux armes anti révolutionnaire. Les voici

    -Taser porté par des drônes

    -Faisceaux d’onde à 94GHz (sensations de brûlures intantannées à des kilomètres de l’engin, possibilité de cibler un meneur)

    -Canon à plasma, tire un plasmoïde faisant une électrocution comparable au taser: plus de portée.

    Toutes ses armes sont sans effet sur le boycott des supermarchés (si vous voulez avoir plus de coeur à le faire regardez “notre pain quotidien” le film), vous devez vous informer pour réduire l’achat ou l’utilisation de tout ce qui encourage la dénaturalisation, tels que des produits hors saison, de la publicité (essayez de zapper tout site portant des publicités agressives, rejetter les IP des spammeurs, déboncez les, tentez d’éviter le piège du sponsoring)…. etc. Pour donner cohérence à ces opération d’accélération de révolution écologique il faut profiter que internet marche encore!

    pour en revenir au sujet des biocarburants, ce répète ce qui parfois n’est pas encore compris: une voiture demande dans les 400 kcal/km au minimum si on la nourrie: 10km ration de 1 à 2 personnes…
    il faut aussi se rendre compte que d’un seul coup, ça va faire COMME SI la population de la planète triplait, comme si il fallait nourrir 3 fois plus de personnes: en effet, les voitures, au lieu de siroter à leur verre un produit déjà fait et non comestible pour nous, vont s’inviter à notre table, et une voiture correspond à 20 personnes (avec 10% d’agrocarburant à 2 personnes à nourrir, et impulse je le rapelle une agriculture “selon monsanto” ou dans le même esprit)
    (avec googol earth visitez la planète du carré. zoomez un peu partout sur les états unis… c’est, depuis l’espace une vue de le monde selon… monsanto!!!)
    (la pollution au CO2 n’est qu’un petit problème à comparer de la concurrence alimentaire)

  5. fidO

    bravo ! c est bien de contester
    c est le seul moyen qui nous reste de nous défendre de toutes les agressions du monde moderne.
    Et en bon Français, nous sommes bien les rois de la contestations ! ET LA ! j ai trouve le roi de la contestation ! le champion des français (la place roi est déjà prise par Sarko)
    Savez vous que d’utiliser votre informatique fait de vous un pollueur éhonté ! En bon Freenaute, vous utiliser peut être la Freebox ? et si vous etes dans une grande ville, vous avez certainement, la version 5 de celle ci qui se compose de 2 boitiers dont un avec disque dur. Savez vous combien consomme cet équipement ? 8W permanent pour la freebox et 17 Watt pour le boitier multimédia, ça en fait des joules utilisé a tord et a travers ! de même, votre blog d’éternel insatisfait utilise les structures informatique du fournisseur d’accès Free. Rendez vous comptes, faire tourner des serveurs informatiques 24h sur 24h quelles pertes d’énergie ! combien de barres d’uranium passent dans les centrales nucléaires françaises pour vous permettre de contester ce gaspillage dont vous prenez part.
    En somme, je ne vais pas développer mais essayer d’avoir un regard un peu plus juste dans vos article qui ont un gout un peu extrême !
    Et il ne vous restent plus grand chose a faire soit vous prenez part aux projet Camelot (réduction de la population mondiale) comme beaucoup de nations dont vous contestez les agissements, soit vous allez vivre avec les Amish au États Unis (en france, il n y en a plus depuis 100 ans)

    A moins que vous n’encouragiez la conquête de l espace ! et je ne ferais qu’une citation :
    « Agent Smith : Les humains sont une maladie contagieuse , le cancer de cette planète . Vous êtes la peste, nous, nous sommes l’antidote. « 

  6. jean thevenet

    vous trouverez effectivement, à propos des ordinateurs une belle discussion sur le sujet
    http://velorizontal.bbfr.net/le-bar-f6/puissance-des-ordinateurs-vers-la-decroissance-t6823.htm

    Pour ma part, je me sert d’un asus eeepc non overclocké, (et même downclocké)= 15 watts, je bloque systématiquement les publicités (non seulement pour que ça soit plus rapide, plus aisé de surfer, mais aussi par ce que les pub bouffent de la consommation chez les serveurs et chez soi, surtout si c’est le format flash.
    Quand à la freebox ou la neuf box, ça sert juste à activer la ligne. après je branche un modem Routeur qui ne consomme que 5 watts, et que j’éteint la nuit, ou si je me déconnecte longtemps. Ce n’est pas, effectivement sans problème: le fournisseur d’accès tarde à réactiver la ligne quand on l’allume, la tentation est grande de laisser brancher… Mais si il était NORMAL d’éteindre un modem quand on va se coucher, les fournisseurs géreraient cela mieux.

    le plus stupide que je connaisse: le vélo de fitness. On y pédale dessus en fournissant des dizaines de watts, et pourtant, juste pour alimenter l’électronique du système de freinage, il faut le brancher sur le secteur… et le laisser en veille sous peine de le reprogrammer (opération compliquée, dissuasive même!). un peu d’effort et la programmation tiendrait 2 ans avec une pile de maintient de mémoire de 1.5 volts; et l’énergie nécéssaire au réglage du frein pourraient être prélevée sur le freinage magnétique: un simple alternateur à exitation réglable et le vélo d’appart pourrait même générer du courant (pas beaucoup mais ça serait un plus: un athlète peut produire 300wh par entraînement, de quoi alimenter le compteur du vélo un bon moment et de faire marcher un mini ordinateur pendant 24 heures en continu (un eeepc consomme 12 watts). Ce genre d’exemple montre que on considère que l’énergie est gratuite et gaspillable sans inconvénient.
    Un peu d’effort de décroissance (petit PC pour la bureautique et internet) Routeur moins gourmand et sans wi-fi, conserver le téléphone ordinaire, si possible un modèle non branché sur le secteur EDF, vieux téléphone précieux (sinon, rester joignable veut dire laisser allumer la freebox et ne pas avoir de coupure de courant!!!), et on divise par 10 la consommation dédiée à internet.

