Soigner son auto-dépendance

VOTRE MEDECIN TRAITANT

Spécialiste des addictions à l’automobile, le Dr Stac a pu constater qu’avec une mobilité riche en bus complétée par des écolo-éléments tels que le vélo, le covoiturage et la marche à pied, on se défend mieux contre le stress, les dépenses inutiles et la pollution.

VOTRE TRAITEMENT MOBILITE

Sans prescrire un régime strict qui éliminerait tout usage de la voiture, le Dr Stac préconise un traitement personnalisé à base de trajets en bus qui, peu à peu, désintoxique le corps, l’esprit et apaise le porte-monnaie.

Diminution des risques auto-vasculaires, voies respiratoires dégagées, transit urbain favorisé… le bus améliore votre santé et votre environnement alors n’hésitez pas à le prescrire à votre entourage !

autopatch

VAINCRE SA DÉPENDANCE AVEC AUTOPATCH

Pour se désintoxiquer en douceur, le Dr Stac recommande l’utilisation d’Autopatch, un titre de transport qui permet d’accéder à tout le réseau de l’agglomération. À prendre à toute heure : tôt le matin, au cours de la journée ou même en soirée, il est toujours à proximité. Très vite le patient se détache de sa voiture, retrouve un degré de sociabilité normal et partage l’espace collectif de manière agréable.

Garder la tête froide et la planète aussi :

> Les automobilistes sont de plus en plus stressés au volant face à des conditions de circulation toujours plus pénibles et à des difficultés à stationner grandissantes en ville ;

> Le prix des carburants s’envole et pèse de plus en plus lourd dans le budget des ménages. Pourtant, nous sommes toujours nombreux à utiliser la voiture pour de petits déplacements en agglomération.

« Stoppons le Tout Automobile Croissant ! »

Le bus ne nuit pas à la santé et peut être consommé sans modération !

Les automobilistes de l’agglomération de Chambery avaient jusqu’au 31 août dernier pour demander à bénéficier d’une offre d’essai gratuite du réseau de bus à utiliser la semaine de leur choix pour soigner leur auto dépendance.

Saluons cette initiative salutaire qui mériterait sans aucun doute d’être généralisée dans l’ensemble des agglomérations françaises…

Source: http://www.chambery-metropole.fr/3219-soigner-son-auto-dependance.htm

Professeur Pignon

A propos de Professeur Pignon

Docteur en cyclopédie, spécialiste des maladies automobiles

2 commentaires sur “Soigner son auto-dépendance

  1. Jean-Marc

    Merci Fouillé, pour ton lien, et pour ta thèse

    Tes 2 dernières pages d annexes (non, je n ai pas tout lu, désolé :))
    pages 474 et 475, sont un cauchemar pour les constructeurs d auto :

    il s agit de résultats de sondages auprès d habitants du quartier Vauban.
    Les 2 graphiques en bas de ces pages sont très intéressants.

    p. 474 : habitants Vauban SANS voiture :
    songez-vous à racheter une voiture :

    39/58, soit 68% : non, je ne VEUX pas
    14/58, soit 24.5% : non, je ne peux pas
    5/58, soit 8.5% : oui, j’y pense, mais rien de concret
    0/58, soit 0.000% : oui

    Ainsi, plus de 2/3 des habitants du quartier Vauban sans voiture ne VEULENT plus acheter de voiture (et 25 ne peuvent pas/plus : moins de 10% l envisagent… sans forcément le faire un jour)

    Suffit d avoir gouter à la vie sans voiture, pour ne plus (à 92.5%) envisager d en racheter une…
    de quoi faire trembler les constructeurs…

    (et de quoi prouver que c est possible de vivre sans voiture, même à l’échelle d’une (petite) communauté d’un pays riche; mais qu’en plus, c est agréable)

    Mais voyons pour les habitants de Vauban AVEC voiture :

    p. 475 : habitants Vauban AVEC voiture :
    Pouvez-vous envisager un jour ne plus utiliser de voiture ?
    15/32 soit 47% : oui
    11/32 soit 34% : non
    6/32 soit 19% : ne sait pas

    Presque la moitié des automobilistes qui envisagent pouvoir se passer de voiture…
    seulement un tiers à qui celà semble -actuellement- exclus.

    Celà rejoins l’évolution des jeunes américains ou des jeunes allemands :
    c.f. http://carfree.fr/index.php/2012/06/19/les-voitures-ca-nest-plus-lavenir-des-villes/#comment-22386 ):
    (synthèse des infos sur les jeunes américains et allemands) :

    ils passent moins leur permis,
    et, même quand ils ont leurs permis + une voiture,
    ils font moins de km en voiture, et utilisent plus les transport en commun [« les proprio qui utilisent les TEC au moins une fois par semaine croit (25 à 40%)« ]

    Ainsi, de plus en plus de monde découvre la vie avec moins de voiture, et/ou la vie sans permis de conduire (et sans conduire…)… et, au vu de ces sondages, ceux qui le font, apprécient ce qu’ils découvrent…

    (vu ces 2 sondages, à Vauban,
    ce n est pas considéré comme une frustration, une contrainte)

Les commentaires sont clos.