    On devrait faire pareil avec les voitures. Nous pourrions descendre à 20wh/km et considérer comme le maximum 80wh/km, tout en n’utilisant la voiture que pour palier à des transports en commun, occasionnelement. Nous dépenserions ainsi 10 fois moins d’énergie pour les transports et nous respirerions mieux.
    Rien qu’en réduisant la vitesse de 10% nous ferions une économie de près de 20% de carburant qui représenterait un gain supérieur à ce que l’on peut espérer tirer (10% d’agrocarburants) de 500 millions d’hectares en europpe.

  7. valentin

    Mauvaise nouvelle pour vous ; parce qu’ils contiennent de l’oxygène les agrocarburants mélangé au pétrole améliorent la combustion (dans le sens de la réduction de certains polluants).
    Les constructeurs ont donc intérêt à ce qu’ils soient incorporés dans les carburants du futur.

  8. veloce

    «  » » » »Mauvaise nouvelle pour vous… » » » »
    Tient! un extraterrestre.

  9. jean

    ça serait plutôt un « additif » à ce moment là…
    C’est avec une certaine émotion que je considère les copies de cassette de DAT, avec des ambiances sonores faluleuses qui sont maintenant un fossile audio: une bonne partie des lieux d’enregistrement ont été dévasté pour les palmiers à huile.

    l’idée des agrocarburants n’est pas mauvaise, le problème c’est la quantité.
    Si on faisait des carburants pour faire tourner des petits moteurs de temps en temps et ainsi se soulager de servitudes physiques ou des aléas associés à l’usage de bête de somme, cela irait. Dans un monde où les voitures serait d’utilisation occasionnelles (ça devrait être seulement des véhicules légers de tourisme), de petit gabarit et associés avec des transports au moins aussi économes que la propulsion musculaire (le train demande environ 10wh/km, la marche 15 et le vélo 7) ça irait.
    Le problème c’est que la voiture dans le contexte de vie occidentale demande l’énergie de la vie de 20 personnes. La nourrir avec les fruits de la nature est donc comme nourrir 20 personnes.
    Sur le plan de l’énergie il y aurait des solutions diverses, mais c’est par habitude, par contrat commerciaux ou militaires, par lobying qu’on ne saute pas le pas. La Z-machine aurait souffert de désinformation alors qu’elle fournit une solution plus fiable que l’ITER et pour 100 fois moins cher, mais elle est étudiée sans l’espoir de servir de détonateur miniature, évitant la bombe atomique qui impose d’atteindre la masse critique, permettant ainsi le dosage (révélé par Jean pierre Petit physicien des plasma).
    Si ces sources d’énergie peuvent encore être sous spéculation, l’énergie solaire elle, dont les agrocarburant sont une expression, semble promise à un certain avenir. le truc vraiment fiable pourrait être les tours solaires.
    Enfin, avec des véhicules à taille humaine (qui consomme guère plus que le métabolisme humain pour produire du mouvement) on travaillera sur le rendement et la collectivisation et l’habitat, (le records de l’heure en « vélo » étant de 84km/h cela prouve que nous pourrions enviseager des moyennes horaires de l’ordre de 50 sans trop de difficultés, au dessus de 50 il faut faire des routes désiocabilisante: des routes à voiture hostiles au piétons et cyclistes, et sources de nuisances provoquant l’étalement de l’habitat selon la fuite en avant qui augmente les distances sociales)
    bref, le monde est à reconstruire. Peut être qu’avant il sera détruit mais si il faut passer par là… (première utilisation de la Z-machine)

  10. lafourcade maryse

    en mettant de la nourriture dans le réservoir des automobiles , les humains finiront par manger du cadavre.

  11. Rémy

    Et bien voila, je suis d’accord avec vous !
    les bio ou agro carburants, c’est du très grand n’importe quoi.
    Bien que passionné de moto et aimant aussi les « belles  » voitures,
    je sais que techniquement, les constructeurs s’arrangent bien de ces nouveaux carburants, cela leur évite, par exemble, de devoir plancher et redessiner de nouvelles chambres de combustion autrement plus efficaces que les actuelles qui datent d’une bonne 20ène d’années.
    Quant à la moto, il est, en 2010, inadmissible de voir que les constructeurs ne font aucun effort dans le domaine de la consommation. Nous sommes toujours à 7/8 litres aux cent kilomètres, à performances comparables, et il n’y a toujours pas de 2 roues urbains qui consommerait 2 litres, par exemple. C’ est pourtant faisable.
    laissons les bio/agro pour la nourriture, si possible pas trop vérolée par plein de « trucs  » rajoutés.

Les commentaires sont clos